Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Cet été-là ♥ ♥ ♥

4
Jillian Tamaki
Mariko Tamaki

RUE DE SEVRES
Traduit de l'anglais par Fanny Soubiran
Paru en Mai 2014
318 pages
20 euros

BD Tout Public

A propos de l'auteur : Mariko Tamaki est une romancière et musicienne canadienne. Outre Skim, célèbre roman graphique qu'elle avait déjà co-écrit avec Jillian Tamaki, elle a aussi publié des essais et des oeuvres de fiction, dont le roman pour jeunes adultes (You) Set Me on Fire. Son court-métrage, Happy 16th Birthday Kevin, a été diffusé pour la première fois au festival Inside Out de Toronto en mai 2013. Jillian Tamaki est une illustratrice et dessinatrice canadienne installée dans le quartier de Brooklyn, à New York. Elle est l'auteur de deux livres dont Skim, avec Mariko Tamaki, et de la bande dessinée SuperMutant Magic Academy diffusée en ligne.


"Awago Beach, c'est cet endroit.
Où l'on va chaque été,
mes parents et moi.
Depuis...Peut-être... Toujours."

Cet été-là, deux filles, Rose 13 ans et Windy, 11 ans qui se retrouvent sur la plage depuis l'enfance. Les retrouvailles sont chaleureuses, amusantes, entre bavardages anodins et confessions sur l'année écoulée, les secrets inavoués. C'est le temps très spécial où l'on peut se coucher tard, flâner, jouer, rêver, parler garçons et regarder des films d'horreur en cachette. 

C'est une BD à l'ambiance particulière et énigmatique dans laquelle nous invite les cousines canadiennes Tamaki. Une balade préadolescente, à un jeune âge, où l'on quitte l'insouciance, la naïveté de l'enfance, pour entrer lentement, avec hésitations et balbutiements dans le monde adolescent. Rose observe attentivement ce jeune marchand à l'épicerie du village, plus vieux qu'elle de 4 ans tout au plus, alors que Windy aime encore jouer, manger des bonbons, nager et danser comme une folle, faire des châteaux de sable. Sur fond de relations familiales compliquées, on comprend que quelque chose change, sans vraiment pouvoir mettre la main dessus.

Ce roman graphique est touchant et m'a ému. Les propos sont délicats, justes et le sujet fait écho à tant de choses vécues que l'on se sent happé. Ces héroïnes sont attachantes. L'ambiance langoureuse et intimiste des grandes vacances est omniprésente, pleine de charme et éveille la curiosité. Les disputes familiales, la mélancolie et le chagrin de la mère de Rose, l'éveil tout en pudeur à la sexualité, les expériences, les questions sur le monde adulte et adolescent difficile à approcher, à comprendre... Alors que Windy met de la bonne humeur, de la joie pétillante, Rose est plus secrète, profondément marquée par la dépression de sa mère et son intérêt pour les histoires des jeunes du coin. Il paraîtrait que Dud aurait mis enceinte une fille avec qui il sortait. Les deux jeunes filles écoutent les ragots, espionnent et imaginent la vie de ces inconnus...


Les dessins sont magnifiques, épurés, réalistes et expressifs. Il y a dans ce roman un souffle de sincérité, de maturité, de sobriété et de finesse qui rend cette histoire de vacances inoubliable. Rien ne sera comme avant, même si il y a des restes de l'enfance dans lesquels on aime encore se réfugier quand l'inconnu fait trop peur. Un été de délicatesse, de subtilité, d'élans de jeunesse, d'envies de frissons, et tout ça avec tant d'émotions... Un bien joli coup de coeur.



Commentaires

  1. Coup de cœur partagé ! Très beau roman graphique, parfait pour l'été !

    RépondreSupprimer
  2. Elle à l'air vraiment chouette cette BD. Il faut que je la lise !

    RépondreSupprimer
  3. Noukette : coup de coeur, ça m'a rappelé ma propre enfance, début d'adolescence et les vacances à la mer.

    Nosamislesmots : Il faut! C'est une belle référence et je suis très difficile en BD.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas réussi à accrocher au récit car "il y avait trop peu de" ou "pas assez de" mais je comprends que ce récit puisse plaire à d'autres :)

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr