Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Les vampires de Chicago - Tome 1 Certaines mettent les dents

2
Chloé Neill

Milady
Traduit de l'américain par Aurélie Tronchet
Paru en Juin 2011
480 pages
7,10 euros


Bit-lit/ Fantastique

Quatrième de couverture : Les vampires de Chicago ont décidé de révéler leur existence et ont fait de moi l'une des leurs. Certes, ma vie d'étudiante n'était pas très excitante, mais elle me convenait. Maintenant je dois apprendre à maîtriser mes pouvoirs naissants sans pour autant jurer fidélité à Ethan Sullivan, le Maître de mon clan. D'accord, il m'a sauvé la vie, mais c'est quand même à cause de lui si je suis allergique au soleil ! S'il croit que je vais fondre sous prétexte qu'il a des siècles d'expérience en matière de séduction... J'ai plus urgent : un tueur a une dent contre moi.
A propos de l'auteur : Quand Chloe Neill n'écrit pas, elle fait des gâteaux (beaucoup), regarde vraiment trop la télévision et soutient son équipe de football américain préférée. Elle passe également du temps avec son compagnon et ses amis, et joue avec Baxter et Scout, ses chiens. Elle vit dans le Midwest, aux Etats-Unis.



Merit, 27 ans est étudiante en littérature médiévale romantique à l'Université de Chicago. Un soir, sur le campus, elle est sauvagement attaquée par un vampire. Sur le point de mourir, elle est sauvée par Ethan Sullivan, le maître vampire de la maison Cadogan. Sans attendre son approbation et devant l'urgence de la situation, il n'a pas d'autre choix que de la transformer. Trois jours plus tard, Merit se réveille en vampire : un monde dont elle ne veut pas, dont elle refuse de faire partie, elle qui désirait tant devenir professeur de fac. Et elle ne voit qu'un seul responsable à tous ses malheurs : Ethan Sullivan. Ignorant tout des lois qui régissent l'organisation des vampires de Chicago, Merit n'y va pas par quatre chemins et exprime clairement son mécontentement à Ethan. Ce dernier, arrogant, têtu, pétri de son autorité envers ses sujets, est exaspéré par le comportement de Merit et la met au pied du mur. Pour l'heure elle n'a pas d'autre choix que de s'intégrer et prêter serment, allégeance et loyauté à sa maison-mère, sa nouvelle famille de sang...

Des relations électriques, une tension insoutenable, de l'action, une série de meurtres qui sème la zizanie au sein de la communauté vampire de Chicago, voici un bref résumé de ce premier tome des Vampires de Chicago. Après leur coming-out, les vampires se sont organisés sur un système de type féodal, répartis en 12 maisons, chacune dirigée par un Maître vampire, une Sentinelle et des gardes. Chaque vampire a une fonction définie dans la maison et seul le Maître a le pouvoir de transformer un humain. Cet acte est considéré comme un honneur et ceux qui refusent de se soumettre à une maison, sont exclus, appelés les Solitaires. Autour de Merit gravite d'autres personnages et d'autres créatures surnaturelles : Mallory sa colocataire déjantée apprend qu'elle est une sorcière, il y a Catcher, le sorcier grincheux, Jeff le métamorphe...Rien de nouveau sous le soleil, l'intrigue n'a rien d'innovant et d'original mais le style et l'écriture de Chloé Neill font la différence. Par ailleurs, le coming out des vampires de Chicago n'est pas sans rappeler La communauté du Sud de Charlaine Harris. Qu'est-ce qui marche dans cette série bit-lit ? Une écriture efficace, rythmée et dynamique, une héroïne attachante, avec son caractère, l'histoire à haut potentiel sexuel entre Ethan et Merit, beaucoup d'humour... On ne s'ennuie pas, le lecteur est toujours sollicité par le charisme des personnages et cette intrigue "politique" vampires/humains. A suivre avec un certain intérêt.


Commentaires

  1. J'avais quand même bien aimé ce premier tome. C'est vrai que l'humour fais toute la différence avec les autres oeuvres Bit-Lit.

    RépondreSupprimer
  2. S'il y a de l'humour, ça peut me plaire. En fait, je pense un peu comme Serge: ça fait toute la différence.

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr