Jules Renard

"CHACUNE DE NOS LECTURES LAISSE UNE GRAINE QUI GERME" - Jules Renard

fête Halloween ...


vendredi 24 octobre 2014

Détectives de père en fils - Tome 1

Rohan Gavin

Gallimard Jeunesse
Traduit de l'anglais par Anne Krief
Paru en Octobre 2014
400 pages
17,50 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Enquête, Aventure, Famille, Humour

Quatrième de couverture : Darkus est un garçon de treize ans tout à fait comme les autres - mis à part son cerveau hors norme, son chapeau en tweed, les dossiers top secret cachés dans sa chambre et... son père, le détective Alan Kingsley. Spécialiste des affaires inexplicables, Alan est plongé dans un coma hypnotique depuis quatre ans. À son réveil, il va avoir besoin du remarquable esprit de déduction de Darkus pour affronter le plus déroutant des mystères : un livre peut-il pousser ses lecteurs à commettre des crimes ? Une famille soudée et excentrique aux commandes, du suspense et des rebondissements... Une enquête prenante qui revisite le genre du thriller avec un humour décalé.

Tout commence dans une librairie londonienne : un adolescent feuillète un livre d'épanouissement personnel nommé Le Code. Victime d'une effrayante hallucination (il voit sortir du livre un scorpion puis des milliers d'insectes grouillants qui l'attaquent). Au même moment, Alan Kingsley, grand détective se réveille après 4 ans de coma hypnotique. Il découvre que son fils Darkus âgé de 13 ans a hérité de son même esprit de logique et de déduction. Père et fils vont alors enquêter sur le mystère qui entoure Le Code. Ce livre semble jouer sur les peurs intimes des lecteurs. Mais comment un livre peut-il avoir tant d'emprise et de pouvoir, allant jusqu'à pousser au meurtre?

Richement inspiré par les récits de détectives de Scotland Yard, et par toutes formes de complots, le premier tome de Détectives de père en fils renouvelle le genre du thriller et du polar à la Conan Doyle. Mêlant habilement rebondissements, suspense et pointe de fantastique avec Le Code, ce roman pose les bases d'une intrigue alléchante : un auteur introuvable, un éditeur suspect, une organisation secrète, infiltrée partout. L'affaire semble compliquée mais Darkus, héros courageux et intelligent est là pour nous réserver des surprises. Il y a aussi une belle relation père-fils faite de sentiments réalistes, attendrissants : la frustration, la complicité, l'admiration. L'enquête est prenante et surtout on aime le lien surnaturel livre/enquête, livre/lecteur/, lecteur/crime dans une ambiance british. L'écriture de Rohan Gavin est pleine d'humour décalé, de comique et de théories déjantées ainsi que de personnages aussi réjouissants que farfelus...Le premier tome d'une nouvelle série à suivre.


L'île au trésor - Collection Bibliothèque Gallimard Jeunesse

Robert Louis Stevenson

Gallimard Jeunesse
Collection Bibliothèque
Traduit de l'anglais par Jacques Papy
Illustré par François Place
Préface d'Anne-Laure Bondoux
Paru en Octobre 2014
384 pages
18,90 euros

Roman ados dès 11 ans
Thèmes : Classique, Aventure, Piraterie

Quatrième de couverture : Tout va changer dans la vie du jeune Jim Hawkins le jour où le «capitaine», un vieux forban taciturne et grand amateur de rhum, s'installe dans l'auberge de ses parents, à «L'Amiral Benbow». Jim comprend vite que cet étranger n'est pas un client ordinaire. En effet, lorsqu'un effrayant aveugle frappe à la porte de l'auberge isolée, apportant au marin la tache noire symbole des pirates et synonyme de mort, la chasse au trésor a déjà commencé !

L'île au trésor, un classique incontournable de la littérature anglo-saxonne : pirates, carte au trésor, île, aventures, mer... Roman de flibusterie animé, on suit les aventures du jeune Jim Hawkins. Sa vie bascule le jour où il rencontre un marin ivrogne, venu s'installer dans l'auberge tenue par ses parents. Une nuit, des pirates attaquent l'auberge. Jim s'enfuit...avec un secret important. Il détient la carte d'une île où se cache un fabuleux trésor. 
Un classique de la littérature réédité dans une collection superbe, avec les illustrations majestueuses de François Place. La couverture est sublime : jaquette veloutée, beau papier, une préface inédite par Anne-Laure Bondoux! Les illustrations de François Place sont copieuses : il sait conjuguer réalisme et sens de la perspective. Un titre de plus dans cette cette superbe collection à la fois élégante, soignée et moderne.


Bibliothèque Gallimard Jeunesse

La collection de référence de la littérature pour la jeunesse, bibliothèque idéale et moderne de l'enfance. «Matilda», «Les aventures de Kamo», «Harry Potter à l'école des sorciers», «La sorcière de la rue Mouffetard»... Des textes prestigieux, patrimoniaux ou contemporains, mais toujours accessibles aux enfants, et préfacés par des auteurs de renom.

jeudi 23 octobre 2014

Mon ami le zombie

Texte de Vincent Malone
Illustrations de Miré

Seuil Jeunesse
Collection L'ours qui pète
Paru en Août 2014
64 pages
13,50 euros

Album Jeunesse dès 6 ans
Thèmes : Amitié, Zombie, Humour


Présentation de l'éditeur :  «Petit, j’étais souvent triste. Je restais assis, des heures, des jours, tout seul, comme ça... À me raconter des histoires. Des histoires de zombies. J’écoutais bien les bruits (les zombies essaient toujours de te manger par surprise). Mais je n’ai rien entendu du tout avant mon zombie. Mon zombie est tombé, pouf, juste à côté de moi... Et ça m’a bien surpris !»


Mon ami le zombie m'a tout de suite attiré parce que ce n'est pas commun une histoire d'amitié entre un zombie et un humain. On assiste à la rencontre étonnante dans une forêt, d'un petit garçon solitaire et d'un zombie...tout aussi solitaire qui voyant l'enfant commence à faire des "GRRR GRRR" tendant ses longs bras et bavant d'avance en voyant son futur repas. La première réaction du garçon est de fuir, bien entendu, c'est la solution la plus sage. Mais il réfléchit et se ravise. Il propose au zombie son goûter et l'incite à le suivre. Une curieuse histoire d'amitié se profile : le garçon essaie de rassasier l'appétit du zombie, mais difficile, après avoir sacrifié des vaches, des oiseaux, des moutons, des cochons et tous les animaux alentours, de satisfaire les goûts de ce mort-vivant titubant. Et ce n'est plus un zombie mais toute une file qu'il ramène à la maison, à la nuit tombée... Le garçon est bien embêté. Un zombie enfermé à la maison n'est pas courant et peut s'avérer dangereux surtout qu'il croque tout, objets comme nourriture! Le garçon a surtout peur que le zombie s'ennuie et ne finisse par le laisser. Cet album jouant sur l'auto-dérision et l'humour décalé est drôle et attendrissant parce qu'il évoque le sentiment d'abandon et de solitude. Oui oui, même s'il est question d'un zombie sans âme sans conscience qui dévore tout ce qu'il trouve et assoiffé de chair fraîche, c'est une histoire amusante et sympathique qui fera sourire ou choquera pour son côté sanglant. Certains veulent un chien, un chat...et pourquoi pas un zombie comme animal de compagnie? 


Un carnet de croquis (de survie!!) et d'observations dessinées par le héros donne des informations précieuses et humoristiques sur comment entretenir une telle amitié atypique et originale, un mode d'emploi sur les zombies. On ne peut que mordre à l'hameçon tellement les illustrations sont belles et réussies, avec ce dégradé de vert et de marron, le tout est apprécié dans un beau format à l'italienne. C'est un album chouette, drôle ou effrayant mais toujours avec une touche de sensibilité et de tendresse qui rend cette amitié si attachante! J'ai beaucoup aimé, surtout parce qu'on sort des traditionnels monstres, sorcières, ogres et fantômes. Le zombie a le mérite d'apporter quelque chose de nouveau et de comique. A dévorer!


 
 Chez Lou & Hilde

Halloween : on dessine, on colle, on colorie! #2 : Fantômes et autres horreurs - Ca fait peur!

Fantômes et autres horreurs
Fiona Watt - Stella Baggott
Editions Usborne - Collection Autocollants Usborne
Paru en Mars 2009 - 34 pages - 5,50 euros

Activités et Loisirs Jeunesse dès 3 ans
Thèmes : Fantômes, Halloween, Autocollants

 
Un laboratoire inquiétant, un jardin aux monstres, une rue peuplée de zombies, un bateau fantôme, un cinéma de films d'horreur... Fantômes et autres horreurs propose en tout douze scènes effrayantes aux décors d'épouvante autour du thème d'Halloween. Avec plus de 450 autocollants, décore ces scènes avec les créatures fantastiques qui s'y prêtent : le laboratoire de Frankenstein, des fantômes, des citrouilles, des chauves-souris, des squelettes, des zombies, des pirates morts-vivants.

Fabrique et crée tes propres monstres en choisissant leur corps, leurs yeux, leur bouche, leurs dents...prépare une potion de sorcier...Bienvenue dans cet univers foisonnant et terrifiant de manoirs hantés et de chauves-souris vampires. Un livre d'autocollants bien sympa avec des scènes colorées et décorées avec goût...idéal en cette période d'Halloween, les autocollants occuperont les jeunes enfants qui vont bien s'amuser et rigoler avec les bouilles humoristiques des créatures imaginaires. J'ai adoré la scène du bateau fantôme et surtout celle du cinéma en plein air. On retrouve des décors typiques comme celle du manoir hanté. Les autocollants sont joyeusement colorés, drôles, variés...il y en a pour tous les goûts. A découvrir!



Ca fait peur !
Rebecca Gilpin - Erica Harrison
Editions Usborne - Collection Activités Usborne
Paru en Septembre 2014 - 34 pages - 5,95 euros
Dès 6 ans

On change de registre et on quitte les scènes à décorer avec des autocollants même si cet album en contient 300 qui, attention, information très importante pour les enfants, brillent dans le noir. Que nous propose Ca fait peur! C'est un livre d'activités manuelles autour d'Halloween, autrement dit un livre-loisirs qui va bien occuper les enfants et leur donner de brillantes idées! 

Cette nouvelle édition présente 18 activités géniales dont la fabrication de chauves-souris en papier, la construction d'un squelette articulé, la confection d'une carte vampire en relief, d'un sac en forme de gueule de monstre, des fantômes flottants, la création du masque de Frankenstein. On y trouvera aussi des idées de dessins et de peintures à réaliser sur différents supports. Bref c'est effrayantissime, c'est surtout super chouette. Les idées sont variées et bonnes : les enfants auront tout de suite envie de s'y mettre. Chaque activité est accompagnée d'illustrations attrayantes et colorées et d'instructions claires étape par étape. Les autocollants sont rigolos, joyeux et attractifs. Cet album est récréatif et parfait pour occuper les enfants et leur faire faire autre chose que du collage, du coloriage ou du dessin. Ils seront enthousiasmés de montrer leurs réalisations qu'ils brandiront avec fierté. Au final un album d'activités super chouette avec des projets faciles à réaliser, à partager en famille...pour s'amuser, rigoler et créer! Je vous le recommande chaudement.















 
 Chez Lou & Hilde

mercredi 22 octobre 2014

Les monstres en albums chez Usborne : Les monstres Collection Sons et images - Mon livre des gros monstres

Les monstres

Texte Jessica Greenwell
Illustrations de Lee Wildish
Editions Usborne - Collection Sons et images
Traduit par Renée Chaspoul
Paru en Juin 2010
10 pages cartonnées
13,50 euros

Album Jeunesse dès 2 ans/ Livre sonore
Thèmes : Monstres, Bruits, Humour


Des monstres rigolos et très colorés peuplent cet album pas si effrayant que ça! . Appuie sur un bouton pour découvrir quel bruit fait chaque monstre et repère celui qui gronde, qui rote, qui ronfle, qui crunch, qui crachouille et qui rit! Ces monstres bruyants sont difformes et font sourire! Ils n'ont pas l'air très méchants bien au contraire, ils sont plutôt foufous et adorables. Ce livre sonore est fait pour faire rire des monstres et non pas pour en avoir peur. Jouant sur leur côté bizarroïde (avec des couleurs flashy, aux formes fluctuantes et mouvantes) ces monstres font des bruits pas très polis!!! De gentils monstres, des monstres crados, des monstres amusants, voilà ce que nous présente cet album drôle aux illustrations vives, aux contours arrondis... le dessin se veut humoristique et expressif. Chaque bouton sonore est associé à 8 monstres, ce qui permet à l'enfant d'identifier le bruit que fait chaque monstre. Les bruitages sont excellents et font rire. Un chouette album avec des bouilles adorables!


Mon livre des gros monstres et d'autres plus petits...

Texte Louie Stowell
Illustrations Fabiano Fiorin
Editions Usborne
Traduit par Nathalie Chaput
Paru en Septembre 2014
14 pages
11,20 euros

Album Jeunesse dès 5 ans

Avertissement : ce livre ne doit pas être lu avant d'aller au lit ou quand le vent souffle en tempête! En l'ouvrant, tu vas affronter quelques-uns des monstres les plus terrifiants tels qu'ils sont mentionnés dans les mythes et légendes du monde.

On oublie les gentils monstres car Mon livre des gros monstres présente des créatures gigantesques, aux yeux méchants, au sourire machiavélique et aux dents acérées! Issus des mythes et légendes du monde entier, les monstres présentés portent des noms compliqués : la catoblépas, le wyvern, le grindylow... Heureusement un court texte informatif explique de manière ludique de quel continent provient la créature et quelles sont ses principales caractéristiques. Dragons et serpents, monstres hybrides anthropomorphes, monstres marins, trolls, ogres, géants, monstres velus et monstres de la nuit...toutes les créatures angoissantes sont réunies dans ce superbe livre cartonné. Les illustrations de cet album sont étonnantes, impressionnantes et les pages dépliantes captiveront et fascineront les jeunes amateurs de sensations fortes. En tout cas, ces monstres dessinés avec force et détails font frémir avec leurs petits yeux mesquins. Cet ouvrage est par ailleurs très complet pour sa diversité des monstres présentés. C'est l'occasion aussi d'en apprendre plus sur les contrées d'où ils viennent, notamment leur folklore et croyances. Un album grand format qui fera frémir plus d'un curieux!


















 
 Chez Lou & Hilde

Halloween : on dessine, on colle, on colorie! #1 : Je dessine ! Vampires, fantômes et monstres - 1000 autocollants Monstres et fantômes

Vampires, fantômes et monstres
Editions Usborne - Collection Je dessine!
Illustré par Non Figg / Lucy Bowman
Paru en Septembre 2013
Boîte contenant 50 fiches plastifiées
9,10 euros

Activités/ Loisirs Jeunesse dès 3 ans
Thèmes : Fantastique, Dessin, Halloween

50 fiches nettoyables, durables et réutilisables sur le thème des fantômes, des vampires, des sorcières et des monstres. Ces 50 fiches sont rangées dans une boîte avec un feutre effaçable pour inciter les plus petits à se lancer et à dessiner. Astucieuses, ces fiches d'activités sont recto-verso, si bien qu'on a le choix entre 100 dessins à réaliser avec des consignes foisonnantes et variées : "Ajoute des branches aux arbres, Transforme ces enfants en petits monstres, Dessine d'autres chauves-souris, Recopie ce fantôme, Dessine un long nez crochu sur le profil de la sorcière"... 

Monstres marins, dragons, sorcières, magiciens, manoir hanté, squelettes, zombies, chats noirs, momies citrouilles, araignées, vampires, déguisements...tout l'univers autour d'Halloween dans un esprit joyeux, vif et coloré. J'adore le principe qui est récréatif et parfait pour occuper les enfants en vacances de Toussaint ou dès qu'ils auront envie de dessiner sur ce thème. C'est très amusant et les consignes proposées sont diversifiées et laissent place à l'imagination des enfants qui peuvent gribouiller à l'infini sans avoir peur de "mal faire". On peut suivre les consignes ou bien laisser libre cours à ses envies : ajouter des tourelles au château hanté, aider un petit fantôme à traverser une forêt, relier des points pour former un dessin, dessiner des monstres effrayants qui animent le train fantôme... Bref c'est génial et ludique car chaque dessin est conçu comme un mini-jeu. Une excellente idée cadeau pour les vacances de la Toussaint!




1000 autocollants Monstres et fantômes
 Fiona Watt - Stella Baggott - Lauren Ellis
Paru en Octobre 2013  - 87 pages - 9,95 euros

Présentation de l'éditeur : Un nouveau titre dans la série des 1000 autocollants. Pour le plus grand plaisir des enfants, 1000 autocollants de monstres, fantômes et autres créatures étranges à utiliser à Halloween ou à tout autre moment de l’année. Des autocollants de sorciers et sorcières, fantômes, chauves-souris sinistres, monstres des marais, substances gluantes et squelettes. Pour compléter les scènes colorées mais aussi pour décorer et personnaliser invitations, cartes ou enveloppes.

Le gros plus de ce titre 1000 Autocollants Monstres et fantômes ce sont ces décors et cette multitude d'autocollants qui va séduire les petits. 1000 autocollants sont présentés à la fin de l'ouvrage mais avant de les découvrir, il y a au moins une quarantaine de paysages à décorer avec des autocollants. Tour à tour amusants, effrayants et drôles, on trouvera tous les lieux mythiques et extraordinaires de la fête d'Halloween : le vol des sorcières, la maison hantée, l'animalerie pour monstres, l'étang empoisonné, la caverne des gobelins, la tombe des momies, le laboratoire du château, le manoir hanté, le train fantôme, la nuit d'Halloween. Autant de thèmes variés qui va permettre aux enfants de voir tout le folklore rattaché à cette fête : zombies, monstres, vampires, sorcières, magiciens, chauves-souris. Les autocollants sont superbes : dynamiques, marrants, très vivants, expressifs, rigolos et colorés. On peut les coller sur les scènes ou sur d'autres supports et il y a des autocollants pour décorer les sacs de bonbons, les cartes d'invitation... Il y a de quoi faire pour des heures de distraction. J'aurais franchement adorée avoir ça quand j'étais gosse et je serais ravie de pouvoir jouer avec mon petit loulou.

Quelques scènes à décorer :



Quelques autocollants : 








 Chez Lou & Hilde

Journal d'un nul débutant

Luc Blanvillain

Ecole des Loisirs
Collection Neuf
Paru en Septembre 2014
172 pages
9,50 euros

Roman Junior dès 9/ 10 ans
Thèmes : Ecole, Différence, Amitié

Quatrième de couverture :  2 septembre, veille de la rentrée. Contrairement à ce que pense ma mère, je n’entreprends pas ce journal aujourd’hui par plaisir, ni parce que j’entre en sixième demain. Je n’ai rien à dire là-dessus. Encore moins sur tous les sujets abordés par la maîtresse dans son long discours d’adieu, en juin dernier : nos "débuts dans l’adolescence", "le temps des secrets", "la transformation du corps", et autres ramassis de niaiseries pour adultes. Je veux parler des raisons pour lesquelles je vais devenir nul. Point à la ligne. 

Curiosité obligé, le titre a retenu toute mon attention : Journal d'un nul débutant autrement dit journal intime de Nils, qui à la veille de sa rentrée en sixième dans un réputé collège, a décidé de devenir nul. Mais comment devient-on un spécialiste de la nullité lorsqu'on est surdoué, avec des 19 de moyenne dans toutes les matières, habitué à une éducation parfaite et à des prouesses scolaires? Nils va jouer sur la carte sensible, celle de la crise de l'adolescence et se dit "perturbé" lorsque ses parents catastrophés voient les premières notes dégringolées. Pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de cinéma...une vie de devoirs, de savoir et d'instruction...cela commence à peser pour un adolescent en mal d'amitié. En plus devenir nul peut avoir du bon : on se fait des amis, les parents affolés et dépassés sont moins exigeants et plus laxistes, et la belle Mona donne des cours de rattrapage. Seulement, un concours de mathématiques vient chambouler un quotidien déjà incontrôlable (pas évident de s'improviser cancre de la classe!!)...

Une histoire drôle aux vérités bien senties comme la figure du professeur qui saque à la tête au lieu d'aider les élèves en difficulté. Auto-dérision, humour et philosophie pour un roman léger aux propos toutefois sérieux sur la pression scolaire et familiale, la difficulté de lâcher prise au début de l'adolescence et exit la performance, l'essentiel étant de faire de son mieux et d'être épanoui à l'école!

mardi 21 octobre 2014

Mr Tickle and the Scary Halloween

Roger Hargreaves
Adam Hargreaves

Egmont Books
Collection Mr. Men Littre Miss
Paru en Septembre 2013
32 pages
3,29 euros sur Book Depository

Album Jeunesse dès 3 ans
Thèmes : Halloween, Farces, Humour

Présentation de l'éditeur : Ever since Little Miss Scary moved to town, Halloween had become really scary. Scare your pants off scary! But Mr. Tickle has a plan to make this year different - a ticklishly, tricky plan! Watch out little Miss Scary, there's someone behind you!

C'est Halloween et Mr Tickle (Mr Chatouille) n'est pas très heureux. En fait, il s'interroge et se demande depuis quand il n'a pas fêté un bon Halloween. Depuis l'arrivée de Little Miss Scary, la fête d'Halloween a un goût amer. Elle fait des sales coups, n'est pas très sympa et se moque de tous les habitants de la ville. Mais cette année, Mr Tickle a une idée et va contrecarrer les plans de Little Miss Scary...

On suit les aventures hilarantes de Mr Tickle prêt à déjouer les plans effrayants de cette coquine de Little Miss Scary. Halloween est un enfer pour tous ceux qu'elle croise. Il décide alors de la suivre discrètement, de se faufiler derrière elle et de déjouer ses farces et attrapes. Comment s'y prend t-il ? Et bien à chaque fois que Little Miss Scary s'apprête à jouer un mauvais tour à quelqu'un, Mr Tickle avance ses longs merveilleux bras et la chatouille!!! Elle finit par éclater de rire! Personne n'a peur de quelqu'un qui rit! Un petit album sympa dans la célèbre et incontournable collection des Monsieur Madame pour fêter Halloween tout en s'amusant, en rigolant et en se chatouillant, c'est la spécialité de Mr Tickle, autrement dit le régime "tickle treating!"
Les illustrations sont rigolotes et expressives et ce petit album à la couverture noir avec des dessins phosphorescents va ravir les enfants. C'est drôle, fun, joyeux et l'histoire est idéale pour expliquer Halloween aux plus jeunes!


 
 Chez Lou & Hilde

Le maître de Rampling Gate et autres nouvelles

Anne Rice
Rachel Caine
Melissa de La Cruz
Tessa Gratton
Maggie Stiefvater

Hachette
Collection Black Moon
Traduit par Alice Delarbre et Camille Croqueloup
Paru en Juillet 2012
198 pages
14,95 euros

Roman/ Nouvelle ados dès 13 ans
Thèmes : Nouvelles, Fantastique, Romance

Présentation de l'éditeur : Julie et Richard héritent d'une grande propriété mais, sur son lit de mort, leur père a été formel : « Rampling Gate » est hantée, elle doit être détruite pierre par pierre. Pourtant, après l'avoir visitée, les jeunes gens tombent sous le charme de la vieille demeure. Ils ne peuvent se résoudre à exécuter l'ordre de leur père, d'autant plus que les villageois y sont, eux-aussi, très attachés. Ils s'y installent. Quelque temps plus tard, un rêve étrange tire la jeune fille de son sommeil. Elle descend dans leur salon et se retrouve face au Maître de Rampling Gate. Dans ce recueil, 9 nouvelles, dont un inédit de la maîtresse du fantastique : Anne Rice.

Composé de 9 nouvelles inédites par des maîtresses du genre fantastique, Le maître de Rampling Gate est un recueil d'histoires d'amour impossible. Le maître de Rampling Gate (Anne Rice) : un frère et une soeur héritent d'une propriété. Mais leur père souhaite comme dernière volonté que cette demeure soit détruite car elle est hantée. Pourtant les enfants s'y attachent... Portrait  (Maggie Stiefvater) présente une jeune fille, enfermée dans une pièce sans fenêtres, qui ne cesse de peindre des visages. Seulement les visages qu'elle peint sur ses toiles sont des personnes qui meurent quelques jours après... Loup, y es-tu ? (Maggies Stiefvater) : vous vous rappelez Frisson, les loups de Mercy Falls ? Et bien cette nouvelle est une sorte d'ébauche de ce que sera la série : esquisse des personnages, ambiance obscure et mythologie des loups-garous. Le dernier jour du printemps (Maggie Stiefvater) est une nouvelle très poétique, sur l'éphémère de la vie où il faut imaginer Papillon, une sorte d'être humanoïde ne vivant que 3 jours et traité comme une ordure par la société. C'est de loin la nouvelle la plus originale de ce recueil pour son message véhiculé, entre compassion, amour, tolérance et douleur.
Le Cavalier amoureux (Tessa Gratton) : la légende du Cavalier Sans-Tête revisitée en une courte nouvelle. Une jeune fille essaie de vivre une vie normale mais difficile quand on se retrouve en plein Sleepy Hollow. En effet le cavalier Sans-Tête s'est épris d'elle et ne la lâche plus! Romance, sang, horreur, cette nouvelle est passionnante. Vampire en cage (Tessa Gratton) : Imaginez que votre père enferme un vampire en cage dans la maison sous prétexte que cela porte bonheur à la famille!!! Etrange non ? Chargée de nourrir le vampire, la fille du père doit descendre régulièrement à la cave et petit à petit une complicité naît entre la créature et l'humaine.
Shelter Island (Melissa de La Cruz) : une banale nouvelle d'un hôtel hanté, tenu par une mère et sa fille pendant la saison touristique. L'histoire de Sam (Rachel Caine) : une nouvelle sur le personnage de Sam dans Vampire City. Pour avoir lu le premier tome de la série, j'ai trouvé que Rachel Caine jouait sur la facilité pour l'exercice donné. Pour l'amour de Grace (Rachel Caine) est bien plus réussi que L'histoire de Sam. Un ange et un démon se dispute une partie d'échecs. Le prix c'est l'âme de Grace entre damnation ou salut. 

Un bon recueil avec des nouvelles plus ou moins réussies, certaines étant plus originales que d'autres. Ce que j'ai aimé c'est que c'est un excellent recueil pour le genre fantastique car tous les ingrédients sont là : vampires, loup-garou, fantômes, manoir hanté, romance paranormale, ange, démon, légendes... c'est un bon condensé et un bon compromis pour une soirée effrayante, angoissante, fascinante et puissante. Ambiance brumeuse, obscure, faits étranges, romance paranormale, onirisme, frissons...les nouvelles sont construites, certes, de manière classique et n'apportent rien de neuf au genre mais on y prend goût. On se délecte de la plume de chaque auteur et de leur ambiance particulière, propice aux frayeurs et d'un délicieux mélange de romance et d'épouvante. 


 
 Chez Lou & Hilde

Ecoute dans la nuit

Christel Denolle
Illustré par Emiri Hayashi

Nathan
Collection Petit nathan
Paru en Octobre 2014
10 pages
14,90 euros

Livre sonore dès 6 mois
Thèmes : Nuit, Animaux, Bruits, Quotidien

 
Ecoute dans la nuit est un album tout-carton, un livre-sonore à puce vraiment magnifique car très accrocheur au niveau visuel. Les jeux de couleurs, de lumière et les contrastes entre bleu intense, noir, blanc et pointe de couleur jaune sont saisissants. C'est la nuit! Et bébé va pouvoir repérer, écouter les sons, les bruits du quotidien qui l'anime : le souffle du vent dans les arbres, la grenouille qui coasse, les chats qui miaulent, la pluie qui tombe et roule sur les vitres, et même le son rassurant et doux d'une berceuse. Le bébé retrouve les petits bruits du soir et de la nuit dans cette ambiance très intime, particulière qui se veut apaisante. Ecouter ces sons avec lui, à ses côtés lui permettront de ne pas en avoir peur et va l'aider, au moment du coucher à se sentir protégé, bien en sécurité dans son lit, dans sa maison. Les enregistrements qui reproduisent les sons sont doux, ni trop forts ni trop faibles, et la berceuse finale est bienvenue, apportant à l'ensemble une cohérence car les bruits partent de l'extérieur de la maison et finissent à l'intérieur.

C'est la première fois que je découvre un titre de la collection illustrée par Emiri Hayashi et je dois dire que je suis sous le charme de son graphisme qui attire le regard par les jeux de brillance, les couleurs flashy et ici des illustrations phosphorescentes. On est comme captivé, fasciné par l'ambiance. Les animaux sont mignons à croquer, il y a aussi plein de détails à observer : papillon, chats, chouette, lune, étoiles, souris, escargot, peluche... dans un univers qui est toujours propre à la petite enfance et que bébé va reconnaître et comparer. C'est doux, c'est adorable, on craque!

Une souris verte - Comptine pour petits doigts

Christel Denolle
Illustré par Marion Billet

Nathan
Collection petit nathan
Paru en Octobre 2014
10 pages
7,90 euros

Album Eveil dès 6 mois
Thèmes : Comptine, Souris, Humour

Elle court, elle court...la souris verte! Et qu'il est rigolo de l'attraper par la queue ou de la voir devenir escargot.

La collection Petit nathan met en avant une nouvelle série d'albums tout-carton pour les touts petits. Ce sont des livres à partager avec bébé, conçus en collaboration avec Christel Denolle, psychologue et psychanalyste, spécialisée de la petite enfance.
Sur une comptine bien connue, le bébé va pouvoir expérimenter avec cet album ludique le sens du toucher. En effet, les dessins ont des creux dans lesquels le bébé va glisser ses petits doigts et apprendre à visualiser par le toucher l'espace. Le bébé expérimente l'espace et perçoit les formes tout en regardant les images et les couleurs qui vont l'aider à faire le lien entre les deux. Il va découvrir tout en s'amusant les rimes de la comptine. Une souris verte était ma préférée étant enfant. Elle est drôle, tout en rythme et très vivante. Elle donnera envie à bébé de chanter et de faire l'acquisition du langage. Un album à toucher et à écouter, à s'émerveiller par les illustrations très colorées de Marion Billet. Ses dessins aux contours arrondis sont tendres et graphiquement bébé en aura plein la vue grâce aux yeux expressifs de la souris et des petits insectes qui peuplent la comptine. Une belle association image et creux, image et texte permettra à l'enfant d'identifier, de repérer mais aussi d'apprendre cette comptine traditionnelle. Parfait pour un premier apprentissage et facilement manipulable, aux coins arrondis, bébé va pouvoir apprivoiser les formes et découvrir avec ses petits doigts ce que sont une queue, des chapeaux, le corps d'un escargot, une bouteille d'eau et d'huile...


lundi 20 octobre 2014

La terrifiante histoire et le sanglant destin de Hansel & Gretel

Adam Gidwitz
Illustré par Nancy Peña et Joseph Vernot
 D'après l'oeuvre de : Jacob & Wilhelm Grimm

Hachette Romans
Traduit de l'anglais par Alice Delarbre
Paru en Octobre 2014
256 pages
15,90 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Conte, Folklore, Fraternité


Quatrième de couverture : La sanglante histoire et le terrifiant destin de H et G ou la vraie-fausse histoire de Hansel et Gretel (celle que vos parents ne vous raconteront jamais). 
Vous y trouverez : un roi amoureux, un serviteur fidèle, un dragon redoutable, une boulangère mangeuse d'enfants, du sang, des doigts coupés, des têtes tranchées, et vous savez quoi ? Vous allez adorer. 
PS : Aucun personnage n'a été blessé durant l'écriture de ce roman.
PPS : Enfin... Ils s'en sont bien remis.

 PPPS : Ne pas laisser à la portée de vos petits frères et soeurs. On vous aura prévenus. 

Tout d'abord un mot de la présentation et de la qualité d'édition de ce petit bijou : couverture cartonnée avec dessins en surbrillance ; intérieur tout aussi soigné grâce à la mise en avant de superbes illustrations gothiques tout en noir, blanc et rouge éclatant, mise en page aérée, police en noir pour le récit et rouge pour les paragraphes du narrateur. Bref l'objet-livre est magnifique, donne envie de se jeter dessus, l'édition est géniale et vraiment aguicheuse. C'est réussi!


La terrifiante histoire et le sanglant destin de Hansel & Gretel revisite le conte classique issu du folklore allemand Hansel & Gretel. Bien sûr, il sera question de la maison de la sorcière, mais ce ne sera là qu'un court épisode parmi tant d'autres histoires à découvrir. Composé en 9 chapitres, on suit les deux enfants, frère et soeur Hansel & Gretel depuis l'histoire d'amour impossible de leurs parents jusqu'à leur fuite dans la forêt, en passant par leur combat avec un dragon redoutable. Tout dans ces récits respire les contes de fées avec des détails fantastiques, plein de magie et de mystère, avec son lot de magie noire, de dangers et d'aventures angoissantes, de drame et de séparations déchirantes... tout ceci sur un ton incroyablement drôle et caustique. L'auteur, fin utilisateur de l'humour noir, intervient directement dans son récit, perturbant le lecteur, s'amusant avec lui sur la suite des évènements. Ces interventions sont originales, drôles et rythment avec énergie et dynamisme le différents contes. Ca donne du peps et on se prend à dévorer le tout avec frénésie. Il faut dire que l'auteur a un don pour attiser notre curiosité, son écriture est entraînante et envoûtante. Impossible de lâcher le livre avant de connaître le sort des deux héros. Facilement reconnaissables, elles sont inscrites en rouge, et provoquent d'emblée un jeu de couleurs contrastant avec le récit en noir. 


Les illustrations sont tout simplement incroyables, fascinantes et concourent à rendre les contes passionnants. Loin d'une version édulcorée, La terrifiante histoire et le sanglant destin de Hansel & Gretel est plein d'ironie, de coups du sort, d'apartés divertissantes, de rebondissements et de suspense insoutenable. Le lecteur n'est pas épargné : décapitation, malédiction, sorcière ogresse, beaucoup de sang, des doigts coupés... Alors prêts pour ce voyage inquiétant ? Attention cependant, jeunes âmes sensibles s'abstenir! A conseiller à partir de 12 ans.


 
 Chez Lou & Hilde

HEX HALL - Tome 3 - Le Sacrifice

Rachel Hawkins

Albin Michel
Collection Wiz
Traduit de l'américain par Raphaële Eschenbrenner
Paru en Septembre 2012
311 pages
13,70 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Magie, Fantastique, Sorcellerie

Quatrième de couverture : Sophie est bel et bien un démon de la pire espèce. Bien que très peinée, elle commence à prendre goût à son statut maléfique quand le Conseil décide de lui retirer ses pouvoirs. La voici à la merci de ses pires ennemies, les Brannick. Cependant, ces dernières se montrent assez aimables, lui faisant même une révélation stupéfiante : elle seule peut faire face à la guerre qui se profile. Mais comment combattre sans pouvoirs ? Il n'y a plus qu'à retourner là où tout a commencé. S'il y a un endroit où il reste un peu de magie noire, ce ne peut être qu'à Hex Hall!

Je dois dire que j'ai été déçu par ce dernier tome, qui loin d'attiser la flamme se révèle incohérent comme une impression rapide de remplissage. En effet tout se passe beaucoup trop vite et l'auteur doit répondre à un certain nombre de questions. On a quitté Hex Hall, exit la menace de la secte de L'Occhio di Dio, et l'écriture, même si elle reste fluide et agréable, est loin de ressembler à la fraîcheur du premier tome. Je n'ai pas retrouvé la magie, le suspense que m'avait procuré les deux premiers tomes. Aventures adolescentes, trame fantastique, histoires de famille, romance...rien de franchement imprévisible dans ce dernier tome qui néanmoins respecte son contrat à savoir nous divertir et apporter une conclusion à la série. Sophie, mi-humaine mi-démon a perdu ses pouvoirs et cherche le moyen de contrer la magie noire des soeurs Casnoff, prêtes à créer une armée de démons en transformant tous les élèves de Hex Hall. 

Toute sorte de créatures surnaturelles se côtoient et j'ai été tout de même contente de me retrouver au point où tout a commencé à savoir le lycée d'Hex Hall et c'est là-bas que tout se finira avec un rebondissement, je l'avoue, plutôt dramatique et inattendu. Un avis partagé donc même si je garde une excellente impression de cette série. Le tome 3 aurait mérité plus de profondeur, moins de facilités, plus de détails pour réussir une intrigue originale. C'est au final une bonne série, divertissante, captivante qui commençait fort bien, avec de bonnes idées, mêlant amour, action, magie et humour...même si la fin laisse un petit goût d'inachevé.

Hex Hall Tome 1
Hex Hall Tome 2 Le Maléfice

 
 Chez Lou & Hilde

GEEK GIRL Tome 1

Holly Smale

Nathan
Traduit de l'anglais par Valérie LePlouhinec
Paru en Avril 2014
402 pages
15,90 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Mannequinat, Adolescence, Différence

Quatrième de couverture : Je m'appelle Harriet Manners et je déteste la mode. Sincèrement. Je préfère savoir que lors d'un éternuement, tous les organes s'arrêtent, le coeur compris, qu'une cuillerée à café d'étoile à neutrons pèse des milliards de tonnes, ou que le merle bleu ne voit pas la couleur bleue. C'est sûrement pour ça que je n'ai pas beaucoup d'amis et qu'un "fan" a écrit GEEK au marqueur rouge sur mon sac. Alors que feriez-vous à ma place si une agence de mannequin vous repérait ? Et vous proposait de passer de geek à chic?

GEEK (gik) n.m et n.f., fam :
1.Personne réfractaire à la mode et peu douée pour les relations sociales.
2.Obsessionnel enthousiaste.
3.Personne passionnée d'informatique (Internet, jeux vidéo...) et de nouveautés techniques.
4.Individu qui éprouve le besoin de chercher le mot "geek" dans le dictionnaire
ETYM : de l'anglais dialectal geck, "idiot".

Sitôt lu la quatrième de couverture et cette définition du terme GEEK, on ne peut qu'aimer ce roman et se réjouir d'avance de son contenu. Il m'a fait beaucoup penser à Populaire L'histoire vraie d'une geek devenue reine du vintage. Alors, oui j'ai apprécié le côté fantasque, décalé, un brin blasé de l'héroïne Harriet, jeune anglaise de 15 ans, qui, d'étudiante "je sais tout" (et se traîne une réputation d'intello) va devenir mannequin pour une agence, par un concours de circonstances absolument hilarant qui aura le malheur de se retourner contre elle. Harriet est une passionnée, une enthousiaste du savoir, une geek, la reine de l'information qui s'intéresse à tout (aux animaux, à l'espace, au corps humain, à l'informatique) mais elle ne comprend pas pourquoi elle n'a pas beaucoup d'amis et surtout pourquoi on ne l'aime pas à l'école. Aussi lorsqu'elle se trouve choisie pour être mannequin, elle hésite mais voudrait également marquer le coup et changer son image. C'est sa meilleure amie Nat qui risque de ne pas apprécier, car c'était justement son rêve à elle! Et les choses se compliquent encore plus lorsqu'elle pose aux côtés d'un beau gosse Nick, dont elle n'est pas insensible au charme! Voler le rêve de son amie, s'attirer la colère de son ennemie, mentir à sa famille, faire son entrée dans la mode, un monde inconnu et dont elle se fout (car pour elle la mode ce n'est que des vêtements!)...une aventure semée d'embûches et de quiproquos...

Quel roman drôle et pétillant! GEEK GIRL aborde avec humour, esprit déjanté et une bonne dose d'enthousiasme ce que sont les liens d'amitié et la difficile quête d'identité des adolescents. Le ton est désinvolte, léger et divertissant...le tout se lit vraiment comme une comédie adolescente. Harriet est une héroïne attachante et on aime suivre ses pensées loufoques. Ca part dans tous les sens, c'est sympa et ça fait écho aux préoccupations adolescentes. Les jeunes filles vont pouvoir facilement s'identifier car sous les traits de la geek, se cache en fait une réflexion sur le sentiment de différence, le manque de confiance en soi et l'envie d'être apprécié à l'école en évoquant des thèmes variés : l'amitié, l'amour, les apparences, la beauté, la tolérance et le regard des autres. Bien qu'elle soit maladroite et qu'elle ne sache pas toujours comment réagir, Harriet est pimpante et son style est unique. Grâce à son écriture fluide, efficace et au rythme dynamique, ce tome 1 se lit agréablement et vite. Un humour communicatif, une intrigue adolescente qui plaira aux jeunes filles, GEEK GIRL est un très bon roman détente avec plus d'un atout dans son sac!


Une si parfaite comédie

Cora Carmack

De La Martinière Jeunesse
Collection Fiction J
Traduit de l'américain par Sophie Passant
Paru en Octobre 2014
304 pages
14,90 euros

Roman ados à partir de 16 ans
Thèmes : Romance, New Adult, Amour

Quatrième de couverture : Quand ses parents lui annoncent qu'ils viennent à Philadelphie, Mackenzie panique. S'ils découvrent quel genre de vie elle mène, ils lui couperont les vivres, et finies les libertés de la vie d'étudiante! Alors exit le petit copain musicien et les mauvaises fréquentations... Cade, un garçon qu'elle connaît à peine, accepte de tenir pour elle, le temps d'un week-end, le rôle du parfait petit ami. Seulement, Mackenzie n'avait pas imaginé qu'il jouerait si bien l'amoureux transi... Et leur petite comédie pourrait bien l'entrainer plus loin que prévu...

Après Ce si joli trouble, Cora Carmack revient avec son second tome de sa série new-adult. Autant vous le dire j'ai préféré son premier tome mais peut-être aussi parce que je m'étais volontiers laissée charmer par l'attrait de la nouveauté de ce genre littéraire. Souvenez-vous de Bliss et de Garrick, le couple étudiant/professeur de théâtre... et bien le premier chapitre d'Une si parfaite comédie commence par leur entrée dans un bar où Bliss et Garrick rejoigne Cade (un amoureux transi de Bliss, salement éconduit et encore sous le choc). Cade a vécu quelques mois compliqués, déprimé et esseulé, lui qui est encore amoureux de Bliss et regrette le choix du prof! Mais décidé à tenir bon et à sauver les apparences, il accepte l'union de Bliss et Garrick, bien malgré lui. Dans ce bar, il croise le regard de Mackenzie surnommée Max et quelque chose, un ce je ne sais quoi l'attire. Max est avec son petit ami, un bad boy obsédé par le sexe mais semble catastrophée lorsqu'elle reçoit le coup de fil de ses parents qui débarquent à l'improviste. Max est loin d'être la fille idéale, rêvée par ses parents : tatouages, boulot de danseuse sexy dans un bar et petit ami au style rock, tout ceci ne va pas leur convenir. Exit le petit copain, renvoyé chez lui, Max décide d'aller voir ce jeune homme assis seul là-bas et qui semble bien sous tout rapport...et lui demande s'il pourrait jouer la comédie le temps d'une soirée...celle du petit ami idéal. Ca tombe bien, Cade est comédien et veut oublier Bliss!

J'ai adoré la première partie de ce roman, surfant sur un cliché des comédies romantiques à savoir, le fameux deal, demander à quelqu'un de jouer un rôle pour sauver les apparences devant une famille hyper-exigeante. C'est connu et malgré ce scénario commun, on se prend vite à ce jeu drôle et sensuel, animé par des personnages bien campés notamment Cade qui prend son rôle très au sérieux. J'ai bien aimé la manière de l'auteur d'introduire son nouveau personnage : Cade tout en faisant le lien avec Ce si joli trouble. Ca donne une continuité, une cohérence aux deux romans qui se suivent temporellement. Mais sitôt passées la rencontre, la prestation amusante de Cade, le reste du roman est convenu, jouant sur les faux-semblants, les confidences, les faux baisers et les étreintes fictives. D'emblée l'intrigue cousue de fil blanc vire à l'attirance irrésistible qu'éprouvent Max et Cade l'un envers l'autre. Il y aura bien des moments plus intenses, entre désir et résistance, tout en tension sexuelle et en tendresse, il y aura le lot de drames et de déclarations romantiques qui rend les personnages attachants ..mais vraiment rien d'imprévisible. Au final, un second tome plaisant qui se dévore très vite, pour les amateurs du genre.