Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Le chaperon rouge

13
Sarah Blakley-Cartwright
David Leslie Johnson

Editions Michel Lafon
Introduction de Catherine Hardwicke
Traduit de l'anglais (USA) par Arnaud Regnauld
Paru en Avril 2011
347 pages
15,95 euros


Roman ados à partir de 13 ans
Thèmes : Loup, Amour, Adaptation de conte


Quatrième de couverture : Le village de Daggerhorn semble sommeiller au creux de la vallée. Depuis des générations, le Loup qui menace sa tranquillité est tenu à l’écart grâce à un sacrifice mensuel. Mais aujourd’hui, plus personne n’est à l’abri. Et la peur rôde… Depuis la mort de sa sœur, la plus douce des jeunes filles, Valérie est inconsolable. Henry, le superbe fils du forgeron, tente de gagner ses faveurs, mais le cœur indompté de la belle bat pour un autre garçon : Peter, le bûcheron exclu du groupe, qui lui offre des escapades palpitantes loin du cocon familial. Un beau jour, un chasseur de loups de passage dans la région fait une terrible révélation qui provoque la stupeur des villageois : la Bête qui les terrorise depuis des années vit parmi eux. Tout le monde devient suspect. Bientôt, on comprend que seule Valérie peut entendre la voix du Loup. Et celui-ci exige qu’elle le rejoigne avant que le sang coule… et que tous ceux qu’elle aime disparaissent.


Mercredi 20 avril sort en salles Le chaperon rouge, une adaptation cinématographique signée par la réalisatrice de Twilight (Fascination) Catherine Hardwicke. Les éditions Michel Lafon publie le livre tiré du film, écrit par Sarah Blakley-Cartwright, diplômée en "écriture créative" inspiré du script de David Leslie Johnson.

Cette version moderne du classique est sombre et nous rappelle le folklore assez obscur des frères Grimm. Une version moderne parce qu'elle est très actuelle, très tendance et plaira aux adolescents à coup sûr, mais qui reste traditionnelle notamment dans les décors. Le village de Daggerhorn abrite plusieurs générations traumatisées par une malédiction : celle du Loup. Cette créature effrayante et meurtrière a soif de sang et exige des sacrifices en échange d'une trêve. Valérie est la seule enfant a avoir croisé le Loup et à s'en être échappée vivante. Elle conserve ce souvenir, cette voix qui l'appelle comme une présence étrange comme si elle était en connexion avec la bête. Valérie a grandi depuis et est devenue une magnifique adolescente dont les parents ont décidé de la marier à Henry Lazar. Mais Valérie est déjà follement amoureuse de Peter, garçon sauvage et passionné qui n'a de cesse de convoiter la demoiselle et ce feu ardent qui les anime n'est pas sans rappeler l'obscure liaison qui unit Valérie au Loup. Peter avait disparu. Le voilà qui réapparaît alors que Daggerhorn sonne les cloches de l'alerte...Le Loup a rompu la trêve et a tué Lucie, la soeur de Valérie. Tout le village est en émoi. Les vieilles rancunes ressurgissent. Le prêtre appelle à l'aide et fait venir un chasseur de loups aussi impitoyable qu'au dessein dévastateur. La sentence est tombée : le Loup n'est autre qu'un être humain, un villageois. Tous les sens en éveil, Valérie s'interroge, partagée entre le chagrin et l'amour...Se pourrait-il que Peter soit le loup tant redouté ?

Le chaperon rouge est une adaptation réussie grâce à une intrigue prenante et à une ambiance poétique et métaphorique. Les thèmes abordés sont typiques des thèmes de romans ados à savoir le passage à l'âge adulte et les émois amoureux. Il faudra oublier la version originale du conte et la transposer à un univers plus jeune voire plus ancré dans les préoccupations des ados. Valérie se pose énormément de questions sur Peter, sur son amour et leur avenir. Elle devra faire des choix. Les fans de Twilight ne seront pas dépaysés car Le chaperon rouge offre un trio amoureux que l'on commence bien à connaître. Un amour impossible entre Henry et Valérie, une passion presque destructrice avec Peter. Evidemment vous l'aurez compris Henry est le gentleman bien élevé et prêt à se sacrifier pour la belle alors que Peter est énigmatique et agressif. La figure du Loup est ici très symbolique car elle est sombre, plus fouillée et elle représente le côté obscur de tout être humain. Valérie l'entend et le comprend. Quant au loup, il est complètement obsédé par elle. Pour Valérie, céder au Loup ce serait comme céder à la tentation d'un amour enflammé. Il représente la peur, l'angoisse, l'inconnu mais aussi d'une certaine manière la sexualité. C'est un danger pour les villageois. Un danger pour l'âme et le corps de la jeune fille.

Côté écriture, les décors sont splendides et l'on imagine très bien ce que peut être un village tel que Daggerhorn : sombre, au coeur d'une forêt, renfermé sur lui-même. Lieu où circule des vieilles rancunes, des présomptions de sorcellerie, des ragots... Un climat qui se prête bien à une tension presque paranoïaque. Le personnage de Valérie est assez classique : une héroïne qui cherche la vérité et veut affirmer son amour et ses choix. L'intrigue est bien menée même si l'on sent une manière d'écrire très visuelle, tout dans l'esthétisme et la mise en images d'un scénario. Le chaperon rouge est un roman agréable à lire, très prenant et la fin m'a totalement convaincue car elle est imprévisible et étonnante. Il ne reste plus qu'à aller voir le film !



Un grand merci à Camille et à Michel Lafon pour la découverte.


Commentaires

  1. Je suis en train de le lire et j'accroche bien mais avec mon zouzou, je mets plus de temps que prévu ;)
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Je suis allée voir le film ce matin et j'ai adoré! J'ai vraiment envie d'acheter le livre pour m'y replonger. Un véritable coup de cœur!

    RépondreSupprimer
  3. Tu m'as convaincue, je le lirai !

    RépondreSupprimer
  4. Bladelor : chouette!!! tu me diras bien!!! je viendrais lire ton avis!

    Ingrid Reads : whaouh!!! je sais enfin je le pressens! je pense que je vais bien aimer aussi! Niveau esthétique je le trouve déjà réussi! j'ai hâte de voir le film! ce week-end normalement!

    Thalie : et je dis chapeau à la maman débordée de deux petits loulous!!! et qui assume encore sa passion aussi vivement! alors dès que tu auras publié ton billet! fais le moi savoir! je te rajouterais en lien! et je lirais avec plaisir ton avis! bisous

    RépondreSupprimer
  5. Je dois le lire bientôt, en revanche le film me tente moins ! ;)

    RépondreSupprimer
  6. Cela me tente bien... (tant le film que le livre)

    RépondreSupprimer
  7. Déjà que l'affiche me donnait envie d'aller le voir, ce que je lis me le donne encore plus. Meme le livre à l'air bien

    RépondreSupprimer
  8. Le film me faisait très envie à l'origine, je ne savais pas qu'il y avait un livre. Je me rabatterai sans doute sur le livre.

    RépondreSupprimer
  9. Majanissa : Si le livre te plaît, tu pourras regarder le film plus tard. Ou vice et versa.

    Boo Boo : je crois mais je me trompe peut être qu'il n'y a pas une grande différence entre le film et le roman. Les deux sont liés et je pense que l'auteure a dû largement s'inspirer du scénario. Donc si le roman plaît, le film devrait plaire aussi!

    Séverine : tout comme moi!!! ;-)

    RépondreSupprimer
  10. J'espère que t'aimeras le film :)
    J'avais lu quelque part que le livre se basait justement sur le script du film donc ça doit être vraiment proche. Et en lisant le chapitre caché ça colle ^^

    J'attends de voir ce que tu en as pensé ^^

    RépondreSupprimer
  11. Très jolie chronique, j'adore venir te lire ! J'ai publié la mienne aujourd'hui et je t'ai rajoutée en lien :)
    Moi aussi j'ai hâte d'aller voir le film, il me fait envie !

    RépondreSupprimer
  12. Je n'avais pas fait attention au fait qu'il y avait aussi un livre ! Je vais commencer par lui, tu m'as donné envie...

    RépondreSupprimer
  13. Bien envie de me laisser tenter. Livre ou ciné ? Ou les deux ?

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr