Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

La Symphonie des Abysses - Livre 2

0
Carina Rozenfeld

Robert Laffont
Collection R
Paru en Novembre 2014
415 pages
17,90 euros

Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Dystopie, Différence, Société

Quatrième de couverture : Une nouvelle ville, de nouvelles lois, les mêmes interdits. Abrielle et ses compagnons croyaient s'être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu'ils portent en eux ne pourront jamais s'exprimer dans l'enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l'espoir. Aucun mur, aussi haut soit-il, ne peut étouffer les coeurs épris de liberté. Car un passage vers l'extérieur existe bel et bien. Pour y accéder, Abrielle et ses amis vont devoir vaincre les terribles gardiens qui le défendent farouchement... C'est en n'étant personne que l'on peut devenir quelqu'un.

A propos du Livre 1 : "J'ai aimé ce parfait équilibre entre un huis-clos étouffant d'une société qui vous oppresse et cette envie d'évasion, ce besoin furieux de vivre, de chanter et d'aimer. La Symphonie des Abysses étant interprétée ici comme une magnifique métaphore de la liberté, une remise en question du système répressif, un appel à la tolérance et au respect. Car le point commun entre ces deux communautés c'est l'interdit, l'autorité qui établit des règles absurdes et injustes. C'est un roman d'apprentissage très bien écrit, qui fait la part belle à des sentiments touchants. J'ai apprécié la maturité de l'auteure, sa plume un brin poétique et très à l'écoute des sens. Bref un roman qui ne manquera pas de faire impression."

Suite et fin du dyptique, La Symphonie des Abysses aura su me surprendre et répondre à mes attentes. Je ne suis pas déçue. Carina Rozenfeld livre les clés pour comprendre l'Anneau et son univers dystopique crée autour du Mur. Ce livre 2 voit apparaître de nouveaux personnages, notamment Eyal, un jeune homme rêvant de liberté, lui qui est rejeté par une société pour sa couleur de peau. On commence donc le roman avec une nouvelle ville Portes, de nouvelles lois qu'on découvre progressivement. Eyal ne cesse de se demander qui a établi le Règlement Intérieur, qui soumet des dictats injustes, qui impose les règles et pourquoi tous s'y plie. Il cherche à connaître la vérité et surtout l'origine d'un tel fonctionnement social. On va le suivre dans sa quête de savoir...
Le lecteur sera agréablement surpris de voir se rencontrer Eyal et le groupe Abrielle, Cahill et Sand. Des révélations incroyables sur les origines de l'Anneau, sa création et son peuplement vont bouleverser nos personnages : un passage existe dans le Mur. Où mène t-il ? Convaincus que leur liberté se trouve au-delà du Mur, Abrielle, Sand, Cahill et Eyal vont devoir affronter l'intolérance et l'obstination d'un groupe de gardiens qui défendent farouchement cette frontière. 

Tout d'abord, je trouve excellente l'idée de l'auteur de réaliser des diptyques. Ca change des séries et des trilogies et surtout son intrigue est d'une grande cohérence, sans longueurs, s'inscrivant dans la continuité du premier tome. Elle donne des réponses à nos questions, finalise une quête pour nos personnages qui comprennent enfin leur sort et conclut avec maîtrise, avec crédibilité une saga passionnante et pertinente. Et ça fait plaisir!
J'ai aimé ces trois communautés, celle d'Abrielle sur l'interdit des arts (chant, danse), l'asservissement des populations, celle de Cahill et de Sa qui permet d'appréhender l'homosexualité et de parler du choix de l'orientation sexuelle et celle d'Eyal qui évoque avec subtilité la question du racisme et de l'intolérance raciale. Derrière son univers dystopique, Carina Rozenfeld évoque des questions existentielles, philosophiques et va plus loin en offrant aux lecteurs une remise en cause totale de toutes les formes de répression et d'enfermement. 

Suspense, action, réflexion, romance, amitié, tolérance et appel à la liberté, courage, famille, solidarité, voici ce qu'on peut trouver dans La Symphonie des Abysses, un diptyque aussi prenant qu'intéressant pour tous les messages humains, toutes les valeurs qu'on y puise mais aussi pour le ressenti qu'il inspire. La Symphonie des Abysses a quelque chose de particulier, de profond, d'universel qui fait écho, qui entre en résonance avec nos coeurs. Roman d'apprentissage, roman initiatique sur la quête identitaire, roman d'aventures, La Symphonie des Abysses est à l'image de son titre, évocateur et poétique, porté par une écriture mélodieuse, touchante et sensible. Une belle lecture, singulière et originale.


Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr