Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Et ils meurent tous les deux à la fin de Adam Silvera

0
Adam Silvera

Editions Robert Laffont
Collection R
Traduit de l'anglais Constance de Mascureau
Mai 2018
405 pages
17,90 euros

Roman Young Adult dès 14 ans
Thèmes : Mort, Amitié, Destin

Quatrième de couverture : "Nous sommes au regret de vous informer que vous allez être frappé par une mort prématurée dans les prochaines vingt-quatre heures. Toute l'équipe de Death-Cast est sincèrement désolée de vous perdre. Vivez pleinement cette journée, ok ?". Le 5 septembre, un peu après minuit, Mateo et Rufus reçoivent chacun le funeste appel. Ils ne se connaissent pas, mais cherchent tous deux à se faire un nouvel ami en ce jour fi nal.
Heureusement, il existe aussi une appli pour ça, Le Dernier Ami. Grâce à elle, Rufus et Mateo vont se rencontrer pour une ultime grande aventure : vivre toute une vie en une seule journée.

J'ai lu énormément de bons avis sur ce titre mais soit je suis insensible, soit j'ai vécu vraiment trop d'épreuves mais je n'ai pas du tout été touchée par ce roman. J'ai même détesté. Certes le message à la carpe diem, comme quoi il faut profiter de la vie, de l'instant présent, de faire et d'oser faire ce que l'on aime, de montrer qui on est, est un message qui passe et fonctionne. C'est un message fort et j'ai compris et saisi la démarche et la volonté de l'auteur mais rien dans son écriture a su m'émouvoir.

On part du constat d'un monde qui est capable de vous donner le jour de votre mort exact et de vous téléphoner par le biais d'une institution Death-Cast 24h pour vous dire qu'il s'agit de votre Jour Final. La dénomination Jour Final m'a vraiment chagriné, je ne trouve pas ça beau ni poétique et pour moi ça dépersonnalise complètement la mort, ça la désacralise. Alors oui dans ce procédé on pourra dire que forcément sachant que les deux personnages principaux vont mourir, on serait déjà en larmes mais non. La phobie de Matteo m'a clairement agacé (même pas être capable de se botter les fesses pour se rendre à l'hôpital, dire adieu à son père, je n'ai pas trouvé ça crédible). Rufus par contre m'a beaucoup plu mais là aussi je ne sais pas si c'est choisi par l'auteur mais le fait qu'il accumule épreuves sur épreuves, problèmes et drames, ça fait un peu trop!

C'est triste mais je n'ai pas trouvé de passages particulièrement beaux ou poétiques. Je m'attendais à mieux, à quelque chose de plus sensible, de plus dramatique, de plus exceptionnel. Alors voilà c'est l'histoire du dernier jour que vivent Rufus et Matteo et qui vont se rencontrer précisément parce qu'ils s'inscrivent à une application "Dernier ami" pour vivre leurs derniers instants. Ce sera l'occasion pour Matteo de faire ce qu'il n'arrive pas à faire, à sortir de sa coquille, à vivre pleinement et pour Rufus de faire des choses importantes.

Les personnages m'ont bien plu mais je n'ai pas été transcendé par leur discours, leurs discussions. Je n'ai pas trouvé les belles phrases sur le destin, la vie, la mort. Toutefois, le but du roman est surtout de nous interpeller sur le sens de la vie : ne pas avoir de regrets, vivre pleinement, oser et affronter nos peurs, profiter de la vie. J'ai aimé suivre l'évolution de leur amitié, des confidences qu'ils se font, ce qu'ils s'apportent l'un l'autre en s'apprivoisant et en se faisant confiance. Par contre je n'ai pas trouvé ce récit larmoyant, j'ai lu mieux, j'ai lu plus éprouvant et plus émouvant.

Si je n'ai pas aimé, j'ai par contre été touché par le message de l'auteur. Je trouve que la fin est bien meilleure que tout le reste du roman et la toute dernière ligne, m'a ému et donné un léger frisson mais sans plus. C'est ce "sans plus" qui me restera en pensant à ce roman dont j'attendais un choc émotionnel qui finalement n'est jamais venu. Indéniablement Et ils meurent tous les deux à la fin parle de la mort mais c'est bien le côté lumineux et plein d'espoir qui ressort. Une grosse déception donc, à mon grand regret...  

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr