Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

La fille aux Licornes

1
Lenia Major

Talents Hauts
Paru en Janvier 2015
575 pages
14,50 euros

Roman Junior dès 10 ans
Thèmes : Fantasy, Magie, Aventure

  • Prix des collégiens Fleur de Sel du Pouliguen 2013
  • Prix des collégiens du Touquet Paris Plage 2012
  • Prix Crok'livres de Fresnes 2013
Quatrième de couverture :  
Ascane a été choisie pour devenir licornière du roi d'Ampleterre, au grand dam de Séber, le rude maître licornier, qui ne veut pas d'une fille parmi ses apprentis. Aventureuse et tenace, la jeune fille, accompagnée de la licorne sauvage qu'elle a sauvée de la mort, va devoir traverser des terres hostiles et lutter contre des forces obscures pour sauver le royaume d'Ampleterre.


Cela faisait un petit moment déjà que je voulais découvrir la trilogie imaginaire de Lenia Major. Alors quand j'ai su que la trilogie était rééditée en un seul volume, regroupant La rencontre, La poursuite et L'affrontement, je me suis précipitée! L'objet-livre est chouette, de qualité, tout en souplesse et la couverture avec son fini brillant est très belle. Dès les premières pages, je me suis prise d'affection pour Ascane, l'héroïne de cette histoire d'héroïc-fantasy. Elle souhaite suivre les traces de son grand-père, autrefois maître licornier, un des plus grands de sa génération. Suite à un accident, gravement blessé, il n'a pu poursuivre sa quête et a renvoyé sa licorne au Bois d'Arrhée. Une terre magnifique où les licornes, libres, vivent à l'état sauvage. Les années ont passé. Le grand-père a transmis son amour, son savoir à Ascane. Il lui a insufflé un peu de cette magie cavalière. C'est ainsi qu'Ascane est choisie par le recruteur du roi pour commencer sa formation de licornière. Séber, le maître licornier est fou de colère en découvrant que dans ses élèves compte une fille. 
Désireux de la voir échouer, Séber confie à Ascane une tâche difficile et dangereuse : elle devra s'occuper et soigner Le sauvage, une licorne mâle, blessé, furieux, indomptable, méfiant. Mais Ascana a un don exceptionnel, celui de communiquer par télépathie et par le toucher avec les licornes. Elle réussit à établir un lien sacré et unique avec Le Sauvage...

Je ne vous dévoile pas tout de l'intrigue car c'est une petite pépite à découvrir. J'ai tout aimé : le contexte fantastico-médiéval avec des résurgences du Seigneur des Anneaux, les personnages tendres et attachants, tantôt drôles et affectueux que sont Erdnaël et Fergall, les décors magiques qui rappellent les landes bretonnes, et cette part de mystère qui unit Ascane à sa licorne.
Il sera question d'une quête initiatique, d'un long périple semé d'embûches (le peuple de l'Enclave interdite, le souverain du Kaltesland) pour vaincre le briseur d'âmes : Nagar et ses hommes-loups.
Plusieurs héroïnes vont s'allier pour déjouer les menaces de Nagar : Ascane accompagnée de la mage et de la reine de l'Enclave. Mais la grande force de La fille aux licornes c'est son écriture subtile, sensible, envoûtante, poétique, qui apporte merveilleux et féérie à cet univers captivant. Entre les chapitres qui narrent l'histoire d'Ascane, se glissent des lettres brèves appelant à la vengeance. Cela rajoute au suspense et fait monter crescendo le rythme de l'intrigue. On découvre ainsi les liens qui se tissent entre l'histoire du grand-père, le don d'Ascane, Séber le maître licornier et cet étrange individu qui prépare sa vengeance.

L'originalité de cette trilogie c'est sa créature : la licorne. Un être magique fantastique, une des plus belle de la mythologie et du folklore et qui confère à cette trilogie son côté imaginaire tout en faisant la part belle à l'Union, c'est-à-dire à ce lien indéfectible entre l'humain et l'animal. Abordant des thèmes sages comme l'amitié, la solidarité, le respect des animaux, le choix du bien et du mal mais aussi plus fort notamment la place d'une fille au sein de la confrérie des licorniers, Lenia Major offre une très belle histoire aux enfants dès l'âge de 9/10 ans, pour les faire rêver.


Commentaires

  1. Nathalie (sur mon blog) a elle aussi apprécié l'originalité de la licorne comme personnage central ! Vous m'avez convaincu à vous deux !

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr