Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Depuis 2016 je renoue avec une littérature que j'avais délaissé à savoir les romans adultes et je partage avec vous mes découvertes et mes lectures dans tous les genres : romance, thrillers, romans contemporains ou historiques, fantasy, new adult.

Merci à vous et bonne visite...

Presque minuit

1
Anthony Yno Combrexelle

404 Editions
Janvier 2018
348 pages
16 euros

Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Paris, Magie, Temps

Quatrième de couverture : Paris, 1889. Six orphelins en cavale, devenus gamins des rues par la force des événements, volent et détroussent les passants. Alors que l'Exposition universelle débute, ils font l'erreur de dérober le mauvais objet aux mauvaises personnes. Leurs mésaventures aux quatre coins de la ville les amèneront à découvrir les secrets d'un monde magique où s'affrontent créatures mythologiques, sorcières et terrifiants ennemis mécaniques. Plus que jamais, Moignon, Allumette, Bègue, Morve, Boiteux et Pleurs devront se battre pour sauver leur vie et celle des habitants de la capitale. 

Encore un roman dont la couverture magnifique invite le lecteur à se lancer dans l'aventure et à plonger dans un Paris version steampunk en pleine Exposition Universelle. J'ai beaucoup aimé les personnages principaux qui sont des orphelins errant dans les ruelles parisiennes, des gamins des rues fort attachants, une famille du XIXème siècle pas comme les autres. Ça fait très dickensien car ces gamins volent pour survivre et forment une vraie bande minutieusement organisée où prône les valeurs d'entraide, de solidarité et d'amitié. Jusqu'au jour où l'un d'eux vole une montre à gousset très spéciale... Mais cet objet n'est pas comme les autres et des gens mal intentionnés le convoite à des fins funestes. S'ensuit une course effrénée contre la montre! pour découvrir qui est l'inventeur de la montre et comment faire pour la faire fonctionner sans qu'une tonne de tuiles ne vous tombent dessus! Traqués par des hommes-machines et des créatures mécaniques dont ils ignoraient l’existence jusqu’alors, Moignon, Morve, Bègue, Allumette, Boiteux et Pleurs devront être plus malins et unis que jamais pour éviter le pire.

Avec Presque minuit, on est propulsé dans un univers de magie, de sorcières, de mythologie, de créatures mécaniques appelées les Worclocks (des cyborgs en fer) qui visent un sombre dessein pour les moroses (autrement dit nous les humains). Ils m'ont fait penser au mythe du Golem car ils ont été fabriqués pour envahir le monde des hommes. Le gros plus de ce roman ce sont les descriptions enchanteresses de la Galerie des Machines de l'Exposition Universelle ainsi que la grande Tour de fer qui n'est autre que l'entrée d'un pont vers un monde magique. Mais il sera question de science également avec cette montre à remonter le temps et d'une intrigue tournant autour de la magie de l'Ether, rendant la lecture vraiment addictive et captivante. Si l'écriture est fluide et sympathique, elle reste également assez descriptive et parfois trop longue à décrire l'action avec une profusion de détails qui par moments m'a perdu. Néanmoins ce roman pour adolescents reste bien ficelé et haletant. Le côté fantastique mêlé de steampunk est rudement bien construit et nous emporte vers un Paris à la fois féérique et dangereux, industriel et moderne. Une belle entrée en matière pour Anthony Combrexelle!

Commentaires

  1. On sent que l'auteur connait ses bases classiques et en joue alors. J'ai aimé entrer dans la Belle Époque en version steampunk. Le récit est rythmé mais on ne s'imprègne que peu de l'univers. Je trouve aussi la couverture magnifique.

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr