Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Les Maîtres parleurs

0
Jean-Sébastien Blanck
Illustrations de Jonathan Bousmar

Alzabane Editions
Collection Histoires d'en rêver
Paru en Octobre 2009
42 pages
13,50 euros

Lecture à partir de 10 ans
Genre Conte philosophique

Quatrième de couverture: Le mystérieux Roi-Monde est au plus mal. Pour se soigner, il expulse de la cité tous les bavards de sa cour: le Magistrat, l'Alchimiste, l'Argentier, mais aussi la Harpie Madone et l'Automate sans cesse déréglé. Mais, alors qu'ils vivent reclus au fond de la forêt, ils apprennent que le monde les convoque, afin de s'expliquer...Fable aussi burlesque que jubilatoire, Les Maîtres parleurs offre une galerie de portraits pittoresques de notre monde en crise, mais surtout, de tous qui en parlent tant...


Les Maîtres parleurs est un conte philosophique très joyeux, rempli de couleurs et d'un charme désuet. Satire de notre monde, on peut le lire de manière très intuitive. On retrouve les métaphores qui desservent un texte de qualité, parfois trop raffiné pour un enfant de 10 ans. Je ne pense pas qu'il puisse accéder à la compréhension dite philosophique, une réflexion qui reste inaccessible pour cet âge là. Ce seront les illustrations et la figure du Roi-Monde qui feront la différence et permettront à l'enfant d'appréhender et de comprendre ce qu'il aura envie et surtout ce qu'il pourra. Je trouve l'idée originale pour une lecture en classe, par exemple. Seul, à la maison, je doute encore de la portée d'un tel ouvrage pour un enfant qui est encore en pleine découverte du monde. J'ai retrouvé la philosophie du XVIIIe siècle, celle de l'époque des Lumières qui se moquait des politiques, des religions. Les illustrations sont vraiment belles, soignées, pétillantes et les personnages nous font rire par leurs travers. Des portraits comiques, un ton décalé et atypique, un texte foisonnant, tous les ingrédients sont réunis à la réussite de cet ouvrage. Mais là encore j'hésite, je me pose des questions, n'est-ce pas plus destiné à un public averti ??? Je vois mes petits lecteurs et mes petites lectrices et non, ils ne se tournent pas volontairement vers ce profil de lecture...

Retrouvez ma première chronique sur La vigne qui aimait un lierre ici
Je remercie Guillaume de Babelio et les éditions Alzabane pour l'envoi de cet ouvrage
La fiche détaillée du livre ici

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr