Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Trouville Palace

2
Malika Ferdjoukh

L'Ecole des Loisirs
Collection Neuf
66 pages
8 euros


A paraître le 16 Septembre 2010



Roman Junior dès 9 ans / Lectures 9/12 ans

Mot de l'éditeur :
Scarlatine et parents absents : Maurice se retrouve en partance pour Trouville-Deauville, chez sa grand-tante Willa. Pour qu’elle veille sur lui.Elle a une réputation, dans la famille : 60 % mauvais poil, 40 % sale caractère.Maurice s’attend à une semaine de cauchemar, il découvre un décor de film, et les dialogues qui vont avec.Tante Willa n’est pas le monstre redouté, mais une tante désopilante, pince-sans-rire, et championne de poker en plus ! Quant à l’endroit qu’elle habite, il est extraordinaire. C’est un ancien hôtel de luxe, le Trouville Palace, qui ressemble à celui de Shining, avec ses couloirsinterminables et ses lustres prêts à s’écrouler. Maurice l’explore en se disant que les portes numérotées doivent cacher des secrets et des habitants bizarres. Et voilà justement qu’une jeune fille, coiffée et vêtue à l’ancienne mode, empêchée de sortir par son père, demande à Maurice de l’aider...

Alors que Sombres citrouilles m'avait enchanté grâce à son écriture enjouée, drôle, pimpante et fraîche, Trouville Palace a eu le même effet sur moi ! Un véritable coup de coeur pour cette histoire hors du temps, pleine de vie, d'amour, offrant aux lecteurs une part de magie. Trouville Palace c'est le lieu de résidence des vacances de Maurice. Ayant attrapé la scarlatine et personne pour le surveiller, il part chez sa grande tante Willa. Un brin grincheuse, un tantinet pénible, Maurice s'inquiète déjà de ce qu'il va faire à Trouville-Deauville. Pas de portable, pas d'ordinateur, juste des jeux de carte et la télé. Alors pour Maurice rien à faire hormis explorer les alentours et ce superbe hôtel de luxe où il loge. Il ne s'attendait pas à voir Mina, une jeune fille de 18 ans sur le pas de la porte 2099, lui demandant en cachette de son père de remettre une lettre à un certain Gary...

Trouville Palace c'est le charme des décors, c'est le portrait de personnages atypiques comme tante Willa, c'est une histoire d'amour sur fond historique empreinte de mélancolie et de mystère. Qui est cette Mina qui a l'air d'être sortie d'un film des années 50 ? Et cette maison sur la plage... Car Mina et Gary n'ont pas l'air d'être de ce monde... J'ai été séduite du début jusqu'à la fin par ce côté rétro, ce côté chic, ces personnages attachants et cette fin étonnante. Séduite encore une fois par l'imagination débordante de Malika Ferdjoukh mais qui tourne toujours autour de la famille, d'un héritage ou d'un secret bien gardé. Dans Trouville Palace elle a joué sur un arrière-plan historique qui donne à l'intrigue sa part de réalité mais aussi de fiction. Mais chut! c'est une pépite à savourer ! C'est le roman jeunesse à ne pas manquer pour cette rentrée littéraire.

Un immense merci à Sylvie car sans elle je n'aurais pu découvrir ces 9 titres qui figurent parmi tant d'autres au catalogue Automne 2010 de L'Ecole des Loisirs. Vous retrouverez mes billets dans la Rubrique Nouveautés Jeunesse Automne 2010.

Commentaires

  1. J'ai bien aimé mais je suis beaucoup moins enthousiaste que toi. Il m'a rappelé ces après-midi de pluie que je passais allongée par terre dans ma chambre à lire sans m'arrêter.
    Donc une impression positive, mais pas un coup de coeur (d'un autre côté je n'avais pas aimé Aggie change de vie de la même auteure)

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup Malika Ferdjoukh et ce récit m'a plu aussi. Le style, les images surranées, l'époque... j'ai tout aimé.

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr