Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

How to stop time de Matt Haig

0
Matt Haig

Hélium
Traduit de l'anglais par Valérie Le Plouhinec
Mars 2019
352 pages
16,50 euros

Young Adult dès 16 ans
Thèmes : Temps, Philosophie, Amour

Quatrième de couverture : Le nouveau roman de Matt Haig, un thriller aussi haletant que romantique. Tom Hazard vient de postuler pour devenir professeur d'histoire dans un collège londonien. Il se tient résolument à l'écart des autres. Car Tom a un secret. Il est atteint d'anagérie, une condition qui survient à la puberté et provoque un vieillissement extrêmement plus lent que la normale. Il doit donc tout taire pour ne pas éveiller les soupçons et risquer de devenir un objet d'étude scientifique ou, pire, d'être tué. Il renonce ainsi, chaque fois que le danger se précise, à la vie qu'il s'est construite, recommençant tout à zéro ailleurs. C'est ainsi qu'il a dû abandonner sa fille, atteinte du même mal que lui. Depuis lors, il n'a qu'une idée en tête : la retrouver, morte ou vivante. Mais voilà qu'il est en train de tomber amoureux de Camille, une simple mortelle - lui qui sait que l'envie de se rapprocher d'elle est la pire chose qui puisse lui arriver...

Voilà encore un roman surprenant. J'ai pour habitude de lire tous les romans de Matt Haig parce que j'aime beaucoup son style d'écriture percutant et toutes les réflexions qu'il engage dans ses romans. J'ai notamment pu lire sa trilogie Un garçon nommé Noël et Humains, et à chaque fois ce fut une bonne surprise. Je ne pouvais pas passer de How to stop time surtout que la thématique du Temps et de la mémoire est très intéressante.

Avouons-le, ce roman est excellemment bon... En termes d'intrigue, de héros principal et réflexions philosophiques sur le sens de la vie, le déroulement du temps, la famille etc... En résumé notre héros principal Tom Hazard, 41 ans en apparence en a finalement 439 ! Etonnant et surprenant. Il a envie de renouveau et de break dans sa lourde vie et se recycle en tant que professeur d'histoire dans un collège londonien.
S'il se tient à l'écart des autres, c'est parce qu'il est atteint d'anagérie, autrement dit il vieillit excessivement lentement. Il doit tous les 7 à 8 ans, changer de vie s'il ne veut pas attirer l'attention sur lui. Il a transmis ce mal à sa fille Marion avec laquelle il a perdu le contact depuis les années 1600. Il l'a abandonné pour la protéger mais rongé de remords, il n'aura de cesse de la retrouver. 

How to stop time c'est un roman bizarre dans la mesure où je ne m'attendais vraiment pas à ce héros désabusé, désespéré, monotone et morose. Dès lors nous allons plonger de flashbacks en souvenirs pour révéler ce que fut son existence, terrible, marquée par des épisodes douloureux, et la perte d'êtres chers. On peut comprendre alors son état d'esprit quelque peu déprimé. Si le roman fantastique des voyages temporels devient parfois roman historique des remontées dans le Londres de 1581, de la chasse aux sorcières en passant par Shakespeare, et que l'ensemble se lit plutôt bien, j'ai trouvé certains passages un peu longs et complexes pour du Young Adult. 
Les allers retours dans le temps et cette réflexion sur les différentes temporalités rendent ce roman profond et passionnant mais peut-être moins adapté pour un adolescent de 12 à 16 ans. 
C'est toute la réflexion philosophique et existentielle et le discours métaphysique qui est complexe ici et pas abordé de manière très alléchante. Il est vraiment long et je ne pense pas que pour un ado de 12 ans ce soit bien palpitant. Ça manque d'action et pour moi Matt Haig se situe plus dans une réflexion destinée aux plus de 16 ans quand on commence la philosophie. Les voyages dans le temps certes c'est le côté aventure, suspense et action, mais c'est tout de même plus un roman historique sur l'Angleterre et l'évolution des moeurs. Le héros est prof il a 41 ans et à mon sens, ce point de vue de la narration est éloigné de ce qu'on lit en jeunesse.

En bref une lecture que j'ai beaucoup aimé, qui ne manque pas de profondeur mais peut-être de rebondissements sauf pour le final très touchant. J'ai moins retrouvé l'humour que dans Humains qui m'avait fait sourire et l'écriture de Matt Haig reste inventive et originale, aussi intelligente que bouleversante. Mais il me manque un petit quelque chose pour avoir le coup de coeur car je ne me suis pas assez attachée au personnage principal. 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr