Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Lecture VO en cours

Lecture VO en cours

Coup de coeur

Coup de coeur

Lecture en cours

Lecture en cours

La septième vague

10
Daniel Glattauer

Grasset
Traduit de l'allemand par Anne-Sophie Anglaret
Paru en Avril 2011
348 pages
18 euros


Quatrième de couverture :
Leo Leike était à Boston en exil, le voici qui revient. Il y fuyait la romance épistolaire qui l'unissait en esprit avec Emmi. Elle reposait sur trois principes : pas de rencontres, pas de chair, pas d'avenir. Faut-il mettre un terme à une histoire d'amour où l'on ne connaît pas le visage de l'autre ? Où l'on rêve de tous les possibles ? Où l'on brûle pour un(e) inconnu(e) ? Où les caresses sont interdites ? "Pourquoi veux-tu me rencontrer ?" demande Léo, inquiet. "Parce que je veux que tu en finisses avec l'idée que je veux en finir" répond Emmi, séductrice. Alors, dans ce roman virtuose qui joue avec les codes de l'amour courtois et les pièges de la communication moderne, la farandole continue, le charme agit. Léo et Emmi finiront de s'esquiver pour mieux... s'aimer !
A propos de l'auteur : Daniel Glattauer, né à Vienne en 1960, écrit depuis 1989 des chroniques politiques et judiciaires pour journal Der Standaard. Il est l’auteur entre autres de Quand souffle le vent du nord (Grasset, 2010), vendu à plus de 800.000 exemplaires en Allemagne, traduit dans le monde entier.

Emportée par l'élan de la blogosphère, je découvrais il y a un an Quand souffle le vent du Nord et tout comme mes camarades blogueuses, ce fut un coup de coeur pour deux personnages Leo et Emmi et leur histoire si intense. Après une erreur d'adresse mail, Emmi et Leo ont instauré un échange de messages progressif mais de plus en plus fréquent et fort. Abordant leur vie privée, une complicité et une intimité se sont créées, et les liens bien que virtuels sont exacerbés. Si rien n'est dit, tout est suggéré et c'est là la prouesse de Daniel Glattauer. Les sentiments sont limpides et naturels. Alors la fin du livre a été un choc : Leo mettait un terme à cette relation en partant pour Boston et en laissant Emmi désemparée, tout comme les lectrices !

Six mois ont passé et Emmi n'a pas cédé. Forte de sa ténacité et motivée par ses sentiments toujours intacts, elle envoie des mails à Leo. Elle ne reçoit pour seule réponse : un navrant message d'alerte "Attention. Adresse mail modifiée. Le destinataire ne peut plus regarder cette boîte". On a envie de le renvoyer à la figure ce mail d'erreur!! On a envie de crier et de jeter l'ordinateur contre un mur parce que nous on veut Leo, on ne veut pas de ce message automatique. Puis l'inespéré arrive. Plusieurs mois après, Leo répond. HOURRA !
Parce que tout comme Emmi, on commençait à avoir peur. Leo, notre cher Leo, cet homme qui sait parler comme nul autre, qui s'exprime avec tant d'ardeur contenue et d'élégance et se révèle fin psychologue, poète et terriblement beau. Emmi quant à elle, nous énerve et provoque Leo, en même temps qu'elle nous éblouit par ses décisions. Elle formule un dernier voeu : une rencontre. Cette rencontre sonne étrangement comme un exorcisme de toutes ces émotions enivrantes et passionnées. Mais Daniel Glattauer nous réserve de belles surprises...

La septième vague est un roman pétillant et la suite est à la hauteur de nos espérances. Un ouragan qui survient dans les vies de Leo et Emmi. Les mails sont toujours aussi captivants et saisissants. On lit avec frénésie, on tourne les pages et on s'exclame, on rit, on pousse des couinements. Assurément La septième vague est une lecture réjouissante et étourdissante. Emportés par cette vague, celle de l'amour virtuel qui devient réel, celle de deux mains qui se touchent, celle du coeur qui envahit les corps d'une passion folle et déraisonnable mais là encore Emmi a su nous surprendre. Les mots roulent sous nos yeux et pénètrent au plus profond de notre âme. Daniel Glattauer arrive à se mettre dans la peau de chacun de ses deux personnages et les met en scène dans une correspondance jamais rompue mais toujours succulente, rythmée par une finesse psychologique et une sensibilité acerbe. D'ailleurs on n'assiste pas à la rencontre de Leo et Emmi. L'idée de la faire vivre par mails est encore plus grandiose car l'on ressent les doutes, les peurs, les joies, les envies et les frustrations. Une lecture forte puisqu'elle permet au lecteur d'imaginer les visages tour à tour souriants ou crispés de Leo et Emmi attendant impatiemment une réponse. Jamais la relation virtuelle n'a été décrite avec autant de précision, d'humanité et de vraisemblance. Jamais une relation virtuelle n'a jamais été aussi puissante, aussi vibrante qu'une histoire d'amour classique. Leo et Emmi forme un couple inoubliable et leur correspondance restera ancrée dans les mémoires. Bravo Daniel Glattauer !


Commentaires

  1. Et une de plus, emportée par la vague ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai toujours pas lu le premier et je suis partagée entre la curiosité et le peu d'attrait.

    RépondreSupprimer
  3. Superbe billet qui rend un merveilleux hommage à un merveilleux roman ! Un de ceux que je relirai encore !

    RépondreSupprimer
  4. Oh oui !!! J'ai adoré aussi emportée par la 7ème vague !
    Une mise en avant des nouveaux moyens de communications dans les relations amoureuses !
    A un moment j'ai déploré le manque de description des rencontres mais en fait c'est encore mieux de n'avoir que l'avant et l'après en mots de celles ci !

    RépondreSupprimer
  5. J'avais adoré le premier. Il faut que je lise cette suite au plus vite! Bises

    RépondreSupprimer
  6. Bon, je lis qu'en diagonale avant de lire ce livre a mon tour. Je ne pensais pas le lire au départ car j'avais adoré la fin du premier tome mais tout le monde semble dire que ce second tome est encore meilleur ... je verrai :)

    RépondreSupprimer
  7. Les commentaires sont tous positifs! Il va falloir que je le lise.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Lael, merci pour le lien. Je suis aussi contente que Glattauer ait fait une suite qui conclut bien l'histoire d'Emmy et Leo (un peu en retrait cette fois-ci). Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  9. je viens de terminer le premier, je veux la suiiiiiite !

    RépondreSupprimer
  10. Une fan de plus, chouette !!! J'ai eu la chance d'enchaîner les deux, je n'en dormais plus !! ;-)

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr