Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

L'été où j'ai sauvé le monde en 65 jours

1
Michele Weber Hurwitz

Gallimard Jeunesse
Collection Scripto
Traduit de l'anglais par Emmanuelle Casse-Castric
Paru en Juin 2014
260 pages
10,90 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Famille, Eté, Humour

Quatrième de couverture : En ce début d'été, Nina Ross, se sent un peu désoeuvrée. Entre des parents accaparés par leur travail, une grand-mère disparue qui lui manque, un frère devenu un courant d'air, une meilleure amie qu'elle ne reconnaît plus, la jeune fille passe beaucoup de temps seule, à observer le voisinage dans son hamac. Et remarque les petites misères de chacun. Et si, pour la première fois de sa vie, Nina se mettait à faire quelque chose pour les autres, sans rien dire, juste pour voir? 65 petites actions pour faire une grosse différence : Nina est loin d'imaginer les conséquences de ces 65 jours d'été, où se révèleront surprises et secrets, premier amour et découverte d'elle-même. Un roman chaleureux et drôle, plein de romantisme et de délicatesse, qui fait du bien à l'âme et donne envie de changer le monde !

"Ce sont souvent des choses ordinaires et qu'on ne remarque pas qui font évoluer le monde. Ne vous faites pas remarquer, mais soyez remarquables."

En ce début d'été, Nina 13 ans, se retrouve bien seule et s'ennuie. Dans son hamac, elle observe son lotissement et se rend compte des petits besoins de chacun, de leurs habitudes et repère ce qui leur manque. Pour un été, Nina a envie que les choses changent et se remémore une phrase de son prof. Parfois faire le bien autour de soi peut être bénéfique. Nina se souvient aussi de sa grand-mère récemment disparue et des valeurs que celle-ci lui a transmis. Pendant 65 jours, Nina va inventer une petite action, modeste, qu'elle va tenter de manière anonyme et apporter un peu de bonheur, un peu de changement. Améliorer le quotidien de chacun passe par de petites bonnes actions toutes simples : planter des fleurs, faire des brownies pour un voisin, ou tout simplement se découvrir soi-même et savoir dire je t'aime à sa maman...

Le titre me fait sourire. Et cette histoire guillerette fait du bien au moral. Dans la tendance feel-good, L'été où j'ai sauvé le monde en 65 jours fait plaisir à lire. On suit avec optimisme et petite pointe d'attachement les aventures quotidiennes, les services de Nina Ross et sa manière de "réparer" le monde par des actions simples mais attentionnées : déposer un chocolat dans la boîte aux lettre, faire des gâteaux, planter en catimini des fleurs, ranger les jouets qui traînent dans le jardin. C'est une jolie lecture d'été, attachante, drôle, fraîche et légère qui fait l'apologie des petites satisfactions du quotidien ou l'art de l'altruisme et de la bonté sans rien attendre en retour. Et mine de rien, ces petits riens vont chambouler la vie de quartier et forcer les voisins à voir la vie autrement. Un roman positif et touchant d'une adolescente qui par ses maigres moyens, veut améliorer le monde, apprend à se connaître par la même occasion et vit ses premiers bouleversements affectifs. Son regard sur les relations de voisinage est amusant et réaliste. L'auteur dépeint une palette de personnages sympathiques, qui font du bien. Tout comme cette histoire, qui par sa simplicité fait tout son charme!


 

Commentaires

  1. Salut! moi aussi je l'ai lu et je suis bien d'accord :) Un vrai petit rayon de soleil

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr