Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Soul breakers

1
Christophe Lambert

Bayard Jeunesse
Janvier 2017
588 pages
16,90 euros

Roman ado dès 14 ans
Thèmes : Aventure, Mystère, Fantastique

Quatrième de couverture : USA, 1936. Des milliers d'Américains victimes de la Grande Dépression sont jetés sur les routes. Parmi eux, Teddy Gentliz, 15 ans, voyage vers la Californie avec son père et sa petite soeur Amy dans l'espoir d'une vie meilleure. En Arizona, la famille croise un étrange groupe de forains et son charismatique chef : Sirius Huntington. Après avoir assisté à leur spectacle, Amy est soudainement frappée par un mal mystérieux... Persuadé que les forains ont volé l'âme de sa soeur, Teddy se lance à leur poursuite à travers les Etats-Unis. Sur son chemin, entre dangers, amitiés, amour et magie, l'adolescent va faire l'apprentissage intense du monde. Et de lui-même. 

Soul breakers est un roman dense et intense qui nous plonge dans une grande saga faite d'aventures, de magie, de suspense, de légendes et de mystères. USA, 1936...il faut bien avoir à l'esprit la situation chronologique des faits car parfois on est tellement emporté par le mystère du récit que le lecteur a l'impression d'être dans l'Amérique des colonies (donc bien avant 1936!). Le contexte américain est bien présent et bien décrit avec la détresse et la crise financière provoquées par la Grande Dépression et le crack boursier de 1929. Des milliers d'Américains sont en déroute et cherchent du travail pour survivre, un travail payé à coup de lance pierres et dangereux où les hommes descendent dans les mines de charbon. Teddy Gentliz, 15 ans va se lancer dans une quête périlleuse car il est persuadé qu'un groupe de forains maléfique est à l'origine du "coma" soudain de sa soeur. La veille, elle avait assisté à un spectacle de marionnettes et Sirius, le chef de file des forains l'a incité à jouer d'un instrument de musique.

L'univers de Soul breakers est foisonnant et complexe à la fois : j'y ai vu du mystère et une ambiance inquiétante à la Insidious (l'âme des enfants est volée et est capturée par une entité maléfique), j'y ai vu l'étrangeté d'un parcours qui rappelle la série Jonah de Taï-Marc Le Thanh avec des personnages tout aussi énigmatiques et enfin j'avais l'impression aussi d'être dans un épisode de Docteur Quinn (les mines, les indiens Navajo, le fanatisme de certaines églises, le contexte...) Bref il y a de nombreux éléments qui font de Soul breakers une épopée florissante entre action, suspense et émotion. Je dois dire que j'ai été envoûtée et fascinée par l'identité de l'homme au manteau noir, par les intentions des forains et leur manière de voler l'âme des enfants. Cette dose de magie apporte énormément à une intrigue originale et onirique au coeur d'un contexte historique intéressant, celui de l'Amérique des années 30. Les descriptions sont longues, si bien que parfois j'étais découragée dans ma lecture : presque 600 pages c'est costaud même si le héros va vivre moults péripéties et rencontrer d'autres personnages : le poète Duca, la jolie Mary Jane... Il va faire l'apprentissage de la vie : apprendre à faire confiance, se fier à son instinct, découvrir son âme, garder la volonté et l'espoir, tomber amoureux, se battre pour la justice et sauver sa soeur. On assiste alors à un beau roman initiatique, quoique parfois trop lourd côté descriptions, mais avec une intrigue captivante qui a su me tenir en haleine. Je voulais absolument savoir qui était Sirius, cet être maléfique et son but (à quoi lui sert les âmes des enfants?). J'ai aimé la magie distillée dans cette quête et surtout la connexion des rêves avec la réalité de Teddy dont le pouvoir est de prédire certains évènements. 

En résumé, un bon roman, divertissant et prenant, qui aurait gagné en dynamisme s'il n'avait pas été trop long. Il ne faut pas oublier qu'on s'adresse aux adolescents et que ma foi, si le contexte est intéressant, il n'est pas utile de tout mettre : les mines, le prêtre fanatique qui accuse de sorcellerie, les références à Salem, les filles de joie, les indiens etc... Si bien que le roman d'aventures et de voyage se transforme parfois en essai socio-historique, certes romancé, mais fastidieux. Pour ma part, j'en ressors plutôt satisfaite et bluffée par tant d'intensité et de rigueur dans une intrigue qui garde tout le long son aspect incroyable et fantastique...
 

Commentaires

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr