Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

The Generations - Livre I - ALIVE

1
Scott Sigler

LUMEN
Traduit de l'anglais par Mathilde Montier
Février 2016
512 pages
15 euros

Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Science-Fiction, Cercueils, Fantastique

Quatrième de couverture : Em se réveille dans le noir, seule, entravée, dans un espace confiné qui ressemble à un sarcophage. C'est le jour de son anniversaire, elle a douze ans et... c'est tout. Elle ne se rappelle pas comment elle s'appelle, ce qu'elle a fait la veille ou à quoi ressemble le visage de ses parents. Elle ne comprend pas du tout ce qui se passe. Lorsqu'elle parvient, à force de volonté, à se libérer de ce piège, elle découvre, autour d'elle, onze autres cercueils, dont certains occupants sont toujours en vie. Une initiale et un nom de famille sont gravés sur chaque sarcophage. La jeune fille prend la tête du petit groupe d'adolescents – ils ont en fait tous dix-sept ans – et découvre un labyrinthe de couloirs poussiéreux, constellés par endroits d'ossements. Sont-ils sous terre ? Y a-t-il d'autres survivants ? Comment trouver eau et nourriture ? Et surtout, qui sont-ils, quels sont ces étranges symboles qui marquent leur front, et comment sont-ils arrivés là ? Le nouveau thriller fantastique de Scott Sigler prend le lecteur à la gorge dès la première ligne. Rivalités de jeunes héros complètement amnésiques, poids oppressant du piège où ils se trouvent enfermés, sans moyens, à première vue, de survivre, enjeux plus grands qu'eux qui se jouent sans qu'ils le sachent : un auteur à la maestria reconnue, régulièrement classé dans les listes des meilleures ventes du New York Times, tisse un suspense impitoyable, à mi-chemin entre Le labyrinthe et Sa Majesté des mouches.

 "J'ouvre les yeux dans le noir. Le noir total. J'entends ma propre respiration, mais rien d'autre. Je soulève la tête – elle bute sur une surface solide, qui ne bouge pas d'un pouce. Il y a un mur juste devant mon visage. Non, pas un mur... un couvercle".

D'un suspense insoutenable, d'une tension exceptionnelle, le premier tome d'Alive prend ses lecteurs aux tripes et les tient en haleine jusqu'à ce qu'enfin on arrive à avoir des réponses à nos obsédantes questions. Le gros point fort d'Alive est son ambiance franchement glauque, claustrophobe et c'est ce qui m'a attirée dès le départ : l'amnésie de plusieurs héros, des adolescents qui se réveillent dans un espace entravé qui ressemble étrangement à un cercueil. L'héroïne, Em, croit qu'elle a 12 ans et que c'est son anniversaire mais ne se souvient de rien de plus, ni de sa famille. Tout son groupe se réveille dans les mêmes conditions. Em prend la tête du groupe et organise une libération... semée d'embûches et de découvertes macabres. En fait ils ne sont pas seuls et on comprend vite qu'il y a des salles avec d'autres sarcophages. Piégés dans une sorte de labyrinthe poussiéreux, d'imbroglio infernal de couloirs ornés d'ossements, ils tentent de comprendre où ils sont, qui ils sont et ce qu'il se passe...

Je ne vous en dis pas plus car l'auteur tient à coeur à ce qu'on ne spoile pas le roman et il a carrément raison car la grande force de son intrigue tient dans le mystère intense et le suspense grandissant, dans le fait de ne pas savoir tout simplement. Il vaut mieux ne rien savoir avant de le commencer tellement les révélations provoquent leur effet parce qu'on ne s'y attend pas. On a beau chercher, trouver une hypothèse, rien n'est comparable à ce que nous réserve l'auteur. Et croyez-moi il fait fort et réussit parfaitement son coup. Je pensais avoir affaire à un thriller fantastique, certes on y est mais tout fait penser au genre de la science-fiction. Pourtant si j'ai bien aimé Em, je n'ai pas forcément réussi à m'attacher à elle...je me suis surtout attachée au groupe dans son entier, à la manière dont il évolue, aux rivalités peu à peu enclenchées, aux amitiés qui se fondent autour de la survie mais surtout de l'envie et du besoin de comprendre. Avant de comprendre son avenir, il faut savoir qui on est, d'où l'on vient pour savoir où l'on va. Je dois dire que Scott Sigler réussit à manier cette échelle du temps, entre les réminiscences du passé, la quête du présent et le futur en une seule et même question "Que va t-il se passer ?". 

Avec son écriture efficace, son intrigue intense et surtout son ambiance haletante, à la fois stressante et oppressante, le premier tome d'Alive est remarquable et captivant. J'ai rarement été aussi prise dans une histoire où tout n'est que mystère, où l'on avance pour mieux reculer, où l'on touche du doigt la solution pour mieux voir s'effondrer nos illusions. Un premier tome dont le potentiel hautement addictif ne peut que nous inciter à exiger la suite de toute urgence.


Le site officiel de l'auteur
La page Facebook des éditions Lumen.

Commentaires

  1. je n'étais pas plus attirée que ça par ce bouquin dont on parle trop. Je le note quand même pour un peu plus tard :P

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr