Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

43, rue du Vieux-Cimetière - Tome 4 - Le fantôme hante toujours deux fois

0
Kate Klise

Albin Michel Jeunesse
Collection Witty
Illustré par M.Sarah Klise
Traduit de l'américain par Mickey Gaboriaud
Paru en Octobre 2013
150 pages
8,50 euros

Roman Junior à partir de 9 ans
Thèmes : Humour, Fantôme, Amitié

Quatrième de couverture :  Le trio du manoir Vranstock va bientôt devoir faire le deuil d’un de ses plus grands plaisirs : le courrier. Le bureau de poste de Livid City est sur le point de fermer et Ignace, Lester et Adèle seront bientôt coupés de tout contact avec leurs fans. Une nouvelle invention appelée "vexto", menace de remplacer non seulement les lettres, mais aussi les livres, les sèche-cheveux et même les portes de garages ! Le mystérieux propriétaire de la boîte postale n°5 pourra-t-il grâce à son plan sinistre (en apparence) sauver le bureau de poste ? Dans ce quatrième tome de 43, rue du vieux cimetière Lester et son nouvel ami Owen vont devoir résoudre un mystère… avant qu’il ne soit trop tard !

          Un évènement incroyable qui va changer les habitudes des habitants de Livid City est sur le point de se produire. Le courrier, le papier tel que nous le connaissons va disparaître. Autrement dit plus de lettres, plus de papier, plus de correspondances, plus de courriers, plus de timbres...c'est le deuil de la poste au grand désespoir du fantôme Adèle Vranstock! L'annonce du VEXTO menace ainsi de remplacer les livres...et qu'en serait-il des romans feuilletons d'Adèle, d'Ignace et de Lester ? Sans compter que ces derniers reçoivent des lettres de menaces venant d'un mystérieux inconnu de la boîte postale N°5. Le VEXTO est annoncé comme le messie de la télécommunication, un gadget ultra-moderne permettant de faire plusieurs choses à la fois, mais Justine Titlett la factrice ne semble pas convaincue par son ergonomie ni par son efficacité. Le ministre des postes et des télécommunications n'en démord pas : la poste fermera ses portes et sera détruite!

J'ai préféré cette intrigue à celle du dernier tome (Jusqu'à ce que la morsure nous sépare)  et je me suis régalée à retrouver l'ambiance so british, rigolote et sympathique de ce petit roman épistolaire joyeusement illustré. Bien que le courrier soit en voie de disparition, le roman est ici bourré de correspondances originales, d'articles de journaux, de dessins. Apparaissent des personnages originaux et farfelus qu'on adore : la jeune Wy, nièce du bibliothécaire a pour défi de vivre un mois sans son téléphone portable et le mystérieux fantôme qui hante les sous-sols de la poste. Ce tome apporte son lot de surprises et d'humour, ce qui nous rend cette série toujours aussi attachante avec un petit plus pour ce tome qui traite d'un sujet fort intéressant courrier versus technologie, écrit versus virtuel et lance le débat, très animé entre partisans de la modernité et conservateurs de la correspondance à l'ancienne. Je ne me suis pas ennuyée du tout et j'ai adoré les multiples rebondissements fantaisistes et atypiques : la disparition de la lettre "f", une grippe foudroyante qui frappe les enfants et l'allusion au Fantôme de l'opéra de Gaston Leroux. En résumé, une lecture distrayante, amusante et bien agréable.

Chez Lou et Hilde 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr