Jules Renard

"CHACUNE DE NOS LECTURES LAISSE UNE GRAINE QUI GERME" - Jules Renard

samedi 21 mai 2011

Kylooe Tome 2

Little Thunder

KANA
Collection Made In
Traduit par Ning An
Paru en Mai 2011

128 pages
18 euros


Dans les moments difficiles, qui n'a jamais rêvé de s'échapper ? Qui n'a jamais souhaité retrouver l'insouciance de l'enfance et le réconfort de son doudou ? Et si ce doudou devenait réalité ? Et si c'était Kylooe ?


Le premier tome avait été un coup de coeur (voir la chronique) et j'attendais impatiemment la suite. Mais ce tome 2 n'est pas vraiment une suite. Je m'attendais à retrouver Lanyue et Kylooe, la peluche qui prend vie, cependant le tome 2 est très différent. Sanyi est un lycéen comme les autres et comme tous les garçons de son âge, il aimerait avoir une petite amie. Aussi avec ses camarades, il fait un pari : celui qui trouvera en premier une copine, aura le droit de la plaquer. Drôle de jeu! Car Ling Fei, la jeune fille qu'il a choisi est marginale, étrange, artiste dans l'âme, nostalgique de "Kyloee" un dessin animé de leur enfance. Ling Fei est une jeune fille intelligente, sensible et a sa manière à elle d'intriguer Sanyi. En proie à des crises d'angoisse, Ling Fei est paradoxalement distante et décide de vivre ailleurs...Plusieurs années ont passé et en regardant Kylooe à la télé, Sanyi repense à Ling Fei...

Je ne m'attendais pas du tout à cette histoire. Les personnages ont changé même si il semblerait que l'intrigue tourne autour d'un leitmotiv : la marginalisation d'une jeune étudiante, qui attire la curiosité. Une jeune fille qui est souvent mélancolique, triste, traînant sa carcasse en classe, se laissant vivre dans l'attente d'un je ne sais quel miracle. Dans le tome 1, c'est Kylooe, la peluche qui sort de la pochette d'un album de musique ; dans le tome 2 c'est la rencontre avec Sanyi qui déclenche l'histoire. Le fil conducteur étant toujours Kylooe, qui apparaît furtivement, fugitivement au détour d'une émission télé. Un tome qui reste talentueux, virtuose et somptueux grâce aux couleurs et au graphisme moderne et onirique. Le ton est poétique et les relations entre les personnages sont empreintes d'un certain mystère : la magie de l'instant, éphémère et intense. Un tome qui m'a paru plus complexe au niveau psychologique, à la fois énigmatique et tragique. Un manhua qui déstabilise son lecteur, à coup sûr! Loin de laisser indifférent, Kylooe est une oeuvre unique et originale dans la production actuelle.




Lu dans le cadre du Challenge Women BD organisé par Theoma

5 commentaires:

faelys a dit…

j'avais été absolument bluffée par le tome , et je suis contente d'avoir lu ton billet sur cette suite, pour ne pas être déçue par ce changement de narrateur entre autres. en tout cas je vais tenter de mettre la main dessus, c'est certain!

Theoma a dit…

noté ! merci !
ps : je vois que tu es en train de lire la guerre du bruit, je viens de le terminer. ça te dirait de publier ton billet en même temps ?

Lael a dit…

Faelys : oh que oui! parce qu'il a quand même tout son intérêt et l'originalité est là! Puis j'aimerais bien avoir un avis parce que l'interprétation est tellement personnelle et instinctive que parfois je me demande si je divague pas trop!

Theoma: Oui je serais ravie! Je l'ai fini et j'espère pouvoir publier mon billet ce week-end

Thalie a dit…

Ca à encore l'air très intéressant.
La couv' me plaît bien en tout cas.
Suis impatiente de lire vos billets à Theoma et à toi.

Thalie a dit…

Ca à encore l'air très intéressant.
La couv' me plaît bien en tout cas.
Suis impatiente de lire vos billets à Theoma et à toi.