Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Kate Hannigan

0
Catherine Cookson

Editions Charleston
Traduit de l'anglais par Fabienne Duvigneau
Septembre 2017
284 pages
18 euros

Romance historique

Quatrième de couverture : Le Dr Rodney Prince n'a jamais vu de jeune femme comme Kate Hannigan dans le quartier sale et pauvre où il prodigue ses soins. Sa beauté et son intelligence surpassent de loin celles de Stella, son épouse, si raide, si froide, si calculatrice, et elle exerce sur lui une attirance irrésistible. Kate a toujours souffert à cause des hommes. Son père tout d'abord, un docker à la main lourde. Son compagnon aux belles paroles ensuite, qui la laissera mère célibataire à dix-huit ans, à la suite d'un accouchement éprouvant qui bouleversera la vie du Dr Prince. Mais leur amour à peine naissant alimente une rumeur malsaine parmi les habitants du quartier. Car il défie toutes les règles de la bonne société édouardienne... 


 Lorsqu'on lit le bandeau "Une pépite de la littérature anglaise" on ne peut échapper à l'attrait de ce roman. Si comme moi vous appréciez les classiques de la littérature anglo-saxonne et affectionnez les soeurs Brontë ou les Jane Austen... Kate Hannigan saura vous plaire et vous convaincre.
L'histoire commence de manière douloureuse, à la veille de Noël dans un quartier miséreux du nord-est de l'Angleterre. Kate Hannigan est toute jeune, à peine 18 ans, et s'apprête à mettre au monde un bébé. Le Dr Rodney Prince est appelé en renfort alors que l'on se prépare à un accouchement long et difficile. Le Dr Rodney Prince ressortira de cette épreuve à la fois marqué et impressionné du courage de cette jeune femme issue d'une famille pauvre. La beauté, l'intelligence de Kate l'a bouleversé...si jeune, si naïve, déjà abusée et délaissée par les hommes. Depuis à chaque veille de Noël, Kate et Prince se croisent et derrière les courtoisies et les règles de bienséance, on peut deviner qu'un amour sincère se dessine peu à peu... Mais cet amour naissant, Kate et Prince n'en ont pas encore pris la teneur que des rumeurs malsaines parmi les habitants du quartier courent dans la bonne société...

Tout d'abord j'ai beaucoup aimé l'écriture douce, délicate de Catherine Cookson. Dès les premières pages, nous sommes plongés dans un récit fort en émotions, tout en pudeur et en retenue mais aussi tout en sensibilité. J'ai adoré sa manière d'introduire cette magnifique et tendre histoire d'amour qui se dévoile à chaque veillée de Noël, un peu plus, qui monte crescendo. C'est le point original du roman car l'intrigue amoureuse avance toujours dans des épisodes qui se déroulent la veille de Noël. On voit ainsi les personnages évoluer et méditer sur leur statut, faire le point sur leurs sentiments et sur leur vie, livrer leurs états d'âme. Catherine Cookson nous livre une belle histoire d'amour, pleine de romantisme et dans laquelle cet aspect là permet de défier toutes les mauvaises langues. La pauvreté, l'exploitation de la classe ouvrière, l'émancipation, l'emprise de la religion dans la vie des familles et dans la sphère privée, l'éducation, les conditions de vie des milieux défavorisées... tout le contexte social de la société édouardienne apporte beaucoup d'intensité, de réflexion et d'intérêt au roman. 
 
Kate Hannigan est une grande héroïne. Dès le départ elle a envie de s'en sortir, cherche à éviter le déterminisme social, se fait engager dans une bonne famille et apprend à lire, à écrire, à bien parler. Elle est d'une grande force morale et d'une sagesse à toute épreuve. J'ai adoré suivre son parcours et surtout sa manière de réfléchir, de se faire une place et d'offrir le meilleur pour sa fille. Elle lutte pour ses convictions et ose réfléchir par elle-même, nous proposant un exemple de féminisme. Un beau roman, proche des critiques que l'on peut lire dans un Austen et je suis d'autant plus ravie que le bandeau est loin d'être exagéré!
 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr