Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Feuilletage d'albums #7 : La fée sans ailes - Gros boudeur - Balthazar a perdu son ours Pépin

0
Marie-Hélène Place
Caroline Fontaine-Riquier

Hatier Jeunesse
Octobre 2015
32 pages/ 12,95 euros

Album Jeunesse dès 3 ans
Thèmes : Doudou, Filiation, Enfance

Balthazar se lève ce matin et cherche Pépin. Impossible de le retrouver. Alors au petit-déjeuner, il n'a pas très faim. Il est tristounet. Son papa le réconforte et lui explique que lorsqu'il était petit, il avait un nounours. Désormais il est au grenier chez la grand-mère de Balthazar. La journée passe. Balthazar cherche dans les moindres recoins de la maison, dans les cachettes. Le doudou est nulle part...
Balthazar a perdu son ours Pépin a un texte copieux. Il y a de beaux dialogues entre Balthazar et son papa, Balthazar et sa grand-mère qui expliquent comment le temps passe, comment le papa de Balthazar, enfant avait lui aussi un doudou et que devenu grand, ce doudou ne sert plus. J'ai adoré la dernière scène de l'album lorsque le papa de Balthazar lui explique que quand on est un grand papa, tout ce dont on a besoin c'est de son petit garçon. C'est joli je trouve! J'ai aimé la tendresse des mots, la poésie du temps qui passe, de l'enfance qui défile mais demeure comme un souvenir gardé précieusement au fond du grenier, le charme des illustrations de style classique. Un album mignon, au message émouvant.



Emile Jadoul

Ecole des Loisirs
Pastel
Septembre 2015
26 pages/ 11,20 euros

Album Jeunesse dès 3 ans
Thèmes : Peur, Naissance, Filiation

Ce matin Léon ne va pas bien. Il fait du boudin. Les amis sont là, présents pour lui. Léon a froid ? on lui donne une écharpe. Léon a faim ? Léa lui offre son goûter. Mais quoique fasse les amis, Léon fait du boudin. Lorsque maman pinguoin arrive, avec son ventre arrondi, Léon est triste. Il ne sera plus le petit pingouin chéri de sa maman. Mais maman Pingouin le rassure vite, il sera toujours le Premier petit pingouin à elle. La tendresse, la justesse, la sensibilité d'Emile Jadoul pour expliquer ce que l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite soeur peut provoquer chez l'aîné : la peur de ne plus être aimé, la peur d'être délaissé, la jalousie...des sentiments compréhensibles et normaux chez tout enfant qui a conscience de l'arrivée d'un nouveau bébé dans sa famille. Petit pingouin est trop mignon. J'aime la sobriété des illustrations, leur douceur, les bouilles attendrissantes des pingouins, la justesse et l'économie des mots qui en dit et explique beaucoup. 


Martine Delerm

Seuil Jeunesse
Octobre 2015
32 pages/ 13,50 euros

Album Jeunesse dès 5 ans
Thèmes : Différence, Identité, Fées

A-t-elle perdu ses ailes ou n'en a-t-elle jamais eues ? La petite héroïne de Martine Delerm se désespère de ne pouvoir voler. Sans ailes, que fait-elle ? Qui est-elle ? Elle observe avec intérêt les fées. Comme elles, elle voudrait voler au-dessus des toits. Mais si l'on pouvait être fée sans avoir d'ailes ? Est-ce possible ? Faut-il nécessairement voler pour être fée ? Elle se lance ainsi dans une quête pleine de rêves. Un peu de magie...oui celle du quotidien. Apporter du bonheur là où il en faut, sécher les larmes... La fée sans ailes réalise que la terre possède mille richesses et que la diversité du monde terrestre ne vaut pas finalement le bleu du ciel. Inversement, ce seront les fées qui descendront de leurs branches pour découvrir leur mystérieuse comparse. 
Quête identitaire, différence, cette fable légère, pleine de fraîcheur et de subtilité aborde des thèmes connus de manière bien singulière. Toujours avec poésie, fantaisie et féérie, Martine Delerm nous parle si bien de rêves, d'espoir, d'accomplissement de soi et aussi d'acceptation de soi. Quel équilibre parfait entre la douceur des mots et les couleurs délicates! Les illustrations à l'aquarelle, aux jolies et timorées teintes pastelles nous invitent dans un univers à la fois enchanteur, intimiste et métaphorique. Un plaisir pour les yeux et une victoire pour les mots qui font sens.
 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr