Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

La Forêt des Damnés

10
Carrie Ryan

Gallimard Jeunesse
Traduit de l'anglais ( USA) par Alice Marchand
Paru en Janvier 2010
382 pages
15,50 euros

Romans ados à partir de 13 ans



Quatrième de couverture: Dans le monde de Mary.il y a des vérités simples. Les Soeurs savent toujours le mieux. Les Gardiens protègent et servent. Les Damnés, revenus de la mort, ne renonceront jamais. Et il faut se méfier de la clôture qui entoure le village. La clôture qui les protège de la Forêt des Damnés. Mais peu à peu, les vérités de Mary s'effondrent et son monde est plongé dans le chaos. Un monde post-apocalyptique peuplé de zombies. Une histoire d'amour ensorcelante.


En quelques mots, ce que j'en dis: Dans un monde post-apocalyptique, un village au cœur d’une forêt est le seul refuge de l’humanité. Mary notre héroïne ne rêve que de l’océan, seul échappatoire aux zombies. Un roman angoissant et chaotique, une histoire d’amour déchirante et un combat acharné pour défendre ses espoirs.

Roman époustouflant qu'est La Forêt des Damnés. J'ai rarement lu un texte avec autant d'émotions contradictoires, de vibrations et de réflexions. Nous sommes plongés dans un récit sombre et inquiétant. Mary la narratrice et héroïne de l'histoire nous parle de l'océan, des rêves de sa maman avant l'infection. L'océan devient une étrange lueur d'espoir, un échappatoire au quotidien terrifiant voire oppressant de Mary. Jeune adolescente, elle vit dans un village, clôturé par un grillage, une barrière infranchissable. Le grillage représente la mort car derrière, dans l'ombre, on entend les plaintes vacillantes des damnés. Autrefois enfants, parents, épouses, maris, ces êtres humains ont été mordus ou griffés. Cela se termine inévitablement par la mort, lente agonie à peine consciente des conséquences: un humain qui n'en est plus un. Un Damné. Un zombie qui a soif de mordre, d'arracher la chair et sentir le goût du sang. Attirés, les damnés rôdent et lorsque l'alerte retentit, c'est tout le village qui est aux abois. Il faut courir, fuir, se réfugier sur les plateformes, en hauteur et attendre, quitte à laisser derrière soi des amis...pire sa famille et celui qu'on aime. Dans cette ambiance mouvementée, Mary voit sa mère condamnée. Elle s'est approchée trop près. Rejetée par un frère qui l'accable, Mary est confiée aux soeurs, les dirigeantes, les mères supérieures. La vie au sein de cette congrégation religieuse est monotone, constamment orientée vers la survie du village, la défense du grillage. Il faut qu'il tienne bon. Que se passerait-il si les damnés perçaient la seule barrière qui protège le reste de l'humanité? Mary y pense sans arrêt. Qui est enfermé? Les Damnés ou ceux du village. Car la vie de Mary n'est pas si loin d'être celui d'une prisonnière. Un village maudit qui se prépare au pire.

Mary garde espoir. Elle se souvient des paroles de sa mère. Un monde d'eau. L'océan. Mary est curieuse, elle veut la vérité, elle veut s'échapper et trouver le moyen d'éradiquer ce chaos. Un monde sans peurs où les hommes n'auraient pas à guetter le moindre signe des zombies. Consciente des mystères qui entourent le secret des soeurs, elle fouille et pose des questions. Elle dérange et s'attire les foudres de mère Tabitha. Héroïne entière, elle est amoureuse du mauvais garçon, celui qui n'a pas été désigné pour elle. Jalouse, égoïste, elle est aussi étonnamment passionnée, courageuse, combative. Son destin est tracé et n'a qu'une seule volonté: trouver le moyen, persuadée qu'au loin, après la forêt, l'océan pourra tous les sauver...

Puissante et flippante est l'ambiance du livre: un chaos psychologique règne en maître, ne laissant aucun répit à un lecteur désarçonné. Grâce à un début lent, le récit de Mary a le temps de s'imprégner, de pénétrer au coeur d'un monde sans espoir. Le lecteur ne s'en remet pas: la notion de sécurité est détruite, le quotidien est perturbé par cette alarme épuisante. Emotionnellement, ce roman a un point fort: le suspense est mis en place pour annoncer le désastre émminent. Pressé, le lecteur sait ce qui l'attend mais s'y refuse, y renonce, préfère se réfugier à la lueur d'une bougie. Mais dans La Forêt des Damnés, personne n'est à l'abri. Mary est toujours sur le qui-vive et nous, lecteurs, nous attendons le moment où les damnés envahiront le village. Et là qu'est-ce qui se passera ? Comment vont-ils faire ?

Voici l'impression que m'a fait ce roman: inquiétant, désarmant. Le chaos vient d'une forêt et la forêt est la seule route possible...Impasse, doutes, espoirs. Non vous n'êtes pas dans un film d'horreur, vous êtes simplement en train de lire...mais tout de même c'est bluffant...





La Forêt des damnés - Carrie Ryan
envoyé par GallimardJeunesse. - Découvrez plus de vidéos créatives.

Lu par Clarabel, Stéphanie
MERCI Véronique!!!!!!
5/5 champignons

Commentaires

  1. un coup de coeur pour moi aussi et une grande surprise pour ce livre!

    RépondreSupprimer
  2. un coup de coeur pour moi aussi et une grande surprise pour ce livre!

    RépondreSupprimer
  3. Ouah ! Tu es habitée ! :)
    Si je ne l'avais pas déjà lu (et aimé), j'aurais succombé.
    J'aime lire de tels commentaires !!!

    RépondreSupprimer
  4. Tu as une très belle façon d'en parler. J'ai été bouleversée aussi par cette lecture mais le côté "glauque" du roman, qui est quand même classé chez les adolescents, m'a dérangée. Ce genre de lectures est plus fréquent chez les adultes, aussi comme roman adulte il serait parfait. L'écriture reste cependant remarquable et il est impossible de le lâcher avant la fin. Surprenant!

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de voir la vidéo, elle fout les choquottes !!! C'est le genre de roman à lire le soir toute seule pour se donner des frissons... L'histoire est bien trouvée en tout cas, originale.

    RépondreSupprimer
  6. je suis donc la seule à avoir trouvé ce roman inintéressant...:)

    RépondreSupprimer
  7. Emmyne: Je suis sûre que ce roman doit faire du bruit, ça passe ou ça casse, le sujet est quand même violent, par contre sur moi j'ai été totalement mordue!

    Miss Jo: tout à fait. D'ailleurs la plupart du temps je l'ai lu le soir, et la vidéo retranscrit bien l'ambiance du livre

    Thalie! je trouve bizarrement que c'est une bouffée d'air pur!! dans le monde jeunesse où on pond que des romans sur les vampires et les loups-garous et maintenant les anges...il est très différent c'est pourquoi aussi j'ai beaucoup aimé

    Clarabel: merciiiii :)))
    j'ai adoré et oui j'ai été inspiré pour rédiger mon billet!!

    Esmeraldae: beaucoup ont aimé! j'en suis ravie

    RépondreSupprimer
  8. Je le note immédiatement....c'est tout à fait le genre de lecture jeunesse que j'affectionne!! je suis impatiente!

    RépondreSupprimer
  9. Super livre.
    Que je conseil à tous.
    J'attends avec impatience le tome 2,
    je me demande comment sera poursuivit
    la suite de l'histoire, vu que ça ne sera plus avec Mary, mais sa fille si j'ai bien compris.

    Vivement la suite, trop long à attendre 2011.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,
    Ce livre est vraiment super ! On a pas envie de s'arrêter et le deuxième tome "the dead tossed waves" est encore mieux que le premier d'après certains sites ! Il ne reste plus qu'à attendre :) !

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr