Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Les Vivants - Tome 1

2
Matt De La Pena

Robert Laffont
Collection R
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Magali Duez
Paru en Mars 2014
382 pages
17,90 euros

Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Catastrophe, Maladie, Société

Résumé de l'éditeur :  A 18 ans, Shy, jeune Américain d'origine mexicaine, a choisi ce petit boulot d'été pour mettre des sous de côté. Quelques mois à bord d'un paquebot de croisière de luxe vont lui permettre d'engranger les pourboires, et il sera ainsi en mesure d'aider sa mère et sa soeur à régler les factures. Franchement, il y a pire comme job ! Des bikinis à ne plus savoir où regarder, de la nourriture gratuite, et peut-être même une fille ou deux. Après tout, chaque croisière rassemble des gens de tous les âges et de tous les horizons... Shy est en mer depuis quelques semaines lorsque, soudain, tout bascule : le tremblement de terre le plus destructeur jamais enregistré dévaste la Californie. Et ce séisme n'est que le premier d'une longue série de désastres. Ceux qui sont encore vivants vont devoir se battre pour le rester... Ce premier tome d'un diptyque a tout d'un grand roman: thriller réaliste sur fond d'apocalypse, roman survivaliste bourré d'action et de rebondissements, Les Vivants n'en oublie pas pour autant d'inclure des considérations morales et sociales, ainsi qu'une bonne dose de romance.


                  Que dire de ce roman, premier d'un dyptique dont la suite sortira en novembre 2014....WHAOUH GENIAL ! Il m'a coupé le souffle. Shy jeune hispano-américain est employé sur un paquebot de luxe pour se faire de l'argent de poche. Il supporte aisément les caprices des riches clients(es) grâce à ses généreux pourboires, aux jeunes filles pulpeuses, aux buffets à volonté et surtout à la présence de collègues attachants notamment la charmante Carmen. La douce et belle Carmen dont il partage ses secrets, ses confidences, ses peines. Il en tombe fou amoureux. Mais la croisière qui devait être paradisiaque vire peu à peu au cauchemar. Shy est confronté au suicide d'un passager dont il n'a pu retenir le geste. Un mystérieux homme en costume le suit et va jusqu'à fouiller sa chambre...Tout s'enchaîne lorsqu'un séisme aussi inattendu que violent plonge la Californie dans le chaos. Le paquebot doit s'attendre à une violente tempête si ce n'est un tsunami destructeur...Shy se prépare mais parfois les plus grandes catastrophes ne sont rien comparées à celles provoquées par les hommes...

J'ai adoré Les Vivants pour cette tonalité très particulière du roman survivaliste, celle de l'urgence, de l'adrénaline, du danger et du suspense. Dès les premières pages, on est captivé par l'intrusion d'un passager dont les propos énigmatiques ne manquent pas de surprendre notre jeune héros. Mais passé cette première intrigue, le roman bascule dans l'action non-stop. Séisme, le Big One tant redouté, tsunami, naufrage... il n'y a aucun répit. Le rythme dynamique, efficace et rapide nous fait passer un moment de lecture effréné avec cette envie de savoir la suite, cette inquiétude pour nos personnages préférés (Shy est un gars courageux, intelligent, attachant), cette peur et angoisse sous-jacentes des prochains désastres. 

C'est un roman qui ne manque pas d'intensité tant sur les sentiments que sur les évènements. De très bons ingrédients pour un roman young adult : de la romance, de l'espoir, du courage, du drame, des réflexions morales et sociales. J'ai aimé cette double intrigue : celle de la survie au milieu d'une terre ravagée par les catastrophes naturelles, celle du thriller réaliste autour du suicide étrange du passager, le lien fait avec la médecine, les virus. C'est très bien écrit, parfaitement amené car l'idée de base est finement exploitée et beaucoup plus complexe qu'elle n'y paraît, parfaite pour un scénario au choc visuel. Matt De La Pena aborde beaucoup de sujets graves et réalistes : les fractures sociales, la misère, les quartiers populaires, les risques sanitaires et d'un roman catastrophe, il fait des Vivants un récit bien plus profond dans lequel l'immersion est totale! Un premier roman prometteur.




Commentaires

  1. Et bien quelle critique ! Tout me donne envie là dedans, bravo tu sais transmettre ton enthousiasme ;-D

    RépondreSupprimer
  2. là encore tu titilles ma curiosité. j'ai très envie de le découvrir désormais

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr