Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Le chat noir et autres nouvelles

13
Edgar Allan Poe

Hachette Education
Collection Biblio Collège
127 Pages
Notes, Questionnaires et Dossier par Sylvain Louet
Traduction de Charles Baudelaire.


Quatrième de couverture: Une femme dépérit, son portrait s'anime...Un homme pris de folie tue son chat...Un excellent dîner, des convives charmants, mais d'où vient alors ce sentiment étrange? Des danseurs tournent, valsent pour conjurer la mort jusqu'à l'apparition d'un masque rouge...Un monstre surgissant de nulle part dévale la colline...Jouant du mystère et de l'illusion, à la frontière du scientifique et du fantastique, Edgar Allan Poe nous conte un univers étrange et proche, réel et imaginaire. Découvrez à votre tour les clés de ces histoires envoûtantes, à moins que vous ne préfériez laisser dans l'ombre certaines vérités terrifiantes...


En lisant les nouvelles d'Edgar Allan Poe, je me suis dit qu'il devait avoir un esprit torturé ou un peu dérangé. Ses nouvelles sont flippantes et sombres. Entre fantastique et réalité, le lecteur évolue dans une atmosphère étrange, imaginaire, empreinte de noirceur, non dénuée d'une profondeur psychologique. Je ne pourrais pas parler de mélancolisme pour qualifier ces nouvelles, mais plutôt de gothisme, tout droit sorti d'un récit vampirique: des châteaux abandonnés, des ruines, un palais où l'on se terre pour échapper à la mort, un asile. Les lieux évoquent ce côté du romantisme où l'action se déroule dans un cadre échappé du réel. Cela donne beaucoup d'impact à ce que vont vivre les personnages car le lecteur plonge dans une ambiance propice à une imagination débordante. Le point commun entre ces cinq nouvelles tient à leur caractère inquiétant, dévoilant certains aspects dérangés de l'esprit humain : le meurtre, la cruauté, la folie. On échappe pas non plus à la lubie de la mort, qui sous divers procédés littéraires s'affirme comme un leitmotiv ou du moins le thème de prédilection de Poe. Pourtant ce n'est pas glauque ni morbide...Par contre, à certains moments, j'ai été horrifiée par la perversité et le machiavélisme qui s'en dégagent (Le chat noir). L'auteur joue sur plusieurs tableaux: l'amour qui dépérit au sens propre à cause d'un peintre; la cruauté de crever l'oeil d'un chat; l'humour d'un repas en compagnie d'aliénés. Toutes les nouvelles s'emploient habilement à montrer l'agitation de l'esprit et le caractère obsédant du crime. On ne peut donc nier qu'Edgar Allan Poe est maître d'un esthétisme littéraire de l'époque (Etats-Unis, XIXe siècle) qui allie l'étrangeté au quotidien et le fantastique au réel. Les cinq nouvelles font échos à d'autres oeuvres bien connues comme par exemple Le Portrait ovale, qui s'apparente un peu au Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde et Le système du docteur Goudron et du professeur Plume, qui fait penser à L'étrange cas du Docteur Jekyll et M. Hyde de Robert Louis Stevenson.
Est-ce que j'ai aimé ma lecture? Ma foi oui pour toutes les impressions étranges que j'ai ressenti, pour ce côté un peu tourmenté des personnages. Mais surtout parce que ces nouvelles peuvent être interprétées de manière intuitives et selon l'expérience de chacun. Seul bémol, bien qu'ayant apprécié, je ne sais pas si je relirais du Poe; car au final, son style intrigue plus qu'il ne plaît.

Récapitulatif des nouvelles avec ma note attribuée:

Le Portrait Ovale 5/5
Le Masque de la Mort rouge 3/5
Le chat noir 5/5
Le système du docteur Goudron et du professeur Plume 4/5
Le Sphinx 2/5


Je m'excuse par avance de ne pas avoir mis une image de la couverture car impossible de la trouver sur le Net. J'ai une édition datant de Mars 2008 et la couverture est vraiment sympathique (un chat noir avec un seul oeil regardant une hâche). Toutes les autres couvertures que j'ai trouvé ne correspondent pas à la mienne et je préfère celle que j'ai. Je préfère donc ne rien mettre.

Commentaires

  1. Et encore, tu n'as pas lu Le pendule et le puits ou la chute de la maison Usher, niveau glauque et dérangé, on atteint des sommets. Mais moi j'adore cet auteur !

    RépondreSupprimer
  2. Voilà ma prochaine lecture d'Edgar Allan Poe ! J'ai commencé par le roman et le truc bizarre qui s'appelle "Eureka" et j'ai lu quelques nouvelles, mais je vais me précipité sur "Le chat noir" et sur "Le portrait ovale" que tu as aimés.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai jamais lu Edgar Allan Poe donc pourquoi pas commencer par des nouvelles! Bises Lael!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai essayé de lire cet écrivain pendant mon adolescence et je n'ai jamais réussi à terminer le recueil entamé (mais je ne me souviens plus lequel ) Depuis, j'ai acheté Le chat noir à bas prix mais je n'ai jamais eu envie de m'y plonger. Pas sûr que tu m'aies donné envie ;-)

    RépondreSupprimer
  5. De Poe, je n'ai lu que les Histoires extraordinaires et les Nouvelles Histoires extraordinaires, à l'adolescence... j'en ai un bon souvenir... mais un souvenir vague, par contre! La nouvelle du chat noir semble bien.

    RépondreSupprimer
  6. Praline: j'ai tout de même envie d'en relire mais pas pour l'instant!

    Julien: tu me diras ce que tu en penses et j'ai hâte de lire ton billet sur le chat noir

    Mimienco: les nouvelles c'est bien parce que ça permet de repérer le style d'un auteur et de prolonger par un roman si par la suite on apprécie!

    Manu je te comprends! c'est particulier comme écriture!

    Karine effectivement j'avais envie de lire Histoires extraordinaires je crois que la traduction est de Baudelaire aussi!

    RépondreSupprimer
  7. J'ai beaucoup aimé le portrait ovale. Ses nouvelles sont très sombres mais très efficaces.

    RépondreSupprimer
  8. Moi je suis une inconditionnelle de Poe ! J'adore ! Je les ai lus aussi quand j'étais ado, mais parfois, je reprends dans ma bibliothèque ma vieille édition du livre de poche et j'en lis une ou deux pour le plaisir. Une de mes préférées étant bien sûr celle du Chat noir... Je me souviens combien je l'avais trouvée horrible la première fois que je l'avais lue !

    RépondreSupprimer
  9. Bon, moi tu sais ce que j'en pense : j'adore...
    Pourquoi ne pas lancer un petit débat sur les écrivains et la folie, ici même ?! Un peu comme celui que nous avons pu avoir. Moi,je persiste et signe : Nous sommes tous névrosés, et ceux qui s'adonnent à l'art (toutes formes)le sont plus encore que les autres. Les meilleurs sont les plus fous. Enfin, cela dépend de la définition du mot "folie", mais pour faire court, j'évite les explications!
    En tous cas : Edgar Poe = fou génial, Charles Baudelaire = fou encore plus génial. Edgar Poe traduit par Charles Baudelaire = de petites choses assez géniales.

    RépondreSupprimer
  10. Marie!! oui le débat de ce matin est remarquable et vraiment très intéressant! pourquoi pas ?? oui c'est une bonne idée!

    RépondreSupprimer
  11. Je ne peux lire Poe qu'avec la plus extrême distance : c'est tellement terrifiant, monstrueux, cruel et c'est un monde tellement froid!

    RépondreSupprimer
  12. pas lu ces nouvelles là mais Poe est une reference pour le genre.il a une ecriture extraordinaire ,une atmosphere particuliere ,derangeante mais fascinante...

    RépondreSupprimer
  13. tu as raison de ne pas avoir mis une autre couverture car les histoires à l'intérieur changent en fonction de l'édition j'ai la même que toi tu dois donc avoir une bibliocollege. En tous cas merci pour ton avis je ne savais pas quoi mettre dans mon devoir!!!

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr