Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Prends ma main de Megan Abbott

0
Megan Abbott

Editions JC Lattès/ Le Masque
Traduit de l'anglais par Jean Esch
Janvier 2019
347 pages
21,50 euros

Thriller psychologique

Quatrième de couverture : "J'ai toujours su, je crois, confusément, que nous nous retrouverions, Diane et moi. Nous sommes attachées l'une à l'autre, par Les chevilles, pour une monstrueuse course à trois pattes. Complices accidentelles. Conspiratrices méfiantes. Ou jumelles siamoises, secrètement amalgamées. Parfois, j'ai l'impression que Diane est un morceau de moi-même qui s'est brisé et qui erre à travers mon corps, en flottant dans mon sang. Par conséquent, bien que je ne L'aie pas vue depuis des années, je ne suis pas vraiment surprise quand Diane apparaît au Labo Severin, sur mon lieu de travail, dans ce bâtiment où je passe la majeure partie de mon existence. Parmi tous les laboratoires du monde, il a fallu qu'elle choisisse le mien. Et tout recommence. Le plus étrange, c'est que nous savons très peu de choses l'une de l'autre. Mais nous savons La seule chose que personne d'autre au monde ne sait. La seule chose importante... " 

Surprenant et déroutant ! Voici les deux mots qui me viennent à l'esprit pour qualifier cette lecture. Surprenant déjà par la forme narrative qui n'arrête pas d'osciller entre passé et présent, avec deux héroïnes voire anti-héroïnes qui se sont connues au collège et qui sont devenues amies, malgré elle. Il y a une complicité troublante qui les lie mais on ne sait jamais vraiment pourquoi car quand Kit évoque Diane c'est toujours en termes non pas négatifs mais bizarres et étranges, toujours en lien sous-jacent avec un secret qu'elle sait et qu'elle tait, qui la ronge et la hante. 
Ainsi nous faisons connaissance avec Kit une jeune laborantine qui travaille d'arrache-pied pour intégrer un programme de recherches sur le cycle menstruel des femmes et ses méfaits psychologiques. Avouez déjà qu'on est dans une drôle d'ambiance... Mais c'est une jeune femme brillante et intelligente qui a réussit et se bat pour avoir ce qu'elle a. Seule ombre au tableau, son ex meilleure amie Diane refait surface après des années d'absence et intègre comme par hasard le même laboratoire de recherches. C'est l'occasion pour Kit de raviver le malaise qui entoure leur passé notamment de ce secret avoué, d'un acte commis par Diane, confessé mais qui a bouleversé et changé à jamais la vie et la vision des choses de Kit...

La manière dont est écrit le livre et dont l'intrigue se déroule est tellement originale et envoûtante que c'est ce qui a fait que j'ai tenu bon parce que sinon l'histoire en elle-même m'a paru longue. Tous les passages axés sur le sujet de recherches, les descriptions et même les allers retours entre passé et présent m'ont parfois perdue. Le personnage de Kit ne m'a pas non plus enthousiasmé. Mais dès qu'on est pris dedans et dès lors que le secret est enfin dévoilé (même si c'était prévisible) le roman prend une autre tournure, à la fois paradoxale et bizarre, parfois dérangeante surtout que Kit est un brin énervante. Elle ne sait pas trop ce qu'elle veut et tout tourne autour de Diane. Du coup pour moi c'est le personnage atypique de Diane qui vole la vedette, Kit étant là pour la faire valoir en quelque sorte. Diane est tellement énigmatique et envoûtante, mais dans le genre flippant... que c'est bien à cause d'elle que j'ai été captivé par ma lecture. Puis il faut dire qu'il y a plusieurs rebondissements auxquels je ne m'attendais pas et qui m'ont scotché. D'ailleurs c'est bien du thème de la folie que l'auteure traite ici de manière particulièrement originale et sournoise, par des détours bien faits et hallucinants. 

Par contre bizarrement je n'ai pas trouvé tout ceci fort crédible... et ce qui m'a tenu en haleine est bien le côté psychologique acerbe et bien fouillé, ainsi que l'ambiance étonnante, à la fois sombre et violente et complètement décousue. Au final une bonne lecture, qui marque les esprits ! Merci à Netgalley et aux éditions du Masque pour la lecture en numérique.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr