Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Metal Mélodie

15
Maryvonne Rippert

Milan
Collection Macadam
Paru en Février 2010
210 pages
9,50 euros
Romans ados à partir de 12 ans

Quatrième de couverture: Quatre mois ! La mère de Luce est partie pour quatre longs mois à l'autre bout de la planète. Bon débarras ! Sur fond de teufs metal, Luce entend bien profiter de sa nouvelle liberté. Mais, passé le moment d'euphorie, des questions se posent : pourquoi ce départ précipité ? Où est sa mère exactement ? Et pourquoi est-ce qu'elle n'appelle pas ?

Partie. Envolée avec pour seuls mots "A toi de gérer le reste": sa mère quittant la France pour l'Australie. Quatre mois sans autorité, sans brimades, sans regards entourloupes. Des mois de liberté mais frustrée, Luce s'abandonne néanmoins à une vie de teufs, où trône en maître musique metal, allure gothique et soirée alcoolisée... Luce et sa mère ne s'entendent pas très bien, ce n'est pas une osmose entre la mère et sa fille qui sur fond de disputes, de non-dits et de fuites, en sont venues à s'ignorer. Surprise, Luce cède bien vite à la colère, aux interrogations surtout lorsqu'elle apprend, après des recherches que sa mère serait en Espagne et non en Australie. Pourquoi a-t-elle menti ?

Ce roman a réussi le pari de m'étonner, de m'émouvoir et pourtant ce n'était pas gagné. Au début j'étais frustrée, me demandant sans cesse mais où l'auteur nous emmène, pourquoi en venir à de telles situations...La première partie qui se déroule en France est triste. Luce vit mal l'abandon de sa mère et sombre dans un délire gothique...Pire l'adolescente vit une première relation sexuelle difficile et cela la bouleverse. On comprend mieux cette relation mère-fille, thème important de ce roman, qui en est arrivée à un point de non retour. Comment gérer une adolescente à la personnalité si marquée ? Sur fond d'incompréhension, de silence pesant, on s'attache au personnage de Luce et on s'interroge en même temps qu'elle face au départ précipité de sa mère. Mais le début est dur...On ne sait pas où l'on va...Puis comme par enchantement, la seconde partie du roman nous emporte en Espagne. Une sorte de renaissance, disons une naissance aussi bien pour la mère que pour la fille. Là où Luce grandit, devient femme, devient amour et pardon. Maryvonne Rippert signe ici un magnifique roman d'apprentissage sur la vie, l'amour, la haine, le pardon et tous ces sentiments si forts et si contradictoires qui tissent des personnages d'une grande force. Luce devient "belle", elle quitte le metal pour la clarinette et se revèle majestueuse. Elle a peur mais elle s'accroche. Elle apprend la vie, affronte le passé douloureux de sa mère. Débordant d'authenticité ce roman coule comme une musique : au début c'est fougueux, colérique voire violent puis les mots changent, l'écriture s'affirme en même temps qu'évolue Luce et tout se finit dans une étrange sérénité, un calme emplit d'amour et de confiance. C'est émouvant, la musique nous fait vibrer. Un coup de fouet...


"Quand la musique déroulait son ruban sensuel, leurs regards se cherchaient, andante, se croisaient allegro, s'unissaient fortissimo, leurs souffles s'accordaient, et le garçon brodait autour du thème de Luce de petites variations malicieuses qui la laissaient ravie. Inconscient d'échanger leurs âmes, leur duo tissait une complicité qui les dépassait. Le morceau terminé, ils baissaient les yeux, essoufflés et heureux comme s'ils avaient fait l'amour, alors que jamais, jamais ils ne s'étaient touché même la main."


Les avis de Clarabel, Stephie
Info +: Pour ceux qui habitent près de Lyon, l'auteur sera en dédicace à Decitre Saint-Genis Laval le 6 mars après-midi.

Commentaires

  1. J'aime bien l'extrait que tu as choisi ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Encore un livre qui pourrait me plaire et qui semble dans la "veine" de ce que je recherche en ce moment...
    Au fait, à bien regarder tes liens, on dirait que tu es lyonnaise...?

    RépondreSupprimer
  3. Le billet de Clarabel m'avait donné envie et le tien en rajoute une couche !

    RépondreSupprimer
  4. Un livre repéré chez Stephie. Ton billet m'encourage encore davantage et j'aime beaucoup la couverture!!

    RépondreSupprimer
  5. Un livre repéré chez Stephie. Ton billet m'encourage encore davantage et j'aime beaucoup la couverture!!

    RépondreSupprimer
  6. Clarabel: un de mes préférés! je le trouve vraiment magnifique

    Lancellau: moi aussi! elle attire

    Saxaoul: tant mieux, c'est une lecture qui vaut le coup

    Marie L: tout à fait je suis Lyonnaise!!

    RépondreSupprimer
  7. Vu chez Clarabel et noté ! Tu me donnes envie de le faire passer directement dans le panier...

    RépondreSupprimer
  8. Si j'ai l'occasion de tomber dessus, je crois que je tenterai de le lire car il m'intrigue beaucoup.

    RépondreSupprimer
  9. tu me tentes énormément avec ce billet!
    en lisant ton blog it je m'aperçois que c'est une période importante pour toi, et je ne sais pas pourquoi mais j'espère que ça sera de très bonnes nouvelles que tu recevras, je croise les doigts!!

    RépondreSupprimer
  10. Faelys!! merci!! oui oui j'attends une réponse importante que j'aurais d'ici la fin de semaine prochaine, c'est gentil de penser à moi, je n'en dis pas plus pour ne pas me porter "malheur". J'attends et j'espère

    Midola: tu as parfaitement raison, c'est une perle cachée, au début on ne comprend pas mais après c'est beau...je te conseille le billet de Clarabel: il est super!

    Theoma: un plaisir à petit prix! n'hésites pas

    RépondreSupprimer
  11. J'ai vu cette couverture sur les étagères du CDI du collège. Je sais où me le procurer ! J'ai ajouté une vidéo sur mon article consacré au Collectionneur d'instant. Cela pourrait t'intéresser.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  12. Euh je vais arrêter de te rendre visite parce que je note tout la !!! lol ! J'espère les trouver a la bibliothèque quand je rentrerai en France !

    RépondreSupprimer
  13. Merci Laël, je viens de publier cette magnifique critique sur la page Métal mélodie de Face book. Je serai en dédicace à Decitre Bellecour, le 19 mai de 16 à 18h (mais je peux déborder.... l'occasion de se rencontrer?
    Merci encore!

    RépondreSupprimer
  14. Maryvonne! Un grand merci pour votre passage et votre commentaire sur Sous le feuillage. C'est un grand bonheur. Hélas j'aurais adoré pouvoir vous rencontrer le 19 mai. Tombant un mercredi et libraire jeunesse, le mercredi je travaille de 10h à 20H sur La Part-Dieu et je pense qu'on ne me libérera pas afin de pouvoir venir vous rencontrer...Merci à vous! Je dois encore lire la série Blue Cerise. Merci pour vos lignes, pour ce texte d'une belle qualité et les émotions à sa lecture.

    RépondreSupprimer
  15. Je viens de poster un billet sur mon blog. J'ai adoré. Suis impatiente de rencontrer Maryvonne...
    Je n'ai pas oublié de te mettre en lien. Bises

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr