Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

The Fine Art of Pretending

2
Rachel Harris

Spencer Hill Press
Paru en Septembre 2014
296 pages
9,52 euros sur Book Depository

Roman ados dès 14 ans
Thèmes : Adolescence, Romance contemporaine, YA

Quatrième de couverture :  According to the guys at Fairfield Academy, there are two types of girls: the kind you hook up with, and the kind you're friends with. Seventeen-year-old Alyssa Reed is the second type. And she hates it. With just one year left to change her rank, she devises a plan to become the first type by homecoming, and she sets her sights on the perfect date-Justin Carter, Fairfield Academy's biggest hottie and most notorious player. With 57 days until the dance, Aly launches Operation Sex Appeal and sheds her tomboy image. The only thing left is for Justin actually to notice her. Enter best friend Brandon Taylor, the school's second biggest hottie, and now Aly's pretend boyfriend. With his help, elevating from funny friend to tempting vixen is only a matter of time. But when everything goes according to plan, the inevitable break up leaves their friendship in shambles, and Aly and Brandon with feelings they can't explain. And the fake couple discovers pretending can sometimes cost you the one thing you never expected to want.

4ème lecture VO, 1er flop!...j'ai craqué pour la très jolie couverture de The Fine Art of Pretending...en plus avec un titre aussi cute, c'était forcé que cela allait me plaire. En plus, j'étais super contente car c'est aussi ma première LC en VO avec une blogueuse que j'adore : Géraldine de Mirrorcle World.

Mon enthousiasme est vite retombé dès les premières pages car la lecture en anglais est difficile. Je m'explique : à chaque nouveau roman commencé en VO les deux premiers chapitres sont difficiles. On entre dans l'univers, on doit se familiariser avec le style, la syntaxe, la grammaire en anglais de l'auteur, avec sa particularité littéraire. Là ce n'est pas passé. Rachel Harris utilise des expressions ciblées, sans doute aussi très actuelles, populaires et dans le jargon des jeunes américains ; si bien que parfois j'ai eu beaucoup de mal. Le style de l'auteur n'a rien de magique, d'affectueux, d'attachant et de mignon...alors l'intrigue s'en ressent et les personnages aussi. 

Je ne vais pas être très élogieuse mais en gros l'idée du roman c'est qu'Alyssa Reed a toujours été classé dans la catégorie des filles avec lesquelles on ne couche pas. Autrement dit c'est une "Commitment", comprenez une fille qui veut une relation amoureuse stable et durable, qui veut s'engager. Et elle en a marre. Elle veut que cela change et que les garçons les plus populaires de Fairfield Academy la voit comme une "Casual" à savoir une fille occasionnelle, facile, avec laquelle on peut juste coucher sans prise de tête. Pour cela, avec ses amies, Aly a décidé de lancer l'Opération Sex Appeal qui débute par une nouvelle garde robe aussi dénudée que provocante, aussi sexy qu'allumeuse. Elle a jeté son dévolu sur Justin, LE mec du lycée alors qu'elle ne voit pas que son meilleur ami Brandon pourrait avoir des sentiments pour elle...

Pendant tout le roman ça tourne autour de ça...passez les dialogues futiles sur la mode vestimentaire, les critères pour être une fille facile, des questionnements inutiles sur l'identité, des soirées entre jeunes, des jeux du style Action ou vérité, une fausse relation affective avec Brandon pour tenter de montrer Aly sous un autre jour...pfiou c'est bourré de clichés, de stéréotypes. L'auteur essaie de distiller une part plus tendre, plus profonde en évoquant les sentiments de Brandon, du décès de son père mais là encore ça manque de subtilité, de contenance et de sensibilité. En plus Brandon souhaite qu'Aly se rende compte de qui elle est vraiment et arrête de jouer à faire semblant d'être une fille qu'elle n'est pas...mais il le fait pour des raisons incohérentes. 

Bref c'est une déception : le roman est superficiel, creux, parfois inintéressant. Le message est d'autant plus choquant qu'il insinue qu'il faudrait s'habiller comme une p*** pour se faire remarquer et aimer de la gente masculine! Cela ne donne pas une très belle image des jeunes filles et de la femme en général. Même si l'auteur veut nous dire qu'il n'y a pas besoin de faire semblant d'être quelqu'un d'autre, de changer pour s'apprécier à sa juste valeur, c'est fait de manière maladroite, sans aucun charme. Il faut être conscient de qui on est et s'aimer tel qu'on est. Le message aurait pu être beau : prendre confiance en soi et avoir l'estime de soi peuvent conduire naturellement à l'amour du moment qu'on se respecte.
C'est fort dommage car avec un titre et une couverture aussi jolie...on s'attendait à beaucoup mieux. Du reste la fin pourrait rattraper le tout...c'est mignon, long, attendu et convenu. Un roman sans réelle surprise! Sniff!

L'avis de ma binôme sur cette LC : Mirrorcle World.
Promis Géraldine, la prochaine fois notre LC sera sensationnelle!!

Commentaires

  1. Oui la prochaine LC sera mieux, je n'en doute pas! En tout cas, comme je te disais, excellente chronique qui rejoint tout à fait la mienne :D

    RépondreSupprimer
  2. Je vais donc passer sans crainte. Déjà que je suis un peu difficile pour ce genre de roman!

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr