Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

The Bone Witch #1

0
Rin Chupeco

Sourcebooks Fire
Mars 2017
411 pages
Hardback
Acheté sur Amazon via TBD

Young Adult/ Paranormal/ Fantasy

Résumé :  The beast raged; it punctured the air with its spite. But the girl was fiercer. Tea is different from the other witches in her family. Her gift for necromancy makes her a bone witch, who are feared and ostracized in the kingdom. For theirs is a powerful, elemental magic that can reach beyond the boundaries of the living—and of the human. Great power comes at a price, forcing Tea to leave her homeland to train under the guidance of an older, wiser bone witch. There, Tea puts all of her energy into becoming an asha, learning to control her elemental magic and those beasts who will submit by no other force. And Tea must be strong—stronger than she even believes possible. Because war is brewing in the eight kingdoms, war that will threaten the sovereignty of her homeland…and threaten the very survival of those she loves.

"Let me be clear, I never intended to raise my brother from his grave... 
If there's anything I've learned from him in the years since, 
it's that the dead hide truths as well as the living."


Daeva (source Wikipédia) : Un div en farsi ou daeva (daēuua, daāua, daēva) en avestique est un esprit maléfique de la mythologie iranienne qui aime causer la douleur et la destruction. L'étymologie de ce nom vient du mot indo-européen deiva signifiant « céleste, brillant »


Soyons honnêtes... je suis faible car c'est bien la couverture qui m'a fait craquer et la phrase d'accroche hyper mystérieuse. En commençant ce roman, je savais peu de choses hormis que l'héroïne était apparemment une sorcière et qu'elle a ramené d'entre les morts son frère. Il ne m'en fallait pas plus pour me plonger dans ce YA absolument incroyable pour son univers fantastique qui mélange de la mythologie de la Perse antique, des influences du zoroastrisme (les daeva sont des démons, il y a des bézoars et toutes sortes de créatures surnaturelles venues des abysses et des enfers!) et de la nécromancie! WHAOUHHH !! AMAZING! on ne peut pas faire plus original et attractif car ce n'est pas du vu. En tout cas j'étais déjà prise dedans, car j'ai étudié l'anthopologie des religions... forcément ce terrain est propice et prometteur.

Côté VO je savais que je m'embarquais dans du lourd mais force est de reconnaître que finalement pour de la fantasy (c'est mon 1er roman que je lis avec des sorcières) The Bone Witch n'est pas compliqué à lire, c'est seulement qu'il est riche et foisonnant tellement il y a de connexions magiques et tellement le panthéon des sorcières, des gardiens, des créatures surnaturelles est impressionnant. L'intrigue se déroule aussi dans plusieurs villes des Eight Kingdoms avec des rois, des reines, des impératrices, des Premiers ministres et que la politique/ stratégie prend une grande part dans l'action. 

Les sorcières "asha" ont plusieurs niveaux de formation et ont une hiérarchie de pouvoirs. On va suivre l'apprentissage de la sorcellerie de Tea (Thé) par Lady Mykaela, une grande sorcière de la mort. Tea découvre qu'elle a des pouvoirs magiques alors qu'elle ramène son frère mort au combat lors de son enterrement. A la différence de ses soeurs qui maîtrisent la sorcellerie classique des éléments de l'eau, la forêt, la terre, l'eau, le feu, le vent... Tea est une sorcière de la mort autrement dit une "Bone Witch" ou "sorcière des os". Dans le village c'est un scandale et on en a peur. Tea va devoir quitter sa famille avec Lady Mykaela qui va lui enseigner ce qu'elle doit savoir et la prendre sous son aile. Malgré leur immense pouvoir, ces sorcières sont détestées dans le Royaume, elles servent les rois pour maintenir la paix et vaincre les attaques de créatures terribles et mutilées venues des profondeurs. Les Bone Witch sont considérées comme des sorcières sombres car elles manipulent la mort et sont seules capables de vaincre les démons, qui reviennent chaque année. Les Daeva ayant été crées par le Faux Prince pour prendre le pouvoir des Eight Kingdoms...

J'ai frôlé le coup de coeur car le roman a un très bon potentiel. D'ailleurs j'espère qu'il sera traduit en VF (je le vois bien chez la collection R ou Pocket Jeunesse ou Lumen) pour voir si je n'ai pas manqué des subtilités. Il y a une intrigue originale et intéressante, beaucoup de mystères et de magie avec des éléments étonnants que sont les heartglass où chacun porte son coeur, l'essence de son âme autour du cou et qui possèdent des couleurs symboliques. C'est passionnant mais en anglais j'ai trouvé certains passages descriptifs un peu longs. Disons qu'en anglais c'est dur de maintenir une concentration assidue sur un roman d'une telle puissance avec autant de détails et de descriptions sur les leçons de danse, d'art du combat, de méditation, l'art de dessiner les runes, de lire dans les "heartglasses" (lunettes de coeur) etc... de l'héroïne. Il y a tout un rituel de cérémonies, des célébrations et de rites de passages... puis il y a plusieurs intrigues notamment avec le Prince Kalen (la fin est d'ailleurs carrément bluffante et m'a cloué sur place si bien qu'il faudra que je lise la suite!!) des intrigues royales et politiques à la Game of Thrones où on a un savoureux mélange de fantastique mêlé aux pouvoirs des hommes. 

Voilà une nouvelle série à suivre de près tellement il y a un univers étonnant et surprenant! J'ai presque tout aimé et une nouvelle fois, si ce n'est pas un coup de coeur c'est uniquement dû à la difficulté de lire en anglais. Mais l'ambiance est là, prenante, addictive et l'auteure nous réserve une surprise de taille qui m'a fait poussé un cri suraigu à la fin du genre "WHAT!!!!". A tenter si vous aimez découvrir des choses, si vous voulez du nouveau et du frais dans le YA !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr