Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

ENCLAVE - Tome 1

0
Ann Aguirre

Le Livre de Poche Jeunesse
Traduit de l'anglais par Charlotte Faraday
Paru en Mars 2015
316 pages
6,90 euros

Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Dystopie, Société, Fantastique

Quatrième de couverture :  Le monde est ravagé. A la surface, plus rien ne vit, plus rien ne pousse. Les hommes se sont réfugiés dans des villes souterraines : les enclaves. L'enclave, c'est ma vie. C'est le lieu qui nous protège des créatures rôdant dans les tunnels, ces Monstres mangeurs de chair humaine. Et moi, je suis celle qui protège l'enclave en retour, celle qui chasse les Monstres. Il faut servir l'enclave. C'est ce que nous disent les Aînés. Mais ce n'est pas ce que dit Del, mon partenaire de chasse. Je ne sais plus qui croire. 

Trèfle vit depuis sa plus tendre enfance dans le monde d'En-Dessous, dans une communauté appelée Enclave. Après une guerre, des épidémies, l'apocalypse, la Terre est devenue inhabitable, forçant les survivants à s'isoler sous terre et à construire des mini sociétés survivant en autarcie. L'enclave la plus proche de celle où vit Trèfle est à deux jours de marche. Elle s'est entraînée durement pour endosser son rôle de Chasseuse. Elle a toujours obéi aux règles sans se rebeller, sans se poser de questions. Jusqu'au jour où elle rencontre Del, son co-équipier Chasseur. Leur mission : découvrir pourquoi les créatures des tunnels appelées les Monstres, mangeurs de chair humaine rôdent toujours plus nombreuses autour de l'Enclave. Mais Trèfle découvre certaines incohérences, injustices, mensonges au sein de l'Enclave dont les Aînés entretiennent les gens dans l'ignorance. Bientôt elle se fait bannir avec Del. Où allé lorsque l'extérieur n'est que dangers et Monstres ?

Composé de deux parties, j'ai adoré l'univers proposé au tout début du roman. Des sociétés survivantes, sous Terre, échappant à des créatures sanguinaires, qui apparemment mutent et ont gardé un semblant de raisonnement. L'univers de Trèfle est angoissant, stressant, glauque, effrayant, toujours sur le qui-vive. Imaginez vivre dans un espace confiné, sachant qu'à l'extérieur ce n'est que tunnels sombres, un vrai labyrinthe rempli de "zombies" assoiffés de viande fraîche. C'est flippant et cela m'a rappelé l'ambiance du film The Descent. Suspense, frissons, angoisse, le récit est dynamique et addictif. Puis l'héroïne est bannie et on apprend que le Au-Dessus est habitable. C'est tout un champ de possibles, où se mêle action, lutte pour la survie, dystopie et questions sur l'avenir des personnages qui s'ouvre aux lecteurs. Là le récit est encore prenant et efficace. L'ambiance rappelant la trilogie Saba Ange de la mort avec des clans, des gangs violents, appelés Les Loups qui réduisent les filles à des objets reproducteurs, des bâtiments en ruines. Entre dangers, course-poursuite, il n'y a pas de nouveauté dans la suite des évènements et cela m'a un peu frustré. Le début est excellent, réellement captivant mais l'auteur n'a pas suivi ce fil directeur et conduit son intrigue vers quelque chose de plus classique : les héros cheminant vers un espoir de survie dont la marche se termine par la découverte d'un nouveau groupe...Pourtant je suis curieuse de savoir ce que l'auteur va faire de cette trilogie car quelque chose me dit qu'on en a pas fini avec les Monstres, toujours plus nombreux, intelligents et déterminés... Un bon roman, en tout cas, suffisamment prenant pour qu'on s'y intéresse et que ça nous plaise.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr