Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Depuis 2016 je renoue avec une littérature que j'avais délaissé à savoir les romans adultes et je partage avec vous mes découvertes et mes lectures dans tous les genres : romance, thrillers, romans contemporains ou historiques, fantasy, new adult.

Merci à vous et bonne visite...

Journal d'un enfant de lune ♥ ♥ ♥

0
Joris Chamblain
Anne-Lise Nalin

Kennes Editions
Octobre 2017
56 pages
15,95 euros

BD JEUNESSE/ BD Tout Public

Quatrième de couverture : Morgane a seize ans. Elle vient d'emménager dans une nouvelle maison, avec ses parents et son petit frère. Tandis qu'elle déballe ses cartons, elle retrouve un journal intime caché derrière un radiateur. C'est celui de Maxime, un jeune homme de dix-sept ans, qui y raconte son étrange maladie qui l'empêche de vivre à la lumière du jour. C'est un enfant de la lune...

Morgane a 16 ans. Un déménagement, un petit frère dans les pattes, des parents qui en demandent peut-être un peu trop... Alors qu'elle essaie de prendre ses marques dans sa nouvelle chambre et après une journée passée à bougonner dans son coin, Morgane découvre un journal intime caché derrière un radiateur. De la stupeur naît la curiosité et Morgane commence à le découvrir. Il appartient à Maxime, un jeune homme de 17 ans atteint d'une étrange maladie qui l'empêche de vivre à la lumière du jour. Atteint de Xeroderma Pigmentosum, il ne peut exposer sa peau au soleil sous peine de graves séquelles et brûlures. Il raconte ainsi sa vie morose, isolée de tout, marginalisée à cause d'une maladie qui l'incite à sortir de nuit seulement et à porter une combinaison le jour. Impossible de suivre une scolarité normale... puis il y a la dépression, le sentiment d'injustice, la douleur et bientôt la colère. Morgane en est métamorphosée. Elle devient compréhensive avec ses parents, fait des efforts, est moins irritable et souhaite s'engager dans une association. Sa meilleure amie, la voyant bouleversée et amoureuse lui souffle une idée incroyable : et si elle retrouvait Maxime ?


Journal d'un enfant de lune est une magnifique BD, très émouvante, poignante et douce malgré la dureté du thème. Comment rendre une maladie poétique en appelant les patients qui en sont atteint "enfants de la lune" ? Une enfance perdue, une adolescence frustrée... loin de la lumière, où la nuit est bénie, le soleil maudit. Comment ne pas se sentir différent, en souffrance, loin des autres ? Journal d'un enfant de lune est une BD extrêmement riche pour tout ce qu'elle nous apprend (une maladie méconnue) mais surtout pour toute sa justesse de ton, sa justesse d'écriture et de ressenti. Le récit est parfaitement maîtrisé, partagé entre les émotions, la contradiction, la délicatesse, la sensibilité, l'empathie et la mélancolie. J'ai eu les larmes aux yeux et j'ai été touché par cette belle et triste histoire d'amour.


J'ai adoré les réactions de Morgane qui est de suite touchée et saisie en plein coeur par Maxime, qui instaure une complicité et des liens très forts avec un inconnu. Il y a une telle connivence entre les deux jeunes gens alors qu'ils ne se connaissent pas. Pourtant ils partagent déjà l'intensité des lignes écrites dans ce journal. J'ai trouvé ça très beau et très tendre. Les illustrations d'Anne-Lise Nalin sont très belles, tout en délicatesse avec des traits réalistes et expressifs. Non seulement Joris Chamblain maîtrise les scénarios jeunesse mais il réussit avec Journal d'un enfant de lune à nous toucher en plein coeur et à parler admirablement de la maladie sans tomber dans le pathos, bien au contraire, mais en l'évoquant de manière noble et poétique.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr