Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

A thousand pieces of you (Firebird #1)

0
Claudia Gray

Harper Teen
Novembre 2014
357 pages
6,46 euros Paperback sur Amazon

Young Adult dès 14 ans
Thèmes : Dystopie, Voyage, Science-fiction

Résumé :  Marguerite Caine's physicist parents are known for their groundbreaking achievements. Their most astonishing invention, called the Firebird, allows users to jump into multiple universes—and promises to revolutionize science forever. But then Marguerite's father is murdered, and the killer—her parent's handsome, enigmatic assistant Paul— escapes into another dimension before the law can touch him. Marguerite refuses to let the man who destroyed her family go free. So she races after Paul through different universes, always leaping into another version of herself. But she also meets alternate versions of the people she knows—including Paul, whose life entangles with hers in increasingly familiar ways. Before long she begins to question Paul's guilt—as well as her own heart. And soon she discovers the truth behind her father's death is far more sinister than she expected. A Thousand Pieces of You explores an amazingly intricate multi-universe where fate is unavoidable, the truth elusive, and love the greatest mystery of all.

Mon avis est extrêmement positif et bon pour ce début de série très prometteur... Je n'en fais pas un coup de coeur car j'ai deviné trop de choses en matière de personnages si bien qu'il m'a manqué l'effet de surprise mais je reste absolument enthousiaste quant à ce premier tome et je compte bien lire les suivants. Je remercie ma copinette Laure qui m'a offert ce roman et qui pour elle est un coup de coeur.

Nous faisons connaissance avec Marguerite Caine dont les parents physiciens font des expériences scientifiques un peu folles. Leur dernière réalisation permet de voyager dans différents univers (attention ici c'est très complexe et intéressant), dans différentes dimensions. Il ne s'agit pas de voyage spatio-temporel au sens d'une machine à remonter le temps, non. Le Firebird (l'Oiseau de feu) est une sorte d'outil de téléportation qui permet de passer d'un univers parallèle à un autre. Imaginez votre vie, votre identité, la même, dans une infinité de possibilités différentes. Ainsi plusieurs éléments de votre vie se retrouvent dans votre univers alternatif (même parents, même fraternité) sauf que les circonstances autour sont différentes, le contexte et le cadre aussi. C'est précisément là que tient l'originalité de l'intrigue de Claudia Gray, elle invente des univers parallèles, nous sommes dans une intrigue de voyage alternatif et non pas de voyage spatio-temporel. La manière dont elle donne les explications à ces "infinités" est aussi passionnante que complexe, riche que cohérente. Tout se tient et on est captivé par le réalisme ou en tout cas la vraisemblance qu'elle donne au Firebird.

Les parents de Marguerite ont deux assistants : Theo et Paul. L'intrigue débute lorsque le père de Marguerite est assassiné et que le Firebird est saboté. Paul est incriminé et fuit dans une réalité alternative tandis que Theo épaule Marguerite qui souhaite se venger et se lancer à la poursuite de Paul. Grâce à des flashbacks, on en apprend plus sur le personnage de Paul et dès lors le postulat de base sur sa culpabilité flagrante m'a dérangé. C'est ce qui m'a motivé justement dans les touts premiers chapitres : ce suspense très bien mené car l'auteure va nous donner les clés qu'à la toute fin. On sent bien qu'il y a autre chose mais on n'arrive pas à mettre le doigt dessus. D'ailleurs les choses sont plus compliquées que prévu car aussi volontaire et déterminée à vouloir tuer Paul, Marguerite éprouve des sentiments contradictoires voire de l'amour pour lui.

Le gros point fort du roman et son originalité c'est l'univers des mondes parallèles et alternatifs. En résumé Marguerite va passer d'une réalité à l'autre, d'un monde à l'autre, tout en restant Marguerite sauf qu'elle a la particularité de garder en mémoire tous ses souvenirs (non pas du passé mais d'où elle vient, de son monde d'origine, vous comprenez la nuance ?). Et les réalités imaginées par l'auteure sont fascinantes et passionnantes : d'un Londres aux accents futuristes et high-tech, à la Russie impériale où Marguerite est la fille du tsar, jusqu'à un monde sous-marin. 

C'est un tome qui enchaîne action, suspense, réflexions sur les théories du Firebird et sur tous les enjeux qu'impliquent le voyage dans différentes dimensions (thème de l'identité, du sentiment d'appartenance, du cours des choses, du destin). En fait ce qui est incroyable c'est que Marguerite, par ses voyages va tout de même faire la douloureuse expérience que dans d'autres possibilités, parfois son père meurt aussi, parfois c'est sa mère et dans le plus tragique des cas, elle perd les deux. Ainsi j'ai beaucoup aimé cette part de réflexion sur le sens de la vie, sur les liens familiaux, sur la manière dont se déroule l'inévitable et Claudia Gray apporte de la sensibilité, de l'émotion dans une intrigue qui se veut 100% science-fiction, dystopie, fantastique. Le contraste entre les deux est plutôt bienvenu, à l'image d'un Paul aux théories scientifiques mais qui a la capacité de voir au-delà de la science lorsqu'il s'adresse à Marguerite. On assiste parfois à des dialogues entre les deux personnages qui parlent de l'art, de la beauté d'une émotion, de la peinture... J'ai aimé la vision de Claudia Gray sur certaines choses de notre monde, sur qui on est et ce que l'on montre (on frôle le roman initiatique), elle apporte une dimension plus authentique à son intrigue et on peut lire des phrases vraies qui vous touche personnellement. 

Tout ceci pour vous dire que A thousand pieces of you (que j'aime à traduire par "Un millier de toi" dans le sens de parties/morceaux/pièces) pour faire ce contraste entre l'infinité des dimensions multiples et une partie de la même personne qui se retrouve dans ses possibilités (par exemple dans la Russie impériale Marguerite est amoureuse de son garde royal qui n'est autre que Paul). Il y a aussi une grande part de romance dans ce premier tome mais c'est un aspect que l'on retrouve souvent dans le Young Adult et qui ne m'a pas dérangé. La lecture en anglais est largement accessible grâce à une plume fluide, efficace, prenante et rythmée. Beaucoup de questions fusent à la fin du roman parce que l'auteure fait quelques révélations qui viennent complexifier encore plus un univers dense qui a un excellent potentiel. Je suis curieuse de découvrir la suite...



Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr