Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

La petite fille en rouge

2
Histoire et illustrations de Roberto Innocenti
Texte Aaron Frisch

Gallimard Jeunesse
Traduit de l'anglais par Catherine Gibert
Paru en Février 2013
32 pages
13,90 euros

Album Jeunesse à partir de 7 ans et plus*
Thèmes : Conte, Société, Ville



"Approchez, les enfants, que je vous tricote une histoire."





              Une grand-mère raconte une histoire à des enfants un jour de grande pluie. Cette histoire là se passe dans une forêt. Une forêt étrange et bizarre faite de briques et de béton. Dans cette forêt un peu spéciale, vit Sophia. Vêtue de son manteau rouge à capuche, elle doit rendre visite à sa grand-mère qui habite de l'autre côté de la forêt. Sophia est une jeune fille sérieuse mais sa maman la prévient tout de même de ne pas se laisser tenter. La journée s'annonce mitigée. Quand Sophia part, il fait beau soleil. Le chemin commence sans embûches. Puis Sophia arrive au "Bois", un lieu magique, incroyable où l'on trouve tout ce dont on rêve...un centre commercial, temple de la consommation. Sophia s'arrête devant une vitrine, éblouie. Mais quand elle ressort, elle est perdue et ne sait plus où aller. En plus il pleut et tout est sombre. Elle rencontre alors un chasseur au sourire carnassier qui lui propose de l'accompagner. Chevauchant sa moto noire, Sophia lui explique qu'elle doit se rendre chez sa mamie. Sur la voie rapide, le chasseur laisse Sophia au milieu de la route, prétextant un rendez-vous urgent...

A la nuit tombée, une ombre se glisse furtivement dans la cabane de la mamie. Sophia est arrivée mais personne ne l'attend. La police arrive mais il est trop tard... Le chasseur s'est transformé en loup. Tous les enfants pleurent... mais heureusement ils peuvent choisir une autre fin. Un bûcheron surprenant le chasseur et appelle la police. Elle arrive sur les lieux en un clin d'oeil et Sophia et sa grand-mère sont sauvées!

Le conte du Petit Chaperon rouge de Perrault est revisité et mis en image par le talent italien Roberto Innocenti dont le style exubérant et foisonnant est d'une grande richesse interprétative. La forêt est ici représentée par une ville contemporaine, où l'urbanité possède elle aussi quelques dangers : rues sombres, loubards des rues, un chasseur au sourire convaincant qui attire les jeunes filles dans des pièges... L'illustration fait écho au texte, entre dérision et humour corrosif, où les détails détournent l'attention et nous offrent d'autres pistes de lecture, que le seul retour au conte traditionnel. L'environnement urbain se prête merveilleusement bien au message du Chaperon rouge. Une revisite pour le moins surprenante et unique en son genre faite de publicités démesurées, aux couleurs criardes et agressives, de tags, de graffitis, de ghettos, d'ordures... Une dimension réaliste, limite angoissante et qui pourrait également évoquer les enlèvements, les pédophiles et tout ce qui de manière générale peut nuire à l'enfance. C'est une version intelligente qui retient l'attention et suscite une analyse minutieuse. Plusieurs métaphores sont remarquables : tout d'abord celle des figures animales comme les chacals de la rue et du loup, qui n'est autre que le chasseur. La ville est tout aussi impressionnante que la forêt, par sa taille, sa hauteur, sa noirceur. C'est une projection du monde parfois violent des adultes, une projection de ce que sera l'issue tragique du conte. On peut y voir le message écologique, le message social entre une ville où la consommation est reine, contrastant avec les banlieues pauvres. Le conte classique est ici totalement réapproprié dans un univers qui offre d'autres points de vue et de comparaison. Roberto Innocenti a fait un travail incroyable pour nous proposer quelque chose de moderne et radicalement différent.



*A proposer aux plus jeunes, pour un public averti, en lecture accompagnée.
A des classes de cycle 2 et 3 pour ses multiples pistes pédagogiques 
et points de comparaison avec le conte classique.

Un grand merci à toute l'équipe de Gallimard Jeunesse.

Commentaires

  1. Il m'intéresse, ce nouveau Chaperon rouge !

    RépondreSupprimer
  2. Il est pas mal. Je m'attendais pas à ça. Une belle oeuvre, assez déroutante tout de même. Mais très intéressante à interpréter.

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr