Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

La dernière petite enveloppe bleue

1
Maureen Johnson

Gallimard Jeunesse
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Julie Lopez
Paru en Mai 2013
336 pages
13,50 euros

Roman ados à partir de 12/13 ans
Thèmes : Voyage, Aventure, Amour

Quatrième de couverture :  Ginny Blackstone pensait avoir vécu la plus grande aventure de sa vie l'été de ses dix-sept ans. Treize petites enveloppes bleues, léguées par sa tante adorée avant de mourir, l'avaient envoyée à la découverte de l'Europe et d'elle-même, seule avec son petit sac à dos. Treize... moins une, qui avait disparu avec le vol de son sac. Quelques mois plus tard, Ginny reçoit un mystérieux message d'Angleterre : un certain Oliver a récupéré la fameuse enveloppe. Sa dernière aventure l'attend, de Londres à paris, d'Amsterdam à Dublin, cette fois accompagnée d'un ex, d'un futur et d'une rivale...
A propos de l'auteur :  Maureen Johnson est née et a grandi à Philadelphie, en Pennsylvanie. Enfant, Maureen lisait sans arrêt, comme beaucoup de lecteurs qui finissent par écrire. Elle a étudié la dramaturgie et l'écriture romanesque à l'Université de Columbia. Avant de pouvoir vivre de sa plume, elle a pratiqué bon nombre de petits boulots de New York à Londres en passant par Las Vegas. Elle vit aujourd'hui à New York avec son mari."Treize petites enveloppes bleues", son quatrième roman pour adolescents, était le premier publié en France. "Suite Scarlett", le second est paru en 2010. 

Dans Treize petites enveloppes bleues, on suivait les tribulations d'une Américaine en Europe, guidée par les courriers de sa tante Peg décédée. Ginny Blackstone pensait avoir vécu une formidable aventure l'été dernier. Elle ne se doutait pas que quelques mois plus tard, elle devait repartir pour une autre aventure. Treize petites enveloppes bleues... moins une qui lui a été dérobé lors du vol de son sac alors que Ginny était en Grèce. Où a disparu cette dernière lettre de sa tante? Un jour, Ginny reçoit un mail d'un certain Oliver d'Angleterre. Il aurait retrouvé la fameuse enveloppe et lu son contenu. Il propose à Ginny un marché odieux, un chantage pas très catholique. Mais Ginny souhaite récupérer cette dernière enveloppe bleue qui lui est chère et symbolique. La voilà qui part pour une nouvelle aventure, entre Paris et Londres, d'Amsterdam à Dublin, accompagnée d'un futur amour, de son ex et de sa nouvelle compagne!

J'ai été d'abord très étonnée d'apprendre qu'il y avait une suite à Treize petites enveloppes bleues car je ne me souvenais plus que Ginny se faisait voler son sac. Heureuse de cette bonne surprise, on rentre dans La dernière petite enveloppe bleue avec cette envie de voyager, de tout plaquer et plier les bagages! Un air d'aventure, un air de liberté souffle sur ce dernier opus même si l'héroïne semble coincée, prisonnière d'un marché. Cela n'en a que plus de suspense : qui est Oliver ? Pourquoi fait-il ça ? Pourquoi ne rend-il pas l'enveloppe à sa propriétaire ?
Embarqués dans ce quiproquo et cette situation plus que cocasse, nous suivons les déambulations d'une jeune Ginny bien rangée qui découvre encore une fois que la vie est décoiffante, stimulante et pleine de surprises, mauvaises ou/et agréables. C'est le goût de l'improvisation et de l'inédit, une bouffée d'air pur qui animent ce second roman avec son lot de désagréments, de répliques savoureuses, de détournement de situation. Entre voyage initiatique, aventure palpitante et marrante, le roman est drôle et aussi émouvant. Car c'est bien la délurée, la fantasque Tante Peg qui est le fil conducteur de toute cette histoire. 
Pour ma part, j'ai préféré le premier tome (avec son côté nouveau, son côté fantaisiste) mais cette lecture ne m'a pas déplu ni déçu. L'humour, l'amour, l'émotion se côtoient dans une ambiance chaleureuse, à la fois artistique, romanesque et un peu bohème genre à la "dolce vita"! Un roman bien sympathique à lire.


L'avis de Faelys
Merci à toute l'équipe de Gallimard Jeunesse

Commentaires

  1. J'ai le premier dans ma pile... je vais donc commencer par celui-là!

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr