Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Les Brumes de Key West de Vanessa Lafaye

0
Vanessa Lafaye

Editions Belfond
Collection Le cercle
Traduit de l'américain par Laurence Videloup
Avril 2018
406 pages
21 euros

Roman contemporain/ historique

Quatrième de couverture : Puisant dans l'histoire mouvementée du sud des États-Unis, Vanessa Lafaye livre, avec finesse et élégance, le récit d'une passion interdite, sur fond de ségrégation, de fanatisme et de violence. 1993. En plein jour, dans une rue bondée de Floride, une femme de quatre-vingt-seize ans abat froidement un membre du Ku Klux Klan. 1919. Bannie par les siens, Alicia Cortez, vingt-deux ans, quitte La Havane pour rejoindre l'Amérique et sa cousine Beatriz, tenancière du Pearl's, l'une des maisons closes les plus fréquentées de Key West. Avec son charme exotique, la belle Cubaine trouve rapidement sa place dans cet univers sensuel et secret.
Aidée de John, vétéran tourmenté et propriétaire d'un bar voisin, Alicia va jusqu'à organiser la contrebande d'alcool, pour contrer les lois de la prohibition. Et leur amitié laisse bientôt place à une profonde attirance. Mais la menace du Klan gronde dans l'archipel... Et le rapprochement entre une métisse à la réputation sulfureuse et un héros de guerre blanc ne passe pas inaperçu. Et ne saurait être toléré. Dans les brumes de Key West, un drame se prépare...


La première chose qui m'a attiré dans ce roman c'est le pitch de départ et le lieu. Je suis allée aux îles Key West et j'avais adoré l'ambiance très culturelle, métissée et ce mélange des cultures. En se promenant le soir, c'est festif, ce sont des feux de bengale, des afros-américains qui chantent, qui dansent, une culture un peu vaudou, des charmeurs de serpents... une Amérique melting-pot, mi-cubaine de tradition orale et je me rappelle combien j'avais été fascinée par cette ambiance. L'autre point qui a retenu mon attention c'est le Ku Klux Klan car dans mes cours d'anthropologie américaine, ce sujet m'avait également captivé en même temps que révolté.

Et c'est ce que j'ai ressenti lors de ma lecture, un mélange de fascination, répulsion à l'image d'un jeune personnage qui va jouer un rôle important. Ce personnage c'est Dwayne, et pour moi c'est l'un de mes préférés car il va d'abord être séduit par les idéologies du Ku Klux Klan puis va se rendre compte à quel point il a été dupé. Il est jeune, il est impressionnable et impressionné par Alicia qui débarque fraîchement à Key West après une histoire tumultueuse à La Havane. Au début quand j'ai commencé le roman je ne savais pas qu'il s'agissait d'une histoire vraie, librement inspirée d'un fait réel. C'est à la lecture des remerciements de l'auteure que j'ai vu ce livre d'une toute autre manière. Un roman fort avec un impact sur son lecteur.

Je n'ai pas tout aimé dans ce roman. Mais j'ai aimé la majeure partie notamment la fin qui m'a bouleversé. J'ai trouvé que le début de l'histoire était long à se mettre en place même si ensuite ça m'a plu de découvrir les liens entre Alicia et John. Une Noire, un Blanc, un amour impossible, non pas interdit mais intolérable. 1993, Key West, une vieille dame assassine de sang-froid un homme aussi âgé qu’elle, il assistait à un rassemblement du Ku Klux Klan. C'est la rosita negra, Alicia... L'histoire remonte ensuite en 1919, sur fond de prohibition de l'alcool et de montée des extrêmes racistes. Et c'est là que l'histoire d'Alicia commence, celle de son histoire d'amour qui lui tombe dessus sans l'avoir cherché, celle de son combat et de sa rage. Cette femme que l'on retrouve, âgée de 96 ans et qui a tué un membre du Ku Klux Klan... et tout le leitmotiv du roman c'est de savoir pourquoi. Du coup on se doute bien que le drame va arriver mais sans jamais vraiment le toucher du doigt. Qui va être assassiner ? Comment ça va se passer ? C'est le fil conducteur et il faudra être patient pour le savoir.

Je ne dirais pas que la lecture fut passionnante. Certes j'ai passé un bon moment mais quelques longueurs m'ont empêché d'avoir le coup de coeur (notamment tout l'aspect du retour des soldats américains) La fin m'a par contre percutée de plein fouet et je suis ressortie, révoltée, déchirée, très mélancolique. J'ai aimé la fiction inventée par l'auteure pour placer au coeur de son intrigue ce côté historique et la rendre cohérente. Le mélange roman historique, romance et roman contemporain est abouti. J'ai peu lu de romans sur la ségrégation mais je suis contente d'avoir lu celui-ci car j'y ai trouvé ce que je cherchais : des personnages forts et marquants, la violence du fanatisme, de l'intensité dramatique, une histoire d'amour émouvante et des injustices telles qu'elles vous retournent l'estomac. Si bien qu'une fois fermé le livre, les dernières lignes vous hantent encore et qui suscite beaucoup d'émotions.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr