Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

La fille aux esprits

6
Laura Amy Schlitz

Casterman
Traduit de l'anglais par Antoine Pinchot
250 pages
Paru en Mars 2009
Romans Ados à partir de 12 ans

Quatrième de couverture: La jeune Maud Flynn ne connaît du monde que le sévère orphelinat où elle grandit, privée de toute affection, sous la poigne d'une directrice qui la déteste.Un matin d'automne, les soeurs Hawthorne, deux riches vieilles dames, proposent de l'emmener loin de cette prison, de la chérir, de la gâter et de lui offrir la meilleure éducation. Maud se prend alors à rêver d'une vie nouvelle, au sein d'une véritable famille.Mais un lourd secret pèse sur la maison Hawthorne...


Je crois que c'est la première fois que je lis un roman jeunesse publié chez les éditions Casterman. Pour son premier roman, Laura Amy SCHLITZ nous emporte dans une ambiance feutrée, mystérieuse où les esprits hantent les vivants par leur disparition prématurée.


Mais ceci n'est pas le début de notre histoire... 1909. Maud Flynn n'a que onze ans mais un caractère bien trempé qui lui rend la vie dure à l'orphelinat de Barbary. Enfant désobéissante, insolente, sans aucun respect pour ses aînés, il n'est donc pas étonnant que Maud se retrouve punie dans les latrines sales et putrides de ce lieu qu'elle déteste. Pour éviter l'ennui, Maud chante. C'est alors qu'une certaine Jacinthe Hawthorne la remarque et déplore le statut de la petite fille. Cela tombe bien car les soeurs Hawthorne sont venues à l'orphelinat afin d'adopter une demoiselle gentille et docile. Contre toute espérance, c'est Maud, enfant ingrate selon la directrice de l'orphelinat, qui repartira en compagnie de Jacinthe. Maud s'y attache très vite, comme une vraie maman. On lui offre vêtements, robes, jouets, livres, et une bonne éducation. Mais Maud doit rester cachée, confinée avec trois vieilles dames et Muffet leur servante sourde et muette. Jusqu'au jour où la petite apprend les véritables intentions des soeurs Hawthorne, et l'évidence bien malheureuse qu'elle n'a pas été adoptée par amour mais par profit...

La fille aux esprits
est un roman qui exploite par excellence les filons d'un roman jeunesse comme on les aime. L'intrigue y est bien pesée, savamment équilibrée entre suspense, interrogation et ma foi un thème qui reste mystérieux et aguicheur. Tout au long du livre, on se demande pourquoi Maud reçoit tant de bons soins mais doit rester cachée à la vue de tous. On sent le hic. Et ce hic, voyez-vous, on ne s'y attend pas. Maud a tout simplement été adopté afin d'aider les soeurs Hawthorne dans leurs supercheries: tenir des séances de spiritisme et faire revivre les chers disparus. Maud doit incarner une Caroline Lambert noyée prématurément. Maud va de déceptions en déceptions, elle qui pensait qu'elle serait adoptée par amour. Hormis les fameux clichés du spiritisme: le guéridon qui bouge, le lustre qui tremble, les cantiques et autres détails fantasmagoriques, on s'amuse à suivre l'éducation de Maud qui apprend à se faire "fantôme" discrète et invisible. Maud fait de la peine, une héroïne malgré elle, embarquée dans un odieux complot. Elle comprend vite les limites d'un tel comportement, le mal qu'il peut susciter. Bref, un bon moment de lecture à passer, à la fois divertissant et captivant, qui se lit vite car j'ai été emportée par l'histoire de Maud.



4/5 champignons

Commentaires

  1. Je vais vite en prendre note, car le thème me plaît bien. Merci pour cette découverte Lael ! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Un très beau roman jeunesse.....

    RépondreSupprimer
  3. Ta critique fait envie, je note donc ;)

    RépondreSupprimer
  4. Le thème me plait bien aussi! J'aime ce genre d'atmosphères et en plus, je ne connaissais pas du tout!

    RépondreSupprimer
  5. Ça l'air bien bon ce roman! Les romans d'atmosphère de ce genre là ça me plaît en général! Je le note! J'aime la couverture :)

    RépondreSupprimer
  6. Bonne critique, cependant je trouve fort dommage que vous révéliez la supercherie du spiritisme qui est la clé du roman !

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr