Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Perdue et retrouvée

0
Cat Clarke

Robert Laffont
Collection R
Traduit de l'anglais par Alexandra Maillard
Paru en Avril 2015
414 pages
17,90 euros

Roman ados dès 15 ans
Thèmes : Kidnapping, Identité, Famille

Quatrième de couverture : Essayez d'imaginer : Une enfant kidnappée. Une famille déchirée. Lentement, au fil des ans, cette famille va recoller les morceaux. Elle reste un peu fragile, bien sûr, mais toujours unie. Et voilà que l'enfant, devenue adulte, revient à la maison... C'est là que l'histoire commence. Et si la fin du cauchemar n'était que le début d'un autre ? Le nouveau roman bouleversant de Cat Clarke. 

J'étais très intriguée par le nouveau Cat Clarke, parce que j'aime beaucoup cet auteur et j'apprécie les sujets de société qu'elle choisit d'évoquer. Dans Perdue et retrouvée, elle s'attaque à un sujet extrêmement révoltant, douloureux et délicat, celui du kidnapping d'une petite fille. Tout d'abord je m'attendais à ce que l'auteur raconte l'enlèvement du point de vue de la victime, celui de Laurel Logan, 6 ans. Mais en fait c'est Faith, la petite soeur de Laurel qui raconte son histoire, son douloureux parcours, son enfance tournée autour de la disparition de sa soeur. Entre la séparation de ses parents, le poids omniprésent des médias, l'enquête difficile et longue, en passant par le regard des autres au lycée... Faith se cherche et semble perdue, touchée par une solitude dont sa mère en est la cause. Jusqu'au jour, où, 13 ans plus tard, la police retrouve Laurel vivante. Après la stupéfaction et le bonheur, Faith reste tout de même sceptique, inquiète de la suite des évènements. Déboussolée, Laurel a une attitude étrange, manipulatrice... car une série de faits rendent Faith méfiante et soucieuse, s'isolant de plus en plus de son petit ami et de sa famille.

Perdue et retrouvée m'a fait poser beaucoup de questions et m'a énervé. Enfin disons que c'est Faith qui m'a agacé. On peut comprendre sa position pas facile, celle de concilier au mieux ses besoins et ceux de sa soeur. Par affection, elle tente de tout faire pour aider sa soeur...mais lorsque celle-ci impose des choses et manipule les sentiments, à plus d'un titre, j'aurais voulu que Faith s'affirme plus, fasse respecter ses choix même si cela ne plaisait pas à sa mère. Du coup, on se demande un peu qui est réellement la victime dans cette histoire car le retour de Laurel bouleverse tout et détruit en quelque sorte le peu de confiance et d'estime que Faith avait d'elle-même. Quand on grandit dans l'ombre d'une soeur kidnappée et disparue, comment construire sa personnalité ? comment se démarquer et se faire aimée pour ce qu'on est et pas pour l'histoire de sa famille ? Même si le fait de retrouver Laurel, comme par miracle, m'était peu crédible, je ne m'attendais pas à cette fin, que j'ai trouvé extrêmement belle, déchirante et courageuse. Le tour de force, je pense et la grande originalité de Cat Clarke pour ce roman s'est de détourner l'attention, de faire "détester" Laurel alors qu'elle est la victime...ma sympathie est allée pour Faith, dont j'ai regretté, toutefois, la totale transparence et l'effacement pour laisser sa soeur sous les feux des projecteurs. Elle nous offre ici une belle leçon de sacrifice et de don de soi, et pour cela c'est une héroïne attachante. 

Raconter le kidnapping et même les retrouvailles du point de vue de Laurel, aurait été plus prenant, plus sombre mais je ne regrette pas ce Perdue et retrouvée. C'est lorsqu'on comprend que Laurel cache quelque chose de louche que le roman est addictif et captivant. A partir de là, je n'ai pu lâcher prise tellement je voulais savoir ce qui se tramait. Jalousie ? malveillance ? traumatisme ? on n'arrive pas à saisir Laurel et tout cela intrigue, perturbe, questionne. Comme toujours, Cat Clarke écrit un roman intéressant, maîtrisé, dont le dénouement pourra en surprendre plus d'un, une fin qui m'a fait penser à celle du film The Secret, à la fois dérangeante, troublante et poignante.


D'autres chroniques sur les romans de Cat Clarke :

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr