Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

La mécanique du coeur - Mathias Malzieu

8



Mathias Malzieu
Editions Flammarion
Collection Littérature Française
2007/ 177 pages

"J’ai perdu mes lunettes, enfin j’ai pas voulu les mettre, elles me font une drôle de tête, une tête de flamme…à lunettes."



Mot de l’éditeur :



Edimbourg, 1874.
Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à. l'accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d'éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d'état amoureux. Mais le regard de braise d'une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve prêt à toit pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu'aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l'amour comme sa cruauté.

Inutile de vous raconter le livre, cela couperait tout le charme de sa lecture. Pour la petite anecdote ; un jour de novembre, je m’ennuyais. Flânant sur le net, je voulais trouver un livre qui sorte de l’ordinaire, qui me permette de rêver tout en gardant cette mélancolie que je ressentais. Puis un titre retient mon attention : « Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi. » de Mathias Malzieu. Je me renseigne. Le livre évoque la douleur causée par la perte d’un parent. Je sors l’acheter. Je reviens. Je le lis.
Je retourne sur le net et apprend qu’un deuxième roman de cet auteur est publié : « La mécanique du cœur ».Et là, c’est une révélation, un coup de cœur inattendu d’autant plus fort qu’il tient au simple hasard de la découverte. Avant même de lire le roman, je savais qu’il allait me plaire…


L’histoire est originale, toute empreinte de chaleur poétique : un garçon ; Jack, qui à la place du cœur, a une horloge et doit contrôler ses émotions. Seulement il rencontre Miss Acacia. La mécanique du cœur se met en marche…
C’est beau, parfois romantique mais tout le long du roman on ne peut s’empêcher de penser aux liens qui sont étroitement tissés entre l’amour, la vie et la douleur. La mécanique du cœur illustre une peinture de l’amour incomparable déclinée par une plume fine et décalée, révélant un style esthétique et inventif. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas enthousiasmée pour un auteur français. A la fois fantastique et moderne, le conte dévoile une tendance à l’onirisme, portée par un lyrisme subtil et une délicate mélancolie.
Dans la lignée de Tim Burton, Mathias Malzieu a le don de sublimer le thème de l’amour ; « La mécanique du cœur » peut alors être considéré comme une ode singulière.
Une écriture inhabituelle,qui transporte le lecteur dans une quête désenchantée où la sensibilité un peu bohême et unique de l’auteur, produit une œuvre authentique et totalement inédite.
Mathias Malzieu offre là tout son talent d’artiste accompli et nous montre qu’il n’est pas seulement le chanteur un peu « loufoque » de Dionysos. C’est aussi et je dirais même (car j’ai découvert l’écrivain avant même de savoir qu’il était chanteur, je sais cela parait fou !!!) avant tout un excellent auteur. Derrière des allures insolites, La mécanique du cœur livre une expression raffinée et pure des émotions… qui nous invite à un moment délicieux de détente.


A lire et à relire pour se réchauffer des froides nuits d’hiver…Eclairés à la bougie, installés sous les couvertures, laissez la magie opérer.

Les passages que j’affectionne particulièrement :



« Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles. Deuxièmement, maîtrise ta colère. Troisièmement, ne te laisse, jamais, au grand jamais, tomber amoureux. Car alors pour toujours à l’horloge de ton cœur la grande aiguille des heures transpercera ta peau, tes os imploseront, et la mécanique du cœur sera brisée de nouveau. »


« Alors que je la suis à la cave, trépignant, je découvre une étagère remplie de bocaux. Certains sont étiquetés « larmes 1850-1857 », d’autres sont remplis de « pommes du jardin ».
-A qui sont toutes ces larmes ? je lui demande.
-Ce sont les miennes. Dès que je pleure, je récupère mes larmes dans un flacon et je les stocke dans cette cave pour en faire des cocktails.
-Comment est-ce possible que tu en fabriques de telles quantités ?
-Dans ma jeunesse, un embryon s’est trompé de direction pour rejoindre mon ventre. Il s’est coincé dans l’une de mes trompes, provoquant une hémorragie interne. Depuis ce jour, je ne peux pas avoir d’enfant. Même si je suis heureuse d’en faire naître pour les autres, j’ai beaucoup pleuré. Mais ça va mieux depuis que tu es là…
J’ai honte de lui avoir posé cette question.
-Un jour de longs sanglots, je me suis aperçu que boire les larmes apportait du réconfort, surtout mélangées à un peu d’alcool de pomme. Mais il ne faut pas en prendre lorsqu’on est dans un état normal, sinon, on ne parvient plus à être joyeux sans en boire et c’est le cercle vicieux, on n’arrête pas de pleurer pour pouvoir boire ses larmes. »

« Love is dangerous for your tiny heart even in your dreams, so please dream softly », me susurre Madeleine. Dors maintenant…
Comme si c’était facile avec un coeur pareil! »

Commentaires

  1. Waouh c'est un sacré coup de coeur apparemment! Ton billet donne vraiment envie de le lire, je le mets en premier sur ma LAL! J'avais déjà vu le clip de la chanson Tais toi mon coeur et j'ai adoré! Donc je pense que ce livre va me plaire! A bientôt!

    RépondreSupprimer
  2. @mimienco: oui oui j'ai hâte de lire ton billet et de savoir s'il t'a plu!!!!com tu dis pour moi ça été un vrai coup de coeur!!!

    RépondreSupprimer
  3. Rajouté également sur ma LAL ! :-)

    RépondreSupprimer
  4. Ton billet est super, je viens de le mettre en lien sur mon article ! A bientôt.

    RépondreSupprimer
  5. Après Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi j'ai eu du mal à accrocher à ce deuxième roman. Je faisais des rapprochements avec Edward aux mains d'argent, je suis la seule???

    RépondreSupprimer
  6. Merci de m'avoir fait découvrir ce coup de coeur, il m'a beaucoup plu !

    Au hasard, pourrais-tu remplir mon questionnaire au blogueurs en littérature ? C'est pour mon mémoire sur l'influence des médias dans la création du best-seller... Le lien est ici : http://enlivrezvous.typepad.fr/enlivrezvous/2009/10/appel-aux-blogueurs-en-litt%C3%A9rature.html.
    Merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
  7. Ton billet me donne vraiment envie. J'ai aimé les passages que tu as laissé et je suis une fan de Tim Burton donc les univers poétiques sombres ne peuvent que me plaire ^^

    RépondreSupprimer
  8. J'ai trouvé ce livre en occasion cette semaine et wahou, j'espère l'apprécier autant que toi !

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr