Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Les Hauts de Hurle-Vent

10
Emily Brontë

Le livre de poche
Collection Les Classiques de Poche
413 pages

Quatrième de couverture: Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l'ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, il prépare une vengeance diabolique. Il s'approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et frustre. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses sœurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l'orgueilleux qui l'a tuée.

Les Hauts de Hurlevent, Tome 1
Editions Delcourt
Collection Ex Libris
Paru en Avril 2009

Yann/ Edith

" Ma grande raison de vivre c'est lui. Si tout le reste périssait et que lui demeurât, je continuerais d'exister ; mais si tout le reste demeurait et que lui fût anéanti, l'univers me deviendrait complètement étranger, je n'aurais plus l'air d'en faire partie. Mon amour pour Linton est comme le feuillage dans les bois : le temps le transformera, je le sais bien, comme l'hiver transforme les arbres. Mon amour pour Heathcliff ressemble aux rochers immuables qui sont en dessous : source de peu de joie apparente, mais nécessaire. Nelly, je suis Heathcliff ! Il est toujours, toujours dans mon esprit ; non comme un plaisir pour moi-même, mais comme mon propre être "

Inutile de présenter l'histoire tragique des Hauts de Hurle-Vent, tellement ce roman est considéré comme un grand classique de la littérature anglaise du XIXe siècle. Emily Brontë raconte une histoire, certes fictionnelle et inventée, mais le poids des personnages et leur psychologie est si bien travaillé qu'il est dur de ne pas ressortir de cette lecture épuisé par tant de violence. Violence des sentiments, violence des actes et des paroles, violence des regards; ce roman expose ce qu'il y a de plus noir et diabolique dans l'âme humaine.

Le jeune Heathcliff, bien que recueilli par la bonté humaine, grandit avec une haine méprisable envers le fils de son bienfaiteur. Son coeur est sauvage, déjà enfant son comportement laissait présager l'homme infâme qu'il sera. Pourtant Heathcliff aime passionnément Catherine. Un amour destructeur et réciproque mais que la jeune fille délaisse au profit d'une vie plus confortable. Blessé, Heathcliff fuit et prépare une vengeance qui aura pour but d'anéantir la famille qui l'a recueilli... Quant à Catherine, elle s'en veut mais n'assume pas un amour dépourvu de tendresse et d'affection. Car si il y a eut de bons moments avec Heathcliff, c'est surtout sa jalousie qui prédomine. Catherine n'arrange pas les choses car elle est capricieuse et ses déboires affectifs lui jouent des tours. Aussi meurt t-elle dans la tourmente, en proie à de violentes émotions contradictoires...

Ces deux personnages donnent tout l'impact du roman car les Hauts de Hurle-Vent est avant tout un roman des passions humaines, d'une souffrance parfois insupportable et d'un charisme inouï. Heathcliff et Catherine sont deux êtres tourmentés aux accents mélancoliques et dont les pensées vous font frémir. Heathcliff est un homme abominable, un monstre intolérant et dépourvu de sympathie. Difficile à croire qu'il peut aimer et pourtant c'est l'anti-héros typique au même titre que Dorian Gray, un être méchant mais habité par un tumulte de sentiments profonds et violents. Emily Brontë nourri son oeuvre d'une forte intensité sous la férule impitoyable d'un personnage vibrant par son despotisme et sa personnalité possessive. Les Hauts de Hurle-Vent est loin d'être romantique si ce n'est au sens premier du courant littéraire c'est-à-dire aimer jusqu'à se perdre soi-même. Machiavélisme et machinations font de Heathcliff un personnage cruel que l'on ne peut aimer sinon détester mais l'un comme l'autre, il ne provoque aucune indifférence.

Des personnages singuliers, une intrigue inquiétante et progressive, des paysages torturés, traversés par le froid et le vent, autant que l'âme des gens qui y vivent, Les Hauts de Hurle-Vent forme une fresque funeste et dramatique des passions troubles et des ambiguëtés sentimentales dessinant des vies écorchées et des destins brisés. Emily Brontë nous engage sur les chemins tortueux d'un mélancolisme noir où, par les nuits d'orage, les fantômes du passé hantent les coeurs déchirés et tempêtent aux fenêtres pour ne laisser aucun répit. Et dès lors comment résoudre cette relation agitée avec l'amour perdu, dont les échos sont à la fois intime et idéologique ?


Les avis de Manu, Lou, Karine, Lilly, j'en oublie sûrement!!!!
5/5 champignons


Un petit mot de la BD:
Attirée par la couverture d'un bleu nuit où l'on voit la jeune Catherine, le visage expressif et mélancolique, j'ai décidé de lire la Bd après le roman. La collection Ex Libris ne jouit pas d'une prestigieuse réputation pour ce qui est de l'adaptation graphique des romans et pourtant j'ai bien aimé. Etrangement je la trouve moins noire que le roman, l'atmosphère est bien rendue et ce tome 1 se concentre sur la jeunesse de Catherine et de Heathcliff jusqu'à son retour. Les illustrations sont assez agréables pour dire que l'adaptation en ce tome 1 est bien réussie.


Pour accompagner la lecture du roman: Kate Bush Wuthering Heights



Et la version actuelle par les Puppini Sisters

Commentaires

  1. Je l'ai lu il y a quelques mois et comme toi, j'ai été frappée par la puissance de ce roman, le côté noir, sombre...
    Un chef d'œuvre !

    RépondreSupprimer
  2. Quel billet magnifique Lael!!!! Entièrement d'accord avec toi!!!

    RépondreSupprimer
  3. En effet, magnifique billet. Je regrette de ne pas avoir été autant emportée par ce roman même si je l'ai apprécié.

    RépondreSupprimer
  4. Il faudrait que je le relise : ce fut mon premier coup de cœur quand j'étais ado.

    RépondreSupprimer
  5. J'adore ton billet! J'ai vraiment été happée par cette histoire, ces sentiments contradictoires. Quant à la BD, elle me tente tout de même... je suis terrible, je sais!

    RépondreSupprimer
  6. Ton billet est vraiment complet. J’avais aussi fait un billet avec le clip très original de Kate Bush. Pour la BD, je l’ai feuilletée mais même si l’ambiance est remarquable, les personnages sont bien loin de l’image que j’ai d’eux.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai adoré ce bouquin et les Puppini sisters: je les ai vues en concert aux Nuits de Fourvière mardi, c'était génial!!!
    Bises! A+

    RépondreSupprimer
  8. Je ne laisse pas de commentaires pour le roman, mais pour la musique ! ;)
    Les Puppini Sisters, j'adore !
    Vraiment tout ce qu'elles font est génial et en concert elles sont excellentes !

    RépondreSupprimer
  9. Je l'ai lu quand j'étais ado, mais le victorian christmas swap m'avait redonné envie de le lire. Il a donc intégré ma PAL dans cette nouvelle et toute belle édition ! Et c'est marrant, j'avais déjà pensé à mettre Kate Bush quand je ferai mon billet ! ^^ Ah... Heathcliff...

    RépondreSupprimer
  10. Je sais j'ai certainement tord. mais j'ai vu en film "les hauts du hurlevent" quand j'étais jeune. j'en garde un tel triste souvenir que je n'ai jamais eu envie de lire le livre

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr