Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Treize raisons

18
Jay Asher

Albin Michel
Collection Wiz
Traduit de l'anglais (USA) par Nathalie Peronny
Paru en Mars 2010
285 pages
13,50 euros


Roman ados à partir de 13 ans
Thèmes: Suicide, Lycée, Adolescence


Quatrième de couverture: Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu'elle ne se suicide.Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D'abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...


"Elle est morte. Pour treize raisons. Tu es l'une d'elles."

"Mon J'ai aimé" :
Treize raisons qui ont poussé Hannah Baker à se suicider. De rumeurs en actes préjudiciables, une réputation mal assurée, Hannah perd confiance en elle et toute estime de soi s'effondre au fur et à mesure du jugement de ses camarades. Treize raisons réunies sur sept cassettes livrées aux personnes concernées. Treizes raisons déchirantes. Il suffit d'une parole pour changer le destin...On est subjugué du début à la fin par l'histoire d'Hannah et une seule question hante le lecteur « Pourquoi s'est-elle suicidée? »


On sait qu'elle est morte. On sait qu'Hannah Baker s'est suicidé. Mais pourquoi ? Ca on ne le sait pas encore. Lorsque Clay Jensen, lycéen de 16 ans reçoit un colis contenant sept cassettes audio enregistrées, il ne comprend pas. Dans le flou, il reste méfiant. Il reconnaît la voix d'Hannah mais se dit que c'est impossible. Elle est morte. Les premiers mots d'Hannah expliquent l'envoi de ces cassettes. Les sept cassettes seront envoyées à tour de rôle à treize personnes qui sont sur une liste. La liste des raisons pour lesquelles Hannah a penché du côté de la mort et non de la vie. La règle: les écouter jusqu'au bout et les envoyer à la personne suivante. Clay s'interroge: qu'a-t-il fait de mal? Pourquoi est-il une raison du suicide d'Hannah?


Treize raisons
est un roman admirablement bien construit. Une intrigue parfaite, un jeu d'implications exceptionnel. Je n'ai jamais vu une histoire s'imbriquer aussi parfaitement. Au contraire, à chaque page, à chaque cassette on comprend mieux, tout devient évident. De rumeurs en actes préjudiciables, la vie de cette adolescente a été détruite. Des mots, des méchancetés, des mesquineries de lycéens ont conduit Hannah à choisir, à être courageuse, à s'envoler. C'est un roman bouleversant car à chaque moment on se dit que c'est vrai. Dites-moi, soyons honnêtes: qui n'a jamais vécu ne serait-ce qu'une fois ce qu'a entendu Hannah sur son compte ??? Moqueries, débilités, trahisons, ce sont des affaires courantes chez les jeunes...et ce roman nous montre qu'il faut être attentif. Treize raisons, treize détails, il suffit d'un rien pour faire basculer une vie. On ne pourra même pas dire que c'est un peu gros, l'écriture des sentiments d'Hannah est si authentique. Jay Asher signe ici un roman d'une grande justesse, avec beaucoup de sensibilité et de subtilité. A la lecture de ce drame, le lecteur passera par d'horribles émotions: le chagrin, l'impuissance, le constat sans issue, la révolte et la colère. On apprend à connaître Hannah, cette adolescente intelligente, on s'attache à elle, à ce regard porté sur tous les gestes qu'elle a subi. Mais on ne peut rien faire. On ressent de l'empathie pour Clay, secrètement amoureux d'elle qui n'a pas su...qui n'a pas pu...


C'est poignant. D'autant plus fort que l'alternance de la voix d'Hannah fait suite aux pensées de Clay qui découvre avec stupeur et émotions les raisons pour lesquelles il ne la verra plus. C'est assez dur et je ne le conseille qu'à partir de 13 ans. Ce qui est certain, c'est que je n'ai pu lâcher ce livre avant la fin... et quand je l'ai refermé, je me suis dit que c'était vraiment bien observé, bien écrit. Silence et une grande impression de désespoir.



« Treize Raisons est un mystère, une apologie, une cérémonie. Je sais que, dans les années à venir, je reviendrai souvent à ce livre. » Sherman Alexie


L'avis de Clarabel

Commentaires

  1. Je suis intriguée par ce roman. Je me laisserai peut-être tentée, d'autant que ton avis m'y incite :-)

    RépondreSupprimer
  2. Fashion doit me le prêter, il me tarde de le lire !!!

    RépondreSupprimer
  3. j'avais déjà très envie de le lire mais avec ton avis je ne vais plus pouvoir me retenir, il me le faut!

    RépondreSupprimer
  4. Je l'ai commandé pour le CDI du lycée où je travaille. Je l'attends avec impatience et j'espère qu'il fera réfléchir certains ados.

    RépondreSupprimer
  5. Saxaoul: J'espère aussi! en tout cas c'est très bien que tu l'ai commandé pour le CDI

    Esmeraldae: je te le conseille, en plus c'est un excellent roman pour un prix raisonnable

    Stephie! et je veux bien lire ton avis!! comme tu as sans doute pu le constater je ne suis pas très présente sur la blogo, donc signales moi dès que tu écris ton billet, j'irais le lire!!

    Manu: le billet de Clarabel est drôlement bien fait, je te conseille également de le lire, il n'a que des avis positifs!

    RépondreSupprimer
  6. J'ai adoré cette lecture moi aussi !!!

    RépondreSupprimer
  7. il est dans ma LAL. je vais me jeter dessus maintenant !

    RépondreSupprimer
  8. Comment ne pas vous conseiller une chaussette dans la tête pour ceux qui ne l'ont pas lu... Deux romans forts en tout cas. Treize raisons vaut le détour, j'en ai parlé sur mon blog. On ne ressort pas indemne de cette lecture. C'est bien de le défendre. Attention toutefois pour ma part pas en dessous de 15 ans.

    RépondreSupprimer
  9. Thalie: exact on ne ressort pas indemne!! c'est très vrai. Cela dit je pense qu'à 13 ans on peut avoir affaire à ce genre de propos moqueurs et destructeurs. On a tendance à enfantiser l'adolescent (oh attention ça parle de mort, ça parle de suicide, ça parle de sexe) n'empêche ils sont bien plus avisés qu'on ne le pense.

    Bouma: tu as intérêt, je l'ai prêté à ma maman, elle est en train de le dévorer!!!

    Ankya: je n'ai pas lu ton billet!!

    RépondreSupprimer
  10. A ne voir que des coups de coeur ou de très bonnes critiques sur la blogosphère j'ai pour ma part été un peu déçue (toutefois, cela reste un excellent roman).
    J'ai préféré "Une chaussette dans la tête" cité plus haut mais qui est plus difficile que "Treize raisons"

    RépondreSupprimer
  11. C'est hors sujet, mais c'était juste pour te dire que le swap jeunesse est renouvelé si tu veux en être, ce serait avec plaisir!

    RépondreSupprimer
  12. Gaëllou: ça arrive, ma dernière déception ça été Vango et pourtant tout le monde l'a aimé!! J'essaierais Une chaussette dans la tête.

    Ori: OHHHH merci c'est gentil mais pour cette année je pense décliner l'offre, trop de choses en cours... je suis touchée que tu ai pensé à moi, ça fait chaud au coeur

    RépondreSupprimer
  13. Ah, je le veux, celui-là! Je pensais même l'avoir commandé mais probablement que non!! ;)) Vu qu'il est encore dans ma liste!

    RépondreSupprimer
  14. Il me tente bien celui ci, tu donnes vraiment l'impression qu'il est bien fait et je me retrouve assez dans quelques unes de tes phrases.

    RépondreSupprimer
  15. Karine: viiiite!!!! j'ai beaucoup aimé

    Géraldine: c'est un des rares romans avec lequel je me suis sentie complètement en phase, j'ai eu une adolescence assez difficile, marginale, faite de moqueries, de mesquineris qui m'ont beaucoup pourri la vie! je suis heureuse d'être adulte, l'hypocrisie est différente mais quand tu trouves le cran, personne ne t'enfonces par des paroles viles. J'ai trouvé ce roman très vrai, j'ai travaillé en milieu scolaire, les jeunes peuvent être horribles entre eux! et non je ne suis pas tombée des nues!!

    RépondreSupprimer
  16. J'hésitais pour ce livre mais la hésites plus ! Hop dans ma LAL!

    RépondreSupprimer
  17. J'ai prévu de le lire très prochainement, je l'avais même emporté avec moi pendant ma semaine irlandaise mais je n'ai pas eu le temps

    RépondreSupprimer
  18. Je viens de terminer le roman et je suis loin de partager ton enthousiasme et celui de nombreuses autres blogueuses. J'ai happée par cette lecture, c'est vrai, mais le traitement du suicide ne m'a pas du tout convaincu.

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr