Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

La résistance

5
Tome 2 La Résistance L'histoire de Peter
Gemma Malley


Editions Naïve
Collection Naïveland


Traduit de l'anglais par Nathalie Perrony
Paru en Novembre 2008
414 pages.
Roman adolescent


Présentation de l'éditeur: Angleterre, 2150. La mort n'existe plus. Les hommes vivent à l'ère de la Longévité : pas de morts... mais, pour éviter le surpeuplement, pas de naissances non plus. Peter et Anna ont un point commun: ils n'auraient jamais dû naître. Parce qu'une vie éternelle leur semble contre nature, parce que le système de la Longévité a gâché leur enfance, parce qu'il menace leurs rêves, ils ont décidé d'entrer en lutte. Pour sa suppression. Au sein du Réseau souterrain, la résistance s'organise: Peter a pour mission d'infiltrer le plus grand des laboratoires, le centre névralgique du système, Pincent Pharma... dirigé par son grand-père, Richard Pincent. Un homme puissant et influent, bien décidé à faire plier les rebelles; une présence troublante pour Peter: quand les liens du sang s'en mêlent, tout se complique... La Résistance est la suite de La Déclaration, L'Histoire d'Anna (naïve, 2007), le premier roman de Gemma Malley. L'Histoire de Peter - personnage terriblement attachant - donne lieu à un récit haletant, qui aborde des questions essentielles. Que devient une société qui refuse la mort?


La Résistance
est la suite de la Déclaration L'histoire d'Anna, premier tome qui porte en lui les prémisses d'une intrigue originale et bouleversante. Roman d'anticipation qui met en évidence la question de l'éternité, du vieillissement s'opposant à la jeunesse. La longévité est devenue la valeur essentielle, la renaissance suprême d'une société qui bannit la grossesse et les enfants. Ainsi le lecteur faisait la connaissance d'Anna, une Surplus qui, pour racheter la faute de ses parents, essaie chaque jour de se rendre utile à Grange Hall, orphelinat hideux qui torture ces enfants qui n'auraient jamais dû naître. Mais Anna rencontre Peter et son destin ne sera plus le même, dès lors qu'elle prendra conscience de sa place légitime en ce monde privé d'humanisme.


Dans le second tome, l'intrigue est axée sur Peter, celui qui aide Anna à s'évader mais qui avant tout lui montre à quel point elle s'égare. Peter et Anna ont été affranchis: par la mort de ses parents, Anna et son petit frère Ben sont devenus des légaux. Mais les mentalités sont tenaces et le couple effronté fait encore l'objet de regards malvenants, de paroles blessantes. Peter a rejoint le groupe du Réseau Souterrain, mené par le charismatique Paul. Pour cela, et presque à contre-coeur il va travailler au laboratoire de son grand-père: Pincent Pharma, là où sont produites les fameuses pilules de Longévité. Mais entre doute et trahisons, quelle voie choisira Peter ?


Cette suite est le roman des doutes, des interrogations et des réflexions. L'idéologie de la Longévité, de l'anti-jeunesse est à son apogée, confrontée à nos propres questions, aux questions que se posent Peter sur le sens de la vie. Alors que l'on s'indignait dans le tome 1 de cette science qui empêche la naissance, le renouvellement des générations. Ce second tome pose le dilemme en d'autres termes: et si l'on pouvait empêcher la maladie, si on pouvait sauver un être cher et rester avec lui indéfiniment? Si nous avions le choix? La mort ou la vie? Hélàs, ce roman montre aussi la cruauté, le danger de certains esprits étriqués dans des certitudes destructrices: c'est le roman de la trahison et des manipulations génétiques. Si le personnage d'Anna est moins présent, Peter est un personnage qui s'avère moins passionnant, trop impulsif dans ses décisions, et paradoxalement pas assez mature. Alors que c'est un guide pour Anna dans le tome 1, il m'a paru complètement désorienté, démuni. Heureusement d'autres personnages le rattrapent et conduisent à interroger le lecteur sur la fin! Qui me semble t-il n'en est pas vraiment une? Et ce serait plaisant. Mais comme toutes les suites, je dois admettre que le ton s'essoufle notamment dans la première partie du roman. Le tome 1 était imprévisible, captivant, éprouvant, ce second tome m'a disons nettement moins étonnée. A vrai dire le dénouement de l'intrigue est assez prévisible même si le fond reste incroyablement original. Mais je ne suis pas déçue de cette lecture. Passons maintenant à ce qui m'a vraiment plu dans ce second tome: la résistance en elle-même. L'organisation de ce groupe, ses actions, son leader à la fois si transparent mais tellement imposant. L'ambiance y est: codes, chiffres, piratage informatique. La mise en scène de l'intrigue nous donne vraiment cette impression d'y être: souffle coupé, soupir de soulagement. Jude me plaît énormément. Bref tout y est de ce côté là. Je ne parle pas de la scène finale, le clou du spectacle. Mais question pour ceux qui l'ont lu: qui est ce jeune homme cagoulé? Réponse au tome 3?


Souvenez-vous du premier tome La déclaration c'est .
La Résistance a aussi été lu par Alwenn et Karine.

Commentaires

  1. C'est vrai que Peter semble nettement moins mature dans ce tome. Lui qui avait une présence, une force, j'ai eu du mal à le retrouver. Mais comme tu le dis, c'est le livre des hésitations et des doutes ! Euh... en revanche, ça craint, mais je ne me souviens plus de cette histoire d'homme cagoulé... C'est pas Jude par hasard ? ça ne m'a pas marquée en tout cas...

    RépondreSupprimer
  2. Attention commntaire comportant des SPOILERS: mais si Alween souvient toi l'attaque d'un convoi de Pincent Pharma que Jude voit car il a piraté les caméras de surveillance du labo. Il voit un homme cagoulé. C'est de lui dont parle la fin justement! mais je me dit que c peut etre Jude effectivement! si tu veux relire ce passage c'est le tout dernier, dans le dernier chapitre et qui laisse présager une suite!

    RépondreSupprimer
  3. Aaah ! Mais oui ! Ben je croyais justement que c'était Jude. Je ne me suis pas posée la question... On verra si Gemma Malley fait une suite si c'est bien ça ! ^^ Et on pourra alors revoir nos hypothèses ! ;))

    RépondreSupprimer
  4. Toujours pas lu! Mais plus j'en entends, plus l'envie me gratouille!

    RépondreSupprimer
  5. Tout à fait d'accord avec ton avis, Lael. Peter est particulièrement impulsif dans ce tome... Une suite est définitivement prévue... et malgré ma déception pour celui-ci, je la lirai certainement!

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr