Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Le Bureau des chats

2
Miyazawa Kenji

Editions Philippe Picquier
Collection Poche
Traduit du Japonais par
Elisabeth Suetsugu
Paru en Juin 2009
101 pages

Résumé:Un recueil de contes inédits par l'une des grandes figures littéraires du Japon, dont l'humour et le merveilleux ont toujours, comme chez Andersen, une résonance intime et douloureuse. Dans un univers de fantaisie et de mystère, ces histoires ont parfois la saveur des fables et ce sont souvent de vrais drames qui ont lieu, dont les protagonistes sont des enfants, des animaux, des plantes ou même des étoiles. Ce n'est pas dans l'intention de divertir les enfants qu'il les écrivit : il portait en lui la nécessité d'écrire ces contes destinés à " un âge universel ".

Entre conte philosophique et fable merveilleuse, Miyazawa Kenji écrit avec une grande sensibilité, une plume à la japonaise qui s'inspire d'un monde onirique et mystérieux. Chacun de ses contes sont empreints d'une douceur éphémère, où fluidité des mots rime avec mélodie de la tristesse. Nostalgie ou mélancolie; ces contes laissent présager une part assez dure, les nouvelles illustrent un côté cruel du monde qui nous entoure. D'où peut-être le fameux rapprochement évoqué dans le résumé avec les contes d'Andersen. C'est pourquoi ce recueil de nouvelles s'adresse particulièrement aux adultes. Car souvent l'aspect merveilleux des contes n'a rien à voir avec celui des contes de fées, et le lecteur peut-être saisi par tant d'injustice ou de réalisme: la différence, la mort, le rejet sont des thèmes bien présents. Malgré la fantaisie, les histoires fantastiques d'oiseaux, d'animaux, d'astres célestes, malgré la féérie et la beauté d'un tel monde réinventé, réenchanté par une cosmogonie universelle, voici que ce monde inquiète, et laisse un profond sentiment de chagrin. Une belle découverte mais qui laisse le vague à l'âme car toute cette magie est aussi la plus flagrante des métaphores pour nous montrer la réalité des choses...


4/5 champignons

Commentaires

  1. J'attendais ton billet avec impatience depuis que tu m'avais parlé de ce livre. Et maintenant, je suis hésitante. Le fait que tu parles de cruauté, de vague à l'âme et de chagrin. Je vais le feuilleter avant de me décider, je crois.

    RépondreSupprimer
  2. Manu! outre la poésie qui se dégage de ce recueil, je dois t'avouer que je m'attendais à une atmosphère plus légère, mais ce fut une agréable lecture. Néanmoins tu as raison d'être hésitante, je te comprends, feuillete-le avant de faire ton choix, ma nouvelle préférée est le Bureau des chats

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr