Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

ANOUKETH

4
Fred Bernard
François Roca


Albin Michel Jeunesse
Paru en Août 2011
32 pages
14,90 euros


Album Jeunesse à partir de 5 ans
Thèmes : Egypte, Famille, Frère/soeur


Quatrième de couverture : Une petite fille égyptienne, des copains mini-dieux très joueurs, des pyramides, une aventure au bord du Nil, une poupée, un papa, une maman, une vie à venir et des fourmis qui n'ont pas leur langue dans leur poche. C'est l'histoire de la délicieuse Anouketh...
A propos des auteurs/illustrateur : Fred Bernard est né en Bourgogne. Passionné par la nature, il serait sans doute devenu vétérinaire ou explorateur s'il n'avait pas été reçu au concours des Beaux-Arts de Beaune. Puis il suit les cours de l'école Emile Cohl à Lyon où il fait la connaissance, en 1991, de son ami et futur collaborateur François Roca. En 1994, il vit un an en Angleterre. Il fait des petits boulots et réalise des centaines de croquis. En 1996, il publie ses premiers albums jeunesse : il écrit et illustre Mon ami crocodile chez Albin Michel Jeunesse, dessine Warf, le pirate avec P-H Turin au Seuil Jeunesse, et écrit La Reine des fourmis a disparu chez Albin Michel Jeunesse, album mis en images par François Roca et qui remporte plusieurs prix (Goncourt jeunesse 1997, prix Sorcière 1996, prix Jérome Main). A partir de cette date, il réalise un ou deux albums par an avec François et L'Arche de Nino avec son ami Nino Ferrer. Les écrivains voyageurs, J Conrad, H Melville, J London, E Hemingway, R Gary, ont donné à Fred Bernard le goût de la lecture et de l'écriture. En utilisant ses souvenirs, ses rencontres, ses voyages, il imagine des personnages vivants et attachants et des histoires singulières qui n'intéressent pas seulement les enfants. En mai 2001, c'est en rentrant d'Afrique qu'il se lance dans la bande dessinée (La Tendresse des crocodiles, Lily Love Peacok). Infatigable conteur et curieux, il adore essayer tous les types d'écrits et joue de ses modèles pour mieux les réinventer.

François Roca est né à Lyon. Il poursuit des études à Paris à l'Ecole nationale des Arts Appliqués Olivier de Serres, puis à Lyon, à l'école Emile Cohl. Diplômé en 1993, il se consacre un temps à la peinture, puis exclusivement à l'illustration. Il illustre notamment les textes de son complice Fred Bernard, avec lequel il construit un univers imaginaire renouvelé à chaque album. Cette association "plume-pinceau" peu commune en jeunesse lui permet de visiter des thèmes rarement abordés. Un album marque un tournant dans leur collaboration : Jésus Betz remporte les prix Baobab 2001 et Goncourt jeunesse 2002. Ce qui leur permet de raconter plus librement des histoires destinées aux plus grands : L'Homme-Bonsaï, L'Indien de la tour Eiffel... Dans l'architecture des villes comme dans les paysages sauvages, François aime donner la vie à des personnages proches de ceux qui le faisaient rêver enfant, rencontrés au cinéma ou devant la télévision. François réalise aussi des couvertures de romans et de magazines. Héritier des peintres qu'il aime et admire, il leur rend hommage dans ses albums ; il les cite par des clins d'oeil ou des transpositions qui permettent des ponts entre artistes à travers le temps (E Fromentin, E Hopper, F Remington, J-W Waterhouse, N-C Wyeth, Vermeer, L-A Tadema, D Cornwell, J-L Gérome). Des références littéraires et cinématographiques nourrissent également ses oeuvres où les lumières et les clairs-obscurs excellent.





SOMPTUEUX, EXCELLENT.

La petite Anouketh rentre de l'école, en colère. Pour se calmer, elle tue les fourmis rouges qui s'écrient de ce carnage. C'est alors que les mini-dieux viennent en aide à la petite fille et prennent vie devant elle. Le voyage vers les pyramides et le bord du Nil commence sous forme d'une discussion dans laquelle les amis imaginaires d'Anouketh essaient de la questionner pour connaître l'objet de sa fureur.


Je ne m'attendais pas du tout à ça en ouvrant cet album. Le thème est celui de l'arrivée d'un nouveau bébé dans la famille et ce que cet évènement suscite chez l'aîné : angoisses, colère, peur, ressentiment, solitude. Visuellement, l'album est de toute beauté. Le contexte de l'histoire est matière à apprendre. La conversation d'Anouketh avec ses amis les mini-dieux (qui sortent de leur peinture) est prétexte à pédagogie et culture : la vie quotidienne à l'époque de l'Egypte ancienne avec quelques détails sur l'architecture, les dieux, la momification. De quoi captiver les jeunes enfants et d'éveiller leur curiosité. Cet album a le don de conjuguer originalité et étonnement car l'histoire bien que située au temps des pharaons, est universelle. Chaque page est une magnifique peinture aux couleurs chaudes, aux traits dynamiques, aux perspectives surprenantes et aux décors chaleureux. Un album lumineux et très attachant dont on appréciera également les réparties pleines d'humour des fourmis qui prennent part à la conversation.



Commentaires

  1. Cet album a été un véritable coup de coeur pour moi !

    RépondreSupprimer
  2. Une amie l'a, je vais le lui réclamer :) Les couleurs sont splendides !

    RépondreSupprimer
  3. Liyah : oui j'ai lu ton billet. Tu as adoré; Et il y a de quoi! Les couleurs sont sublimes. Pour ma part, j'ai été très surprise! Ca m'a beaucoup plu.

    Neph: ce duo d'artiste est tout simplement incroyable et original

    RépondreSupprimer
  4. Ils sont venus au salon du livre de ma ville la semaine dernière et j'ai une dédicace !!! C'est rigolo, ils dessinent tous les deux en dédicace, comme ils ont fait les beaux-arts ensemble...

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr