Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Un endroit où se cacher

7
Joyce Carol Oates

Albin Michel
Collection Wiz
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Dorothée Zumstein
Paru en Février 2010
299 pages
13,50 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Accident, Deuil, Adolescence, Drogue

Quatrième de couverture :  Avant, j'étais une fille normale, j'avais une vie normale. Après, il y a eu l'accident. En me réveillant, j'ai tout vu en bleu J'étais dans le coton. Un monde douillet et bleu. Mais maintenant, le bleu s'efface, le douillet s'envole. Et je suis seule à nouveau. En colère. Contre moi. Contre l'univers tout entier. Je cherche un endroit où me cacher.


Un endroit où se cacher est le récit du combat de Jenna Abbott après un accident de la route qui a coûté la vie à sa maman. Difficile pour Jenna de quitter sa chambre d'hôpital, un endroit cotonneux, confortable où nul effort n'a besoin d'être. Se sentant protégée "dans le bleu" qui n'est autre qu'une fuite de la douleur par l'intermédiaire des médicaments administrés contre la souffrance des blessures physiques ; Jenna, 15 ans, doit affronter la réalité et le retour au lycée. Outre la douleur du corps blessé, il y a la culpabilité, les crises d'angoisse car Jenna, seule rescapée pense qu'elle a provoqué l'accident involontairement. N'empêche, le drame est un réel choc pour cette adolescente qui comprend que le bonheur peut s'arrêter d'un seul coup de volant, d'un seul écart, une minute d'inattention qui fait basculer la vie en enfer. 

Joyce Carol Oates nous plonge dans un roman éreintant et pesant dont la lecture ne laissera pas indifférent. J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Jenna car je l'ai trouvé égoïste, irresponsable et injuste. Pourtant, l'auteure nous montre une autre facette du deuil à l'adolescence. Une facette plus déroutante, moins facile de compréhension, plus dure. Certains nous montrent la voie de la guérison en un superbe plaidoyer plein d'espoir et de fureur de vivre, d'autres passent par les larmes, la douloureuse remontée à la surface, Joyce Carol Oates, quant à elle choisit la voie du sombre, de la colère, de la fuite vers la drogue et les conneries pour se sentir vivant, pour prouver qu'on existe. Ca fait également partie de l'adolescence et un des choix qui s'offre à l'adolescent face à la perte prématurée d'un parent. Un endroit où se cacher, c'est le parcours lent, difficile, violent et plein d'émotions de Jenna pour affronter la réalité et essayer de se reconstruire. Il y est question d'amitié, d'amour, de liens familiaux éprouvés et mis en patience, de drogue, d'acceptation de soi, de désespoir.  

Ce roman me laisse comme un arrière goût amer, désenchanté : celui du manque, de l'absence, du vide, de la solitude, du chagrin. Et la voie que choisit Jenna n'est pas celle que j'affectionne, pourtant là encore Joyce Carol Oates signe un roman authentique, qui dérange. Après tout, pourquoi pas, la mort, tout comme le deuil et la vie ne sont pas de longs fleuves tranquilles et la dérive en fait partie. L'auteure réussit à nous faire passer tout ça, avec une qualité des mots choisis avec soin, une écriture sensible et subtile. Une bonne lecture, éprouvante mais nécessaire.


  "Quand les gens entrent dans ta vie, il y a toujours une raison, vois-tu. Ils ne la connaissent peut-être pas eux-mêmes. Tu ne la connais peut-être pas toi-même. N'empêche qu'il y a une raison. Forcément."



A lire : les articles de Marie, Aventures littéraires, Clarabel,  

Commentaires

  1. une belle lecture pour moi aussi...
    http://boumabib.fr/2010/05/13/unendroitousecacherdejoycecaroloates/

    RépondreSupprimer
  2. Bouma : Il me semblait bien avoir lu ta chronique aussi. Je te rajoute sur mon billet en lien. Merci. Une belle lecture mais avec un peu de recul pour moi. Pas un coup de coeur.

    RépondreSupprimer
  3. Ce que j'aime chez Oates, c'est justement son côté éprouvant, des fois à la limite du malsain... Je garde celui-ci en note.

    RépondreSupprimer
  4. Karine : Je ne connaissais pas du tout. Je pense avoir été surprise. J'ai moins aimé mais je ne regrette pas ma lecture et qui plus est, je découvrirais encore cet auteur.

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup Oates meme si son univers est tres particulier. Disons qu'elle sait tres bien creer une ambiance pesante ! Dans ma PAL donc a lire !

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Laël, je ne savais pas que JC Oates écrivait des romans pour adolescents. Il semble que c'est un roman assez dur. Je ne suis sûre que je l'offrirais à un ado. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  7. J'avais vraiment beaucoup aimé ce roman. Il m'avait d'ailleurs donné envie d'en lire d'autres de l'auteure. Je n'ai pas encore eu l'occasion mais j'y pense !

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr