Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Moi, Boy

5
Roald Dahl

Gallimard Jeunesse
Collection Folio Junior
Traduit de l'anglais par Janine Hérisson
Illustré par Quentin Blake
Paru en Novembre 2008
218 pages
6,70 euros


Roman Junior à partir de 10 ans
Thèmes : Enfance, Bêtises, Humour, Autobiographie


Quatrième de couverture : Que se passe-t-il quand on attrape une ratite ? Et quand on simule une crise d'appendicite ? Avez-vous jamais fumé du tabac de chèvre ? Vous a-t-on déjà affublé d'un costume qui vous donne l'air d'un employé des pompes funèbres pour vous rendre à l'école ? A travers le récit de ses aventures, découvrez un jeune Roald Dahl qui ressemble étonnamment aux héros de ses livres ! Roald Dahl se souvient avec tendresse de ses années d'enfance riches d'aventures et d'émotions et les raconte avec un humour inimitable.
A propos de l'auteur : Roald Dahl, d'origine norvégienne, est né au pays de Galles en 1916. Malgré la mort prématurée de son père et les mauvais souvenirs des pensionnats, il connaît une enfance heureuse et aisée. A dix-sept ans, rêvant d'aven- ture, il part pour Terre-Neuve, puis devient pilote de chasse dans la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale. Encouragé par l'auteur C. S. Forrester, il se met à écrire des nouvelles pour adultes. C'est en 1961 qu'il se lance dans la littérature pour la jeunesse avec James et la grosse pêche, imaginé pour ses cinq enfants, à qui il raconte chaque soir une nouvelle histoire. Il connaît son premier grand succès avec Charlie et la chocolaterie et, dès lors, ne cessera, jusqu'à sa mort en 1990, de signer des livres qui donnent envie de lire à des millions d'enfants. A ses yeux, le jeune lectorat est le public le plus exigeant. Il a d'ailleurs expliqué : " J'essaie d'écrire des histoires qui les saisissent à la gorge, des histoires qu'on ne peut pas lâcher. Car si un enfant apprend très jeune à aimer les livres, il a un immense avantage dans la vie. " Selon lui, il faut pour cela " avoir préservé deux caractéristiques fondamentales de ses huit ans : la curiosité et l'imagination ". En 2005, la Grande-Bretagne lui a rendu hommage en inaugurant The Roald Dahl Museum et en instaurant une " journée Roald Dahl " le 13 septembre, jour de sa naissance.


C'est avec humour et tendresse que Roald Dahl nous raconte ses souvenirs d'enfance dans ce roman dit autobiographique mais dont l'auteur
se défend :

"Une autobiographie, c'est un livre qu'on écrit pour raconter sa propre vie et qui déborde, en général, de toutes sortes de détails fastidieux. Ce livre-ci n'est pas une autobiographie. L'idée ne me viendrait pas d'écrire pareil ouvrage. Par ailleurs, durant toutes mes jeunes années à l'école et juste après, ma vie a été émaillée d'incidents que je n'ai jamais oubliés. Aucun n'est très important, mais chacun d'entre eux m'a laissé une si forte impression que je n'ai jamais réussi à le chasser de mon esprit. Chacun d'entre eux, même après un laps d
e temps de cinquante et parfois même soixante ans, est resté gravé dans ma mémoire. Je n'ai pas eu à les rechercher. Il m'a suffi d'effleurer la couche supérieure de ma conscience pour les y retrouver avant de les consigner par écrit. Certains furent drôles. Certains douloureux. Certains déplaisants. C'est pour cette raison, je suppose, que je me les rappelle tous de façon aussi aiguë. Tous sont véridiques."

Avec humilité et modestie, Roald Dahl nous raconte ses années de jeunesse marquées par des souvenirs familiaux, des accidents médicaux, des bêtises faites après l'école...Tous les héros de Roald Dahl sont des enfants qui prennent leur revanche sur les adultes et grâce à Moi, Boy on comprendra mieux pourquoi l'adulte est aussi mal considéré. Qu'il prenne la forme d'une sorcière, d'un docteur, d'un dentiste, d'un directeur d'école ou même d'une surveillante, Roald Dahl puise son imagination dans ses souvenirs de petit garçon terrorisé par la méchanceté des adultes. Il nous raconte comme
nt il a été opéré des végétations sans anesthésie et comment il recevait les coups de canne et repartait en se tenant les fesses à deux mains! Ses plus beaux souvenirs sont évidemment ceux passés en compagnie de sa maman, de ses soeurs et de ses grands-parents en Norvège. Il nous raconte les moments dramatiques vécus par toute une famille avec une simplicité émouvante. Moi, Boy est le livre qu'il faut lire pour apprendre à connaître cet auteur hors du commun, qui a tellement oeuvré pour la littérature de jeunesse. On s'en rapproche. On rit de ses bêtises et de ses aventures amusantes. On ressent de la compassion pour les épreuves qu'il a dû affronter si jeune. Roald Dahl sait créer une complicité avec son lecteur en nous confiant ses souvenirs les plus intimes et les plus chers. C'est donc avec émotion que l'on ressort de cette lecture, avec cette envie toujours intacte de retrouver les héros espiègles d'un auteur que l'on continue de transmettre de générations en générations.


Lu dans le cadre d'une lecture commune avec Liyah.
Son billet se trouve ici et je file le lire.

Commentaires

  1. Moi Boy et Escadrille 80 sot mes deux romans préférés de l'auteur et pourtant je voue un culte à Charlie et Matilda!

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai lu enfant ainsi que sa suite, Escadrille 80, j'ai encore les deux volumes dans une très vieille édition et je les relirai un jour... Roald Dahl c'est toute mon enfance, et je lui dois en grande partie mon amour des livres.

    RépondreSupprimer
  3. Nos avis sont similaires ! J'ai beaucoup aimé ce livre et ça a été un plaisir de découvrir les souvenirs d'enfance de Roald Dahl. Comme tu le dis ça se voit que ses œuvres sont tirés tout droit de ses souvenirs d'enfance. Il y a toutefois des passages bien cruels et difficiles à imaginer, mais hélas bien réels ! C'était un plaisir de faire cette LC avec toi, Lael, et on remet ça quand tu veux ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Il m'a l'air très intéressant! Je le fais monter dans ma liste.

    RépondreSupprimer
  5. Lu il y a quelques mois, j'ai adoré retrouver l'univers de Dahl ! :)

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr