Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Eugénie Varone (Interview)

3
Je vous l'avais promis depuis bien longtemps déjà. J'ai eu la chance de rencontrer Eugénie Varone, jeune illustratrice jeunesse qui a tout l'avenir devant elle. Gentille, agréable, c'est avec timidité mais une grande joie qu'elle a bien voulu répondre à une petite interview. Grâce aux éditions du Ricochet, j'ai lu Oko et l'oiseau, son premier album dont elle signe le texte et les illustrations. Eugénie Varone sera en dédicace le samedi 26 juin à la librairie Decitre Bellecour , à partir de 16h jusqu'à 18h (29 place Bellecour).



Bonjour Eugénie, pour commencer peux-tu te présenter et expliquer ton parcours ?
Je suis née dans les Alpes suisses où j'ai vécu et gribouillé toute mon enfance, puis j'ai suivi le cours du Rhône pour accoster à Lyon afin de perfectionner ma technique du crayon de papier à l'école Emile Cohl. A la base, venue pour le dessin animé et devenir la nouvelle Walt Disney, j'ai vite vu que ça ne me correspondait pas. Je me suis alors tournée vers l'illustration et depuis 2007, j'en ai fait mon métier.


Oko et l’oiseau est paru en avril 2009 aux éditions Du Ricochet, pourrais-tu nous en présenter les thèmes ?
On suit Oko qui se réfugie dans la jungle pour fuir la chaleur de la ville. Il y rencontre Zambo le crocodile qui va user de la naïveté du garçon pour se sortir d'une mauvaise posture. Zambo se retourne bien vite contre Oko pour tenter de le manger. Heureusement un oiseau futé va lui venir en aide en utilisant la malice pour triompher du cruel crocodile.


Quel a été l’accueil du public ?
Plutôt bon ... mais c'est assez difficile de s'en rendre compte, la majorité des retours que je reçois proviennent de mes amis ou de ma famille. Les séances de dédicace sont le meilleur moment pour un échange avec le public.


Ton univers artistique est très coloré, pourquoi ce choix ? Il y a de la joie, de l’énergie dans tes dessins, pourquoi cette voie ?
Difficile à dire, j'aime les couleurs, d'ailleurs j'ai mis énormément de temps à mettre du noir dans mes images... Je ne fais pas énormément de recherches au niveau des ambiances avant de passer à la coloration, les couleurs sont déjà dans ma tête...

Qu’est-ce qui te plaît dans ce métier ? Peux-tu nous dire comment est venue cette envie d’être illustratrice ?
J'ai toujours aimé dessiner mais en faire un métier n'a pas été un choix évident. Connaissant des personnes dans le milieu je savais que c'était très difficile. Ce qui est sûr c'est que j'aime créer et j'en ai besoin, si je ne l'avais pas tenté je l'aurai regretté... Se lever le matin pour gagner ma vie en dessinant, mine de rien c'est grisant.


Quel est ton souvenir de lecture jeunesse le plus marquant ?
C'est surtout les évènements passés avec un livre qui me sont restés en mémoire. J'ai toujours aimé lire, je me rappelle encore la joie quand j'ai fini mon premier livre seule... Ça m'avait pris une semaine de lecture chaque soir alors que si je le relisais actuellement je le finirai en moins de 5 minutes
Mon tout premier souvenir d'un livre se passe sur les genoux de mon grand père qui rajoutait au fil de l'album des oiseaux au stylo dans les pages intérieures, sur les fils électriques, les toits des maisons, ... cette image d'un adulte dessinant dans un livre m'a marqué.
Peut être que j'ai eu envie de devenir cette personne qui pouvait dessiner dans les livres





Quelles sont tes influences esthétiques et artistiques ?
J'aime beaucoup l'art nouveau et l'impressionnisme, pour les couleurs et les formes qui en ressortent. J'apprécie les œuvres de Klimt, Mucha, ...

Un album jeunesse préféré ou un illustrateur particulier ?
Il y en a tellement, si ma bibliothèque pouvait participer à l'interview elle dirait qu'elle commence à se sentir à l'étroit. J'aime surtout les albums qu'on peut voir et revoir en découvrant à chaque fois des éléments nouveaux. J'adorais les «Où est Charlie ?» Dans le même genre j'aime l'univers de Marc Boutavant et surtout son album Mouk ! J'apprécie aussi l'univers coloré de Frédéric Pillot et la série Lulu la tortue.

Une grande question : pourquoi dessiner pour un jeune public ?
A ma sortie de l'école j'ai eu des propositions dans cet univers, je l'ai donc développé. Je ne cherche pourtant pas à rester limité à ce secteur et souhaite explorer des styles destinés à un public plus adulte.

D’où te vient l’inspiration, comment est né Oko ?
A la base, Oko n'est pas né pour devenir un album. Suite à la lecture du conte Guinéen, trois images me sont venues à l'esprit. J'ai eu envie de les mettre sur papier et les ai rajouté à mon book. L'éditrice des éditions du Ricochet a voulu en savoir plus sur l'histoire d'où provenaient ces illustrations. Ensuite nous avons décidé de les décliner en un album, j'ai alors réadapté le conte.

Explique nous comment tu travailles ? Quelles sont tes techniques ?
Je peins la plupart du temps à la gouache, j'aime sa matière et pouvoir travailler avec le grain du papier. A la suite de la perte de certains de mes originaux d'Oko ( merci la poste !!!) j'ai cherché à travailler numériquement et ai trouvé un style qui me plaît bien. Au départ rebutée par la froideur de ce médium, j'ai vite vu les avantages de cette technique et les nombreuses possibilités qu'elle offre. Je n'abandonne pas pour autant mes pinceaux même si je pense m'amuser encore un bon moment avec mon ordinateur.

Aimerais-tu travailler sur d'autres univers, BD ou sur un autre thème qui te tient à coeur ?
J'ai eu l'occasion de travailler sur des BD pour les éditions Petit à petit, mais j'y prend moins de plaisir que de travailler sur une illustration. Je suis un peu touche à tout, il me manque surtout le temps pour faire tout ce que j'aimerai tester.

Jeune illustratrice jeunesse, que peut-on te souhaiter pour l'avenir ?
Des idées et une envie de créer encore longtemps ....

Des projets pour 2010 ?
Oui oui et beaucoup dans la tête...Je souhaiterai créer et décliner mes propres histoires. J'ai déjà quelques images qui me trottent dans la tête. Il faut que je trouve les mots pour les décliner en texte .... à voir peut être en librairie en 2011 ;)




Merci à Eugénie pour cette belle interview. Je te souhaite la réussite, tu as déjà tout le talent. Amis lecteurs et petits curieux, n'hésitez pas à venir à la dédicace d'Eugénie. Vous rencontrerez une illustratrice enthousiaste et pleine d'humanité. Vous découvrirez son album Oko. De beaux échanges en perspective...



Retrouvez là sur son site
Visitez son blog, c'est une merveille!!!
(Attention les images de cet article ne sont pas libres de droit, Copyright Droit Réservés)

Commentaires

  1. Une belle interview pour une fille formidable. Merci Lael

    RépondreSupprimer
  2. Thalie: je suis toute émue!!! Eugénie est vraiment sympa, elle a répondu avec beaucoup d'enthousiasme, de la tendresse et de l'humanité. Sniff je ne pourrais même pas la voir demain, je travaille!!!

    RépondreSupprimer
  3. Je t'ai mis en lien sur mon billet et pour ton billet d'Oko et l'oiseau et pour ton interview. Bisous

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr