Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Rose-Aimée Tome 2 - Le marin perdu dans la brume

3
Béatrice Bottet

Editions Matagot/ Nouvel Angle
Paru en Juin 2011
511 pages
16,90 euros


Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Amour, XIXe siècle, Californie


Quatrième de couverture : Mai 1853, La Villette. - Tu es triste ? - Ça fait juste un an aujourd'hui, répondit Rose-Aimée d'une voix désespérée. Une année si longue, un cauchemar d'attente et de déception. La soirée aux Trois anges était finie, elle aurait dû rentrer au couvent... - Je ne peux pas croire qu'il m'ait oubliée. Il m'a juré qu'il reviendrait toujours. Rose-Aimée serra convulsivement le médaillon qu'elle portait au cou, avec son petit bateau porteur d'un espoir ténu.
Janvier 1853, Cap Horn. - Il y a une éclaircie, capitaine, il faut y aller... Vous allez perdre beaucoup d'argent si on attend... - Allez-y, décida le capitaine. Donnez vos instructions, monsieur le bosco. Martial Belleroche se mit à bramer des ordres avec ce qu'il lui restait de voix après s'être longuement époumoné dans son sifflet. Il les fit foncer dans le coeur de la tempête. Le maelstrom les enveloppa, ils étaient aveuglés par la pluie et le brouillard, naviguaient à l'instinct dans les hurlements assourdissants d'un vent impitoyable.


A la fin de La belle qui porte malheur, le lecteur se retrouvait démuni et désarmé en laissant ses héros au bord du désespoir. Séparés par le destin mais surtout à cause d'une malédiction, Rose-Aimée et Martial quittaient leur route commune pour voguer chacun vers d'autres horizons. Dans ce second tome, le début est laborieux pour Rose-Aimée, complètement effondrée, seule et abandonnée à son triste sort. Mais où est passé Martial ? Pourquoi n'a t-elle aucune nouvelle de son bien aimé ? En aime-t-il une autre ? C'est l'amour qui prend le pas sur l'aventure avec son lot de chagrin, de larmes étouffées, de doutes. Mais Rose-Aimée est une battante et continue à oeuvrer en tant que chanteuse et danseuse au cabaret des Trois Anges. De l'autre côté de l'Atlantique, Martial Belleroche n'est pas plus en meilleur état que sa dulcinée. Embarqué avec La Fauvette, ils font la traversée du Cap Horn et accostent en Californie. Ah la Californie de la ruée vers l'or ! Si le premier tome nous dévoilait l'ambiance populaire, guillerette d'un quartier du Paris du XIXe siècle, Le marin perdu dans la brume, dépeint la Californie de l'Eldorado qui grouille de colons et de chercheurs d'or. Béatrice Bottet réalise un travail de maître en usant de descriptions et de précisions qui restituent à merveille toute l'exaltation et l'excitation de la ruée vers l'or, du cosmopolitisme naissant avec les quartiers asiatiques. Mais qu'en est-il de nos deux héros ? De ce couple quasi mythique, qui se trouve, se cherche et se perd...jusqu'allant se torturer physiquement et moralement de douleur. Un seul leitmotiv, un seul but pour Rose-Aimée et Martial : se réunir et affronter les derniers obstacles qui entravent à leur amour...


Un dernier opus réussi ! Quel bonheur de retrouver la plume fluide et littéraire de Béatrice Bottet...elle n'épargne pas ses héros et le maître mot serait l'espoir. Le chemin est long avant les retrouvailles mais l'auteur nous promet de beaux moments avec l'arrivée de nouveaux personnages et surtout une évolution du personnage de Fidelia, personnage pimenté ! Le seul personnage qui reste décevant est Martial car plus d'une fois, il commet des erreurs et n'est pas digne de Rise-Aimée. Mais que voulez-vous le désespoir rend fou ! C'est avant tout une magnifique histoire d'amour que nous offre Béatrice Bottet dont l'éclat et l'intensité s'intensifient grâce au contexte dramatique d'une séparation marquée d'épreuves et de souffrances, sous le joug d'une malédiction. Les amants maudits. Le lecteur ne peut donc qu'espérer une belle fin romantique pour un couple original et atypique. Roman d'aventure, récit historique et histoire d'amour pleine de fougue, Béatrice Bottet a tissé une intrigue remarquable, menée tambour battant par des personnages attachants, des répliques sulfureuses et un esprit d'époque que l'on ressent dans chaque mot. Une belle saga qui a su provoquer beaucoup d'émotions parmi ses lecteurs.



Je remercie beaucoup Mathilde et les
éditions Matagot/ Nouvel Angle
pour la découverte des deux tomes. Je suis gâtée!
Visitez le site du roman
Lire les avis de Thalie, Bladelor, Esmeraldae,
Cécile, Jess, Liliebook

Commentaires

  1. Rien qu'à te lire j'ai envie de me replonger dedans, tiens !

    RépondreSupprimer
  2. C'était vraiment intense. Un pur régal ;)

    RépondreSupprimer
  3. C'en est trop, je le veux ! Ou les veux, maintenant. Depuis le temps que je le dis, et je n'arrive pas à les trouver en bib ! Je relance la traque...

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr