Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

L'Héritier des Draconis - Tome 1 - Draconia

0
Carina Rozenfield

Gulf Stream Editeur
Mars 2017
336 pages
12,90 euros

Roman Junior dès 9 ans
Thèmes : Fantastique, Dragons, Fantasy

Quatrième de couverture :  Difficile de mener une vie paisible lorsque l'on a des flammes dans les yeux à la moindre crise de colère et que l'on donne vie aux images et sculptures de reptiles d'un simple regard... Ballotté de famille d'accueil en famille d'accueil depuis qu'il a été abandonné à la naissance, le jeune Elliott fait de son mieux pour dompter son tempérament de feu, malgré la sournoiserie de certains élèves de sa classe. A quelques jours de son dixième anniversaire, une sphère lumineuse tombe du ciel tout près de chez lui. Accompagné de ses amis Tamara et Gédéon, Elliott découvre qu'il s'agit d'un passage vers un monde merveilleux, Draconia ! Les enfants y font la rencontre de Gulliver, un gentil géant. Ce qu'il va leur révéler va changer la vie d'Elliott à tout jamais...

Je suis d'habitude bon public pour ce genre de petits romans junior surtout lorsque l'univers est de la fantasy, qui plus est ici avec des dragons, les créatures imaginaires les plus prisées par le jeune public. Autant vous le dire, je n'ai pas accroché mais il y a d'excellents ingrédients qui eux feront mouche auprès des 9/ 10 ans. En fait tout le début de Draconia m'a rappelé exactement la même trame que la série Le monde secret de Sombreterre de Cassandra O'Donnell, une série que j'adore alors forcément les similitudes rencontrées m'ont beaucoup énervé dans la première partie seulement. Tout d'abord on retrouve un trio d'enfants dont Elliott qui est orphelin et qui passe de familles d'accueil en foyers comme s'il changeait de chemises. Il vient d'être recueilli par un couple qui est à son écoute et cela lui convient, aussi il cherche à maîtriser sa colère qui se manifeste par des flammes dans ses yeux. On retrouve le même schéma du trio dans Le monde secret de Sombreterre : deux garçons, une fille... Alors qu'une sphère lumineuse tombe du ciel, Elliott découvre un passage magique vers un autre monde, appelé le royaume de Draconia. Et c'est dans cette deuxième partie que l'intrigue arrive à se démarquer et à prendre son envol. Les enfants vont rencontrer Gulliver, un géant qui va leur révéler la véritable identité d'Elliott et ses pouvoirs. 

Ce qui m'a plu donc dans Draconia c'est tout l'univers merveilleux autour des dragons, le personnage de Kian qui est énigmatique et dangereux et surtout les pouvoirs d'Elliott qui peut donner vie à des représentations (images, sculptures, de reptiles). D'un seul coup d'oeil et s'il tient dans sa main une statuette de dragon, il peut se transformer en cette créature. La plupart de ces statuettes magiques ont été détruites par son oncle Kian qui a pris par la force le pouvoir sur le Royaume. L'objectif d'Elliott et de ses amis est donc de récupérer le plus de statuettes possibles pour le vaincre et rentrer sur Terre... Malgré un début difficile, la seconde partie m'a captivé. L'écriture de Carina Rozenfield est idéale pour des jeunes lecteurs : fluide, alerte, vive et efficace. Le récit est parsemé de nombreux rebondissements et on avance de révélations en surprises dans l'intrigue, menée avec des ingrédients convaincants et de bonnes idées. 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr