Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Tideland - Mitch Cullin

9



Editions Naïve
Collection Naïve Fictions
2006.
Traduit de l'américain par Hélène Collon
276 pages

Quatrième de couverture:
Jeliza-Rose a quitté Los Angeles pour une ferme décrépie du fin fond du Texas en compagnie de son père, un ex-rockeur héroïnomane. Livrée à elle-même, la fillette explore les alentours. De rencontres singulières en inquiétantes découvertes, elle plonge dans un monde où les trains deviennent des requins, où les écureuils se prennent pour Spiderman et où des Hommes des Marais prennent vie à la nuit tombée...
Mélange d'Alice au pays des merveilles et de Psychose, ce roman happe le lecteur, guidé dans un univers psychédélique par Jeliza-Rose. L'écriture lumineuse de Mitch Cullin donne magistralement vie à cette peinture désenchantée de l'Amérique, où le plus beau des cauchemars est aussi le pire des rêves.


Suite à l’overdose de sa mère, Jeliza-Rose et son père, un ex-chanteur héroïnomane, décident de quitter Los Angeles pour s’installer à What Rocks, une petite ferme abandonnée et décrépie du Texas. Sur les lieux, son père reste prostré et inerte sur son fauteuil. Le regard fixe, il ne répond plus aux appels de Jeliza. Celle-ci pense qu’il « fait le mort ». En attendant, elle explore les alentours. Mais Jeliza prend vite conscience qu’il ne reviendra pas. Livrée à elle-même, elle s’invente un monde complètement psychédélique où les écureuils sont des guerriers, où l’Homme des Marais rôde le soir ; ayant pour seule compagnie ses têtes de poupées barbies ! Jusqu’au jour où elle rencontre la femme-fantôme…

Une Alice au pays des merveilles (même si Tideland n’a rien d’un conte de fées) version trash, nous entraîne dans un monde inquiétant où le danger rôde en maître ! Il faut dire que Jeliza-Rose n’est pas franchement gâtée par la vie : elle prépare tous les matins les seringues pour ses parents junkies. Jeliza n’a pas d’autre choix que de fuir ce réel sordide. Elle se crée un monde affolant, quasi psychotique : elle y rencontre des trains-requins, des commandos d’écureuils et converse avec ses têtes de barbies ! C’est flippant tout de même ! Sauf que l'on ne peut pas lui en vouloir.On comprend vite cet imaginaire torturé : son esprit décalé voire dérangé est un palliatif à l’ennui ! Jeliza-Rose est consciente de ses propres délires et cela donne lieu à des répliques cinglantes qui nous arrachent un sourire.

Mitch Cullin perturbe le lecteur et le plonge dans une histoire glauque et noire. Certains passages dérangent mais le livre vaut le coup d’être lu. Son écriture hypnotique où les mots deviennent des images; dresse le portrait d’une enfant à la psychologie intéressante qui se retrouve en plein cauchemar. Ce qui fait le charme de ce livre, c’est justement de voir comment Jeliza « s’en sort » pour continuer à vivre. J’ai beaucoup aimé lire ce roman (malgré le malaise que m'ont inspiré certaines scènes) mais en ce qui concerne le film : je reste sceptique même si je suis curieuse...

Commentaires

  1. Tideland m'intrigue pas mal...Ça fera peut-être une prochaine lecture ?

    RépondreSupprimer
  2. oui je te le conseille!!!ca m'a vraiment plu!!! Jeliza Rose est un personnage étonnant, d'un glauque vraiment drôle parfois!!!

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que je vais le rajouter à ma LAL, ta critique me donne envie de le découvrir!!:)

    RépondreSupprimer
  4. J'attendais de lire ton avis avec impatience, merci!
    Je ne suis pas fan en ce moment d'univers glauques, peut-être pour plus tard..

    --mais qu'est-ce que la couverture est belle!!--

    RépondreSupprimer
  5. oui c'est vrai, c'est en même temps l'affiche du film!! L'actrice qui joue Jeliza-Rose a les yeux qui pétillent, j'adore!!! je suis sûre qu'elle doit être très convaincante mais je doute pour regarder le film. Lire le livre c'est faire défiler des images, on a déjà son film!!!alors je ne sais pas!!!

    RépondreSupprimer
  6. Ton avis est bien intrigant et cela n'est pas fait pour me déplaire, je vais voir si je peux le trouver à la biblio !! :-)

    RépondreSupprimer
  7. Le film vaut son pesant de cacahouètes! Il est très fidèle à l'oeuvre originale et, comme, c'est monsieur Terry Gilliam en personne qui est aux commandes, l'image est magnifique! Tout comme la jeune actrice qui interprête Jeliza! ^^

    RépondreSupprimer
  8. je serais peut être tentée par le film finalement!!!ton commentaire donne envie de le voir en tout cas!!!merciii!!!

    RépondreSupprimer
  9. J'ai beaucoup beaucoup aimé ce roman. Mitch Cullin écrit vraiment bien. Un des rares auteurs dont je guette les publications.;-)

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr