Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

ABSENCES (Vanishing Girls)

0
Lauren Oliver

Hachette Romans
Traduit de l'anglais par Alice Delarbre
Paru en Juillet 2015
384 pages
18,90 euros

Roman Young Adult dès 14 ans
Thèmes : Disparition, Famille, Société

Quatrième de couverture : Dara et Nick étaient inséparables. Mais depuis l'accident de voiture qui a défiguré la belle Dara, les deux soeurs se sont sensiblement éloignées. La vie de Nick bascule définitivement quand sa soeur disparaît, laissant derrière elle un message énigmatique. En fouillant dans sa mémoire et dans le passé de sa soeur, Nick décide de mener l'enquête.

Absences m'a rappelé deux autres lectures, assez intenses et prenantes pour l'atmosphère qu'il se dégageait : il s'agit de Deux filles sur le toit d'Alice Kuipers et de Qui es-tu Alaska ? de John Green. Ici on fait la connaissance de deux soeurs, résolument différentes par leur personnalité. Nick la plus âgée est réservée, sérieuse, discrète et responsable alors que Dara est excentrique, pimpante, délurée et amoureuse de tous les garçons qui croisent son chemin! Y compris du meilleur ami de sa soeur Nick. Pourtant elles sont très proches et leur relation, bien qu'explosive est fusionnelle. Certains évènements les confrontent : le divorce de leurs parents, le meilleur ami de Nick devenant le petit ami de la soeur cadette...un accident de voiture. C'est Nick qui est au volant mais c'est Dara qui en ressort avec le plus de séquelles et de graves cicatrices au visage. Depuis les deux soeurs se sont éloignées l'une de l'autre, Dara en voulant à Nick. Pour tenter de sauver leurs liens, Nick décide de préparer une surprise pour l'anniversaire de Dara. Elle espère ainsi effacer les drames du passé et retrouver leur complicité perdue...mais à la place elle reçoit un message énigmatique et mystérieux. Un de ces messages qui fait flipper Nick et l'oblige à suivre les traces de Dara...

Je vous avouerais que parfois je me suis perdue entre les nombreux flashbacks et l'alternance des voix, entre passé et présent. Le récit est une succession des voix de Nick et Dara. Dara est fâchée contre sa soeur et évoque un grave accident qui a changé sa vie à jamais. En soi, le roman est donc assez classique et n'a rien d'exceptionnel car je ne me suis pas attachée aux personnalités de Dara ni celle de Nick. Ce sont deux adolescentes avec leurs problèmes respectifs, qu'ils soient liés à l'adolescence ou à l'amour, aux drames familiaux. Mais Lauren Oliver a une belle écriture, très poétique, métaphorique et il règne dans Absences une drôle d'atmosphère : pesante, angoissante, mystérieuse et oppressante. On sent qu'il va se passer quelque chose, un autre drame ou que certaines choses ne semblent pas ce qu'elles sont. C'est assez bizarre à expliquer, mais on ressent un malaise, c'est troublant et dépaysant, si bien que le suspense l'emporte sur le rythme. Sans compter la disparition d'une autre jeune fille qui rajoute de la tension à l'intrigue. Quel est le lien avec l'accident des filles ? Dara a également un comportement étrange. Progressivement on avance vers le dénouement et là je peux vous le dire, les 100 dernières pages ont été insoutenables, addictives et prenantes. J'étais comme fascinée ou subjuguée par ce que Nick allait découvrir. Quelque chose de caché, de secret, et de suffisamment horrible pour qu'on veuille avancer tout en ayant peur, en ayant une boule à la gorge... c'est à la fois bouleversant et émouvant, et Lauren Oliver écrit avec une telle sensibilité et un tel aplomb. Avec Absences, Lauren Oliver a misé sur la teneur psychologique, l'ampleur du drame dont toute la lumière ne se fait qu'à la fin, dans une intensité et une émotion étonnante et éprouvante. En cela les derniers chapitres sont excellents et rattrapent un ensemble plutôt lent et sans action. Un roman à saluer pour son ambiance réussie et son écriture pleine d'intensité et d'imagination.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr