Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Les chiens ♥ ♥ ♥ ♥

0
Allan Stratton

MILAN
Traduit de l'anglais par Jacqueline Odin
Paru en Octobre 2015
256 pages
14,50 euros

Roman ados dès 14 ans
Thèmes : Fantastique, Violence, Famille

Quatrième de couverture :  Cameron devait être à l’abri pour de bon, dans cette vieille ferme paumée au milieu de nulle part. Son père ne les dénicherait jamais dans un coin pareil, avait dit sa mère, N’empêche, dès le premier jour, Cameron sent bien que quelqu’un est déjà là. Invisible, mais il le sent. Il l’entend même. Quels secrets va-t-il découvrir dans cette baraque ? 


"Il y a quelque chose qui bouge près de la grange. 
Je tourne les yeux et ça disparaît. 
J'attends. 
Ca revient, près du champ de maïs. 
Un mouvement, une forme."

Un terrible coup de coeur...une claque littéraire, un coup de fouet dans la littérature de jeunesse. J'ai adoré. C'est un roman incroyable qui m'a fait penser au film L'orphelinat avec toute l'intensité et l'émotion d'un Guillermo del Toro et au Chien de Baskerville pour son côté fantastique. Whaouh cela faisait longtemps que je ne m'étais pas autant régalé avec un excellent roman jeunesse. Cameron fuit avec sa mère, un père hyperviolent. Ils s'installent dans une ferme isolée. Son premier jour au lycée ne se passe pas bien car un certain camarade, Cody, lui parle de chiens et d'une tuerie familiale qui aurait eu lieu dans cette ferme. Curieux mais surtout parce qu'il sent la présence d'un fantôme avec qui il communique, Cameron enquête sur le drame. Jacky, un enfant a disparu avec sa mère il y a cinquante ans. Poussé par un mauvais pressentiment et des cauchemars persistants, Cameron va faire la lumière sur ce qu'il s'est réellement passé et la réalité dépasse la fiction. Cameron va comprendre pourquoi Jacky s'adresse à lui, en comparant leur relation respective avec leur père.

Les chiens est un roman fort, intense, inoubliable qui mêle habilement violence, secrets de famille, paranormal et fantastique. L'écriture d'Allan Stratton est ici exceptionnelle tellement il maîtrise son sujet. Avant de commencer ce roman, j'ai lu le mot de l'auteur "C'est un ouvrage de fiction, mais mon enfance hante ses pages". De fait certains passages font froid dans le dos et sont déchirants émotionnellement. Dès lors, on est happé par la dimension psychologique que prend le récit. Une psychologie fouillée, complexe et incroyablement juste et pertinente.

Cameron est un adolescent attachant mais il est difficile, lorsqu'on apprend qu'il parle seul, qu'il est solitaire et perturbé, de se demander si sa santé mentale n'est pas affectée. Il est intelligent et lui-même dans ses réflexions, dans ses pensées doute de lui. Et tout le suspense tourne autour de cette question : Cameron est-il malade ou entend t-il réellement cette voix ? Puis comment sait-il qu'elle apparatient à un enfant ? Très vite, Cameron va comprendre certains faits mais tout s'embrouille. Le lecteur comprend également que Cameron a toute sa raison et on espère avec lui, qu'il va réussir à faire éclater la vérité aux autorités. Sa mère ne le comprend plus, ne le croit pas. C'est un roman tout en tension, oscillant toujours entre réalité et imaginaire, entre cauchemar et terreur, à la lisière parfois de la folie. C'en est troublant et paradoxalement jubilatoire car la lecture est envoûtante et addictive. L'ambiance est parfaitement campée, glauque, sombre, terrifiante au fur et à mesure que l'on comprend tout. Surtout qu'en parallèle, Cameron vit des choses violentes et difficiles avec un père manipulateur qui le traque, le harcèle. C'est littéralement prenant et stressant, ça vous saisit à la gorge, parfois on a le souffle coupé tant on est happé par l'ambiance angoissante et le suspense haletant. Que vous dire de plus ? C'est à lire de toute urgence.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr