Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Les fragmentés

3
Neal Shusterman

Editions du Masque
Collection MsK
Traduit de l'anglais (USA) par Emilie Passerieux
Paru en Avril 2008
447 pages
13,50 euros

Roman ados à partir de 13 ans

Quatrième de couverture: Dans une société traumatisée par la Seconde Guerre civile, la charte de la vie vient d'être signée.Elle stipule que l'on peut " fragmenter " un adolescent âgé de treize à dix-huit ans. La fragmentation consiste à " résilier " un enfant rétroactivement sans mettre fin à sa vie. Connor, Risa et Lev se retrouvent tous les trois sur la liste fatale. Leur seule échappatoire : fuir, se cacher, survivre alors qu'ils sont traqués par les Frags, la police des fragmentés. Thriller d'anticipation original et rythmé, ce roman initiatique de Neal Shusterman propose une réflexion intelligente sur l'indépendance et la quête de soi.


Roman d'anticipation qui met en scène une société "utopique" qui a le droit de fragmenter les adolescents avant l'âge adulte si ils ne correspondent pas aux règles sociales...se donnant bonne conscience car le terme fragmenter ne signifie pas tuer mais neutraliser l'adolescent qui se voit enfermé dans un camp de collecte. C'est le cas de Connor, Risa et Lev: la société ne veut plus d'eux mais forcés par la peur et la rage de vivre, Connor et Risa s'enfuient en prenant Lev pour otage. Leur fuite est singulière et a quelque chose d'universel: la liberté, la quête du bonheur sans pour autant être condamné. Les Frags sont à leur poursuite mais par chance ils réussiront à atteindre le "Cimetière", un lieu où plus de quatre cent adolescents attendent leur majorité pour réintégrer la société qui a voulu les bannir.

Sur le thème d'une société post-apocalyptique, créée suite à la Guerre Radicale, Les fragmentés est un roman dont l'intrigue ressemble à La Déclaration L'histoire d'Anna. Une charte de la vie a été signée, stipulant le droit de tuer ou fragmenter un adolescent qui serait trop violent, trop peu conformiste et respectueux des règles. Le terme Surplus revient souvent notamment dans les deux romans. Mais le roman met en évidence une autre dérive sociale: les adolescents qui sont dans les camps de collecte ne sont pas fragmentés. On les conduit dans une salle d'opération où un par un leurs organes seront récoltés. Fragmenter c'est décomposer le corps jusqu'à ce qu'il ne reste rien ou seulement l'esprit et la conscience. Le thème du trafic d'organes devient sous-jacent et donne à l'intrigue sa dimension spirituelle. Roman de réflexion philosophique sur le droit et la liberté de disposer librement de son corps, d'aller où bon nous semble, Les fragmentés est desservi par une écriture alerte, vive entrecoupée des récits alternatifs de chaque personnage. Tour à tour, on aura à vif les sentiments de Connor, de Risa et leur manière respective de vivre ce destin. D'autres sentiments sont très bien exprimés: la solidarité, l'amour, l'amitié mais c'est surtout la peur, la colère, la révolte et l'incompréhension qui dominent tout le long du livre, révélant au lecteur cette part d'angoisse...Une lecture dont l'intérêt va en grandissant au fur et à mesure que l'on rentre dans l'intrigue.

Merci Anne!!!
4/5 champignons

Commentaires

  1. livre-buzz du moment chez moi!! les zélèves font la queue pour le lire depuis qu'ils ont entendu une collègue me le rendre en disant à peu près "c'est terrible, ce livre! une vraie bombe". on en parle avant qu'ils ne le choisissent, j'attends les réactions des premiers lecteurs la semaine prochaine...
    http://petitesmadeleines.hautetfort.com/archive/2010/03/09/2f96d0294d95993835369acefaf89a02.html

    RépondreSupprimer
  2. Tu en parles d'une telle façon que j'aurais presque envie de lire ce bouquin... MAis les univers SF, d'anticipation, ne me plaisent souvent pas... et me dépriment aussi!

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr