Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

L'oiseau roi et autres dessins

1
 Shaun Tan

Gallimard Jeunesse
Traduit de l'anglais (Australie) par Anne Krief
A paraître le 20 septembre 2012
132 pages
18 euros

Album Jeunesse/ Tout Public à partir de 11 ans
Thèmes : Vie quotidienne, Dessin, Création, Fantastique

Quatrième de couverture : L'oiseau roi. Les anthropologues. La chose de la salle de bains. Le koala à l'huile de paraffine...Qu'ont-ils en commun? Rien! Mais ils peuplent tous l'univers unique de Shaun Tan. Illustrations, études, dessins préliminaires pour des albums, films ou pièces de théâtre, et gribouillages tirés de ses carnets de croquis sont ici rassemblés pour la première fois, avec les commentaires de l'artiste. Plongez au coeur de l'imagination d'un conteur extraordinaire, créateur mondialement reconnu.



L'oiseau roi et autres dessins est un art-book regroupant les croquis non achevés de l'auteur/artiste Shaun Tan. Après une courte présentation de son travail, sa vision de l'art et du dessin, Shaun Tan expose son talent en quatre parties : histoires non racontées ; livre, théâtre et film ; dessins d'après nature ; carnets. Des mini story-boards, des croquis, des dessins en couleur et en noir et blanc, l'auteur réunit ici un travail engagé sur près d'une douzaine d'années.

« Les oeuvres rassemblées dans ce recueil représentent un échantillon de mon travail au cours de ces douze dernières années, allant de dessins très détaillés à de simples griffonnages. En procédant à leur sélection, j’ai choisi de montrer un éventail de mes centres d’intérêts : non seulement mon penchant habituel pour les mondes et les créatures imaginaires, mais aussi les croquis sur le vif d’individus, d’animaux et de paysages qui forment l’ossature invisible de tous mes autres travaux.  J’ai voulu également mettre en évidence l’espèce de spontanéité que l’on ne retrouve plus dans les oeuvres achevées »

C'est un réel plaisir de plonger dans l'univers si créatif et hors du commun de cet artiste mondialement reconnu pour son imagination et son originalité. Tous ses albums se sont vus récompensés : Là où vont nos pères remporte le prix du Meilleur album à Angoulême en 2008. Il obtient aussi le Cristal au Festival International d'Annecy et l'Oscar du meilleur court-métrage d'animation en 2011 pour son premier film animé La Chose perdue. Il reçoit la même année le prix Astrid Lindgren pour l'ensemble de son oeuvre.

Shaun Tan a un univers graphique vraiment à part, entre fantastique, onirisme et légende urbaine. Il cherche le merveilleux dans le quotidien et rend toutes choses uniques et belles sous son regard empreint d'humanité. Dans son recueil, on ressent son goût pour le détail, sa spontanéité à inventer des histoires autour d'objets, son sens de l'observation saisissant le caractère imprévisible des choses les plus banales.

Gallimard Jeunesse nous offre ici une belle surprise pour tous les amateurs d'art et de cet artiste-raconteur d'histoires : un ouvrage magnifique, cartonné et dos toilé dans lequel on découvre avec plaisir et fascination les commentaires de l'artiste, les griffonnages et les dessins préliminaires. Un autre regard sur Shaun Tan, inachevé et déjà tellement touchant.

Personnellement son univers me touche au plus haut point tant il réussit à créer de l'émotion en mettant en scène les objets qui nous entourent. Il arrive à en faire des personnages ou des héros contemporains insolites et complètement atypiques. Il recherche dans chaque objet une part de beauté cachée qui se dévoile sous son trait pictural. J'aime également ce qu'il nous fait ressentir lorsqu'on lit ses histoires : mélancolie du temps, de l'espace, des choses qui sont, qui ont été et qui vont être. Chaque album, chaque dessin est d'une riche sensibilité et poésie, qu'il faut "ressentir" pour mieux apprécier toute la symbolique.

Et si l'oeuvre de Shaun Tan est si précieuse et surprenante, c'est justement parce qu'il donne à voir "autrement" les choses, en leur insufflant cette part de poésie et de curiosité. C'est sans conteste un artiste formidable et engagé car nul ne réussit mieux que lui à faire de notre société, l'endroit de tous les possibles.


Un immense merci à toute l'équipe de Gallimard Jeunesse.

Bientôt : La Chose perdue 

Commentaires

  1. Je ne sais pas, j'ai du mal avec cet artiste, dont je reconnais pourtant l'inventivité... Son style, superbe, a du mal finalement à me toucher, m'enchanter.

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr